Les divergences entre la Chambre des Représentants et le Sénat américain à propos de la réforme fiscale ont continué de peser sur le CAC 40 et l’ensemble des marchés actions hier. Pour rappel, les divergences concernent la mise en application de la baisse du taux d’imposition des entreprises de 35% actuellement à 20%. En effet, cette baisse pourrait être moins importante que la Maison-Blanche propose et pourrait être appliquée progressivement. Ce désaccord continue donc de peser sur les marchés actions qui étaient rentré dans leur bull market il y a 1 an pour cette occasion suite à l’élection de Donald Trump.

Plus que le CAC 40 c’est l’ensemble des marchés actions qui ont les yeux rivés sur ce projet de loi. Le DAX, le FTSIE, le Nikkei 225 mais également le S&P 500 sont paralysés en attendant une avancée chez les Sénateurs.

Sur le plan de l’analyse technique, le CAC 40 a retracé 38,20% de son impulsion haussière de septembre – octobre. Actuellement à 5355 points, le support se situe une vingtaine de points plus bas à 5330 points et pourrait inviter le marché à payer l’indice parisien. Mais plus que l’analyse technique, c’est la réforme fiscale qui devrait continuer de dicter les marchés actions.

À noter également que cette phase de repli des marchés actions européens ont permis au momentum de respirer alors que le contexte macroéconomique s’améliore grandement en zone euro et que la politique monétaire reste accommodante, ce qui dans le fond, devrait soutenir les marchés actions de la zone euro une fois que les inquiétudes sur la réforme fiscale américaine seront radiées.

Pourquoi les traders particuliers sont-ils majoritairement perdants ? Voici leur principale erreur

CAC 40 : La réforme fiscale américaine au centre des attentions

Graphique journalier du CAC 40 réalisé sur la plateforme ProRealTime

Autres sujets d’actualités :

Pétrole : Le WTI à un plus haut de plus de 2 ans

CAC 40 : Réforme fiscale américaine et Catalogne pèsent sur les marchés actions