Après une semaine rythmée par des propos de plus en plus menaçant entre le président américain et le dictateur Nord-Coréen, la semaine qui arrive sera publié bien plus de statistiques économiques que nous avons connues cette semaine. Et la semaine commencera fort dès la nuit de dimanche à lundi, avec la prévision de croissance du Japon au deuxième trimestre, attendu en progression de 0,6%. Si elle est confirmée, la croissance et l’aversion au risque qui domine le marché devraient continuer à soutenir le yen japonais.

Le second rendez-vous de la semaine sera donné le mardi 15 août, avec pour commencer la croissance allemande du 2ème trimestre (attendu en progression de 0,7%), puis l’inflation du Royaume-Uni attendu en hausse de 0,1 point à 2,7%. Pour cette dernière, si la publication est égale ou supérieure à 2,7%, elle pourrait faire revenir la spéculation quant à une hausse de la Banque d’Angleterre, qui avait été balayé il y a deux semaines suite au retrait d’un faucon pour une hausse des taux.

Mercredi 16 août sera publié le compte-rendu de la réunion des membres du FOMC à 20h00 CEST. Mais en cette période estivale, rien d’important n'est attendu dans ce bilan. Le prochain rendez-vous de la Fed important sera le celui du 21 septembre, lors de la prochaine conférence de presse de Janet Yellen.

L’inflation de la zone euro sera quant à elle attendu jeudi, stable à 1,3%. L’inflation allemande, espagnol et italienne ayant été publiée inchangées vendredi 11 août, l’inflation française a quant à elle était publiée en repli de -0,4% le mois dernier, ce qui pourrait donc compromettre celle de la zone euro…

Enfin, l’inflation sous-jacente du Canada (hors alimentation et énergie) sera attendue vendredi et clôturera le bal de la semaine.

Mais au-delà des annonces économiques, les investisseurs et spéculateurs auront les yeux fixés sur l’évolution des tensions entre Kim Jong-Un et Donald Trump. En effet, le risque de guerre nucléaire étant présent, nous avons pu voir cette semaine le retrait des investisseurs sur les valeurs à risque (comme les marchés actions) et leur repli sur les actifs refuges comme l’or et le yen japonais. Ainsi, plus que les statistiques économiques, ce sont les évolutions du conflit qui seront suivies de près et détermineront le climat des investisseurs.

Rejoignez mon point de marché de lundi pour les stratégies swing de la semaine prochaine.

Le cours de l’or en quête des 1300$

L’once d’or sera donc la valeur à suivre la semaine prochaine. Sa performance dépassant celle du S&P 500 depuis le début de l’année (11,10% vs. 8,20%), l’appétit des investisseurs pour le métal jaune fut démontré cette semaine. Mon biais est à court et moyen terme haussier pour les raisons fondamentales citées ci-dessus. L’analyse technique soutient le côté fondamental en indiquant un momentum bullish (RSI haussier). La première résistance que le cours de l’or devra faire face sera la résistance technique à 1292$, sur lequel il a échoué à trois reprises cette année. Malgré ce fait, l’analyse fondamentale gardera le leadership cette semaine et devrait donc donner peu d’importance à cette résistance. Ainsi, après les 1292$, les investisseurs pourraient continuer de se réfugier sur l’once d’or jusqu’au seuil symbolique des 1300$.

Retrouvez nos prévisions de l'or pour les deux prochains mois dans notre ebook "Prévisions Or".

Tour de la semaine prochaine sur le Forex : PIB et Inflations sont attendus

Graphique journalier du cours de l’or réalisé sur la plateforme ProRealTime

Suivez-moi sur Twitter : @ValentinAufrand