L’indice des prix à la production Suisse (IPP) du mois d’octobre publié hier est ressortie pour le quatrième mois consécutif en hausse et revient désormais à ses niveaux du printemps à +1,2% (contre +0,8% en septembre). Cette hausse de l’inflation vient donc rassurer celle mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC) publié la semaine dernière inchangée à +0,7%.

Néanmoins, cette accélération de l’inflation n’a eu que peu d’impact sur le taux de change EUR/CHF étant donné que la monnaie unique s’est également progressé grâce aux bons chiffres de croissances publiés hier. En effet, l’agence Eurostat a revu à la hausse la croissance du deuxième trimestre de l’Allemagne (+2,3% vs +2,1% précédemment), de l’Italie (+1,8% vs +1,5%), et a confirmé celle de la zone euro à 2,5%. La première estimation de croissance du T3 a également été publiée, cette fois-ci au-dessus des premières anticipations (Allemagne +2,8% vs 2,3% espérée).

Découvrez nos prévisions des 3 prochains mois des cours de l’USD/CHF et de l’EUR/CHF dansnotre ebook « Meilleure opportunité de 2017 ».

L'EUR/CHF sous ses plus hauts annuels pourrait revenir à 1,15

Sur le plan de l’analyse technique, l’EUR/CHF reste inchangé à court terme mais reste dans le fond soutenu par la hausse de l’euro et la faiblesse du franc suisse. Le cours évolue dans un biseau ascendant qui est généralement une figure chartiste de retournement qui pourrait se traduire par un retour à 1,15 en cas de sortie par le bas de celle-ci. À court terme, le cours pourrait continuer sa légère hausse entreprise depuis vendredi dernier jusqu’au plus haut annuel à 1,17. Aucun facteur fondamental ne justifierait à court terme un dépassement de ce seuil, mais surperformance de l’économie de la zone euro face à celle de la Suisse devrait tendre l’EUR/CHF vers 1,20.

Découvrez notre nouveau ebook pour apprendre à trader de A à Z.

EUR/CHF : L’inflation Suisse continue d’accélérer

Graphique journalier de l’EUR/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime

Autres sujets d’actualités :

EUR/CHF : Inflation inchangé, taux de chômage attendu

EUR/CHF : le franc suisse se défend mais reste apathique après la BNS