L’indice DAX peine entreprendre une direction franche. Partagé entre la politique accommodante mise en place par Mario Draghi et les différents risques pesant sur le marché allemand, le DAX se stabilise. En effet, les spéculations portant sur une non-prolongation du programme de rachats d’actifs (quantitative easing) de la BCE – dont l’échéance est prévue en septembre 2018 – ainsi que la situation politique instable outre-Rhin pénalisent le DAX. Cependant, l’indice allemand semble refuser un quelconque passage sous ses sommets atteints au printemps dernier, de quoi renforcer l’optimisme des spéculateurs haussiers. C’est pourquoi, le DAX pourrait s’en remettre aux évènements majeurs attendus ce jeudi en zone euro.

Découvrez gratuitement l’effet de levier moyen utilisé par un trader particulier gagnant

Les bourses européennes devraient être tout d’abord impactées dans la matinée par la publication du taux de croissance final en zone euro au troisième trimestre. Bien que la volatilité espérée puisse être limitée, en raison notamment de la prévision inchangée des analystes, le cours du DAX pourrait décaler. En revanche, les investisseurs surveilleront davantage les déclarations d’un Mario Draghi attendu à Francfort (17h00 heure françaises). Une intervention accommodante pourrait catalyser favorablement l’indice allemand DAX.

Retrouvez en direct toutes mes stratégies de trading chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30

D’un point de vue technique, le cours du DAX consolide sur une ancienne zone de résistance située 12 865 et 12945 points devenue support. Sur cette zone, le marché allemand s’octroie un potentiel haussier légitime. Ainsi, un retour sous le seuil à 13 165 points me semble envisageable à court terme.

DAX en données journalières en bougies japonaises

Le DAX pourrait engager une impulsion haussière après Mario Draghi

Graphique préparé par Yoav Nizard