Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Seuls 11% des Américains ont mentionné que les pb éco. étaient les plus importants pour le pays, contre 86% au plus bas de la crise vers mars 2009 Ce n'est pas un signal baissier, simplement un signal d'alerte. (Cela fait 2 ans que moins de 20% des Américains sont inquiets) https://t.co/y7oLUdfNVq
  • Chine Ventes de voitures = encore -4% en octobre y/y 16ème mois de repli consécutif Ventes de voitures à énergies nouvelles (NEV) —> -45% en octobre y/y
  • ouch... Chine : nouveaux prêts en yuan = 661 milliards Précédent : 1690 milliards Consensus : 800 milliards Plus faible montant depuis fin 2017
  • Hang Seng Index -2.6% CSI300 -1.8% Shanghai Composite -1.8%
  • RT @NorthmanTrader: It's almost as if between financial engineering via buybacks, market engineering via the Fed and bad news engineering v…
  • Chine Plus fort repli des prix à la production en plus de 3 ans et en contraste, plus forte hausse de l’inflation (IPC) en 8 ans, tirée par les prix de l’alimentaire (dont le porc) Et donc des interrogations concernant la marge de manœuvre des autorités pour stimuler la demande https://t.co/rQaiqP9bv1
  • Charabia https://t.co/cdAvrixtbn
  • Trump indique que les informations sur le degré d’annulation des taxes sur la Chine sont « incorrectes » Et indique que l’accord avec la Chine « doit être le bon » hum...
  • Les deux dernières fois que le pourcentage de banques américaines qui resserrent les conditions de crédit consommation était sur ces niveaux, pendant un cycle de baisse de taux de la FED, l’économie américaine entrait en récession... https://t.co/Sge1dSlEok
  • Pourquoi 90% des traders perdent en bourse ? https://t.co/4BglsaLC8h
La géopolitique du pétrole avec Benoist Rousseau

La géopolitique du pétrole avec Benoist Rousseau

2016-01-13 11:42:00
Benoist Rousseau,
Share:

Benoist Rousseau est trader sur les marchés financiers depuis plus de 20 ans. Il est spécialisé sur le scalping des indices Dax 30, Dow Jones 30 et Cac 40 sur CFDs et futures. Il partage sa passion du trading sur son blog boursier appelé Andlil.com.

(DailyFX.fr) –La géopolitique du pétrole

Une fois n’est pas coutume, je vais vous faire une petite analyse sur le pétrole qui est un actif que j’adore trader uniquement en swing trading. Grosso modo, ma façon de trader est simple, j’attends qu’il s’effondre, je prends quelques barils (que je ne me fais pas livrer) et j’attends trois mois, six mois, un an, deux ans… alors que je suis un scalpeur agressif sur les indices et que je peux faire parfois une centaine de trades par jour, sur le pétrole, je fais quatre à cinq trades tous les 10 ans… l’idée est d’acheter le pétrole en pleine récession et de parier sur le fait que quand la reprise va arriver, le baril de pétrole va exploser du fait de la demande mondiale et notamment avec l’apparition, l’enrichissement d’une classe moyenne en Chine et en Inde avide de voitures car symbole de sa réussite « sociale ». De plus, les modèles de voitures locales, à destination de la classe moyenne, ne sont pas des modèles d’économie énergétique. La simple demande chinoise, il y a maintenant quelques années, a suffi pour faire bondir le baril de pétrole à 150 $ juste avant la crise.

Le pétrole est passionnant à trader et à surveiller

Suivre les cours du pétrole, c’est l’économie mondiale qu’il faut appréhender, son dynamisme, sa croissance… mais aussi la géopolitique du Moyen-Orient. Alors pourquoi le baril de pétrole ne cesse de baisser depuis plusieurs mois ?

Il y a trois facteurs principaux :

1) la demande, l’économie mondiale a du mal à repartir malgré les plans de relance keynésien

2) l’arrivée du gaz de schiste a profondément bouleversé le marché du pétrole. Est apparu un concurrent dangereux, rendant potentiellement les États-Unis d’Amérique indépendant énergétiquement. Il y a encore quelques années, ce scénario était totalement improbable, les pays pétroliers étaient assis sur une rente fiable et ils avaient une forme de monopole.

3) mais le principal facteur explicatif de la baisse actuelle des cours, le mouvement de fond, est la volonté de l’Arabie Saoudite, premier producteur mondial de pétrole et pays disposant le plus de réserves pétrolières, de faire baisser les cours coûte que coûte.

Mais pourquoi l’Arabie Saoudite veut faire baisser les cours du pétrole ?

Cela peut paraître particulièrement incongru, généralement un producteur veut faire monter les prix, c’est son intérêt et l’acheteur essaie de les faire baisser. Au premier abord, cela n’a pas de sens. Mais les dirigeants de l’Arabie Saoudite ont une vision à plus long terme. En favorisant l’offre, ils inondent le marché de pétrole ce qui fait baisser les prix. Leur objectif est d’anéantir les producteurs de gaz de schiste américain notamment. En effet, en dessous de 40 $ le baril, la production de gaz de schiste n’est pas rentable alors que le pétrole d’Arabie Saoudite, à fleur de terre, ne coûte que quelques dollars pour être extrait. Il tente donc d’étouffer, de décourager les producteurs de gaz de schiste, s’ils maintiennent leur activité ils sont déficitaires, s’ils arrêtent leur activité, cela coûtera extrêmement cher de la relancer. Bien entendu, cette politique économique agressive de l’Arabie Saoudite ne réjouit pas tous les pays de l’OPEP car certains ont des coûts d’extraction beaucoup plus élevée que les pays du Golfe et il ne possède pas forcément un matelas de guerre en milliards de dollars pour tenir dans le temps.

Mais là où cela devient passionnant, c’est que l’Arabie Saoudite lance son offensive du baril de pétrole pas cher dans un contexte géopolitique très particulier où, les ennemis de toujours, les États-Unis d’Amérique et l’Iran se rapprochent pour des raisons stratégiques car il se retrouve avec un ennemi commun, Daesh. Or, l’Arabie Saoudite sunnite et l’Iran chiite sont des ennemis farouches depuis toujours. Que les États-Unis d’Amérique, leur allié historique, se rapprochent ou du moins commencent à s’entendre avec l’Iran (les accords récents sur le nucléaire civil en sont bon exemple) ne plaît pas du tout dans les états monarchistes sunnites. Donc il faut aussi y voir un moyen pour l’Arabie Saoudite de rappeler à son allié historique les États-Unis d’Amérique qu’ils existent, qu’il ne faut pas les négliger et que même s’ils n’ont pas d’armée puissante, ils ont la main sur les cours du pétrole et qu’ils peuvent anéantir l’industrie d’extraction du gaz de schiste américaine pour les prochaines années.

C’est aussi cela le charme du trading, que ce soient les indices, les matières premières, les devises… c’est bien plus enrichissant intellectuellement que beaucoup de personnes peuvent l’imaginer, nos graphiques boursiers sont aussi une interprétation de l’économie globale, de la mondialisation et même de la géopolitique mondiale.

Benoist Rousseau

La géopolitique du pétrole avec Benoist Rousseau

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.