Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇬🇧GBP : -0,02 % 🇪🇺EUR : -0,05 % 🇨🇭CHF : -0,06 % 🇳🇿NZD : -0,21 % 🇨🇦CAD : -0,27 % 🇦🇺AUD : -0,37 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/Tiansp2Y1C
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Pétrole WTI : 0,08 % Argent : -0,02 % Or : -0,07 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/iGLOjcGrXp
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/bAG40MYhtD
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui S&P 500 : 0,00 % Dow Jones : -0,00 % Dax 30 : -0,28 % CAC 40 : -0,32 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/obScAqfliJ
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Pétrole WTI : 0,09 % Or : -0,13 % Argent : -0,15 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/KS3ZsPzVsO
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/ssoRtzdtPY
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Dax 30 : -0,37 % CAC 40 : -0,45 % S&P 500 : -0,62 % Dow Jones : -0,68 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/AGCdnehZKA
  • À venir : 🇺🇸 USD - Compte rendu de la réunion de la politique monétaire de la Fed (OCT 30) prévu à 19:00 GMT (15 min) https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-20
  • Pour mémoire, l’accord commercial US/Chine « phase 1 » était censé être signé au Chili le 16/17 novembre S’il n’y avait pas eu d’annulation du sommet de l’APEC en raison des manifestations, il n’y aurait donc pas eu signature...
  • Moving along very nicely https://t.co/e9XRJfiOrK
Japon : ce que les annonces de la Bank of Japan changent pour les marchés…

Japon : ce que les annonces de la Bank of Japan changent pour les marchés…

2014-11-10 13:18:00
Pierre Sabatier,
Share:

Par Pierre Sabatier, fondateur de Primeview

Membre des Econoclastes

Japon : ce que les annonces de la Bank of Japan changent pour les marchés

La fin de semaine dernière nous a permis d’avoir une confirmation : le Japon persiste dans sa stratégie d’impression monétaire massive. Les deux objectifs recherchés sont de plus en plus clairs :

• Rendre soutenable pour l’ensemble de l’économie le stock de dette publique accumulé, en maintenant les taux à des niveaux proches de 0.

Please add a description for the image.

• Reflater les actifs financiers afin de créer un effet richesse suffisant pour générer un rebond de la consommation des ménages, donc de la croissance du PIB.

Please add a description for the image.

- Pourquoi la BoJ choisit d’accélérer maintenant?

C’est moins parce que la Fed arrête son QE que parce que les politiques mises en place depuis deux ans dans l’archipel ne produisent pas les effets escomptés... comme nous vous l’annoncions dès le début de cette année.

Please add a description for the image.Please add a description for the image.

- Pourquoi comparer les QE japonais et américains n’a pas de sens?

La politique monétaire mise en place par le Japon ne peut pas être comparée à ce que les Etats-Unis ont réalisé au cours des 5 dernières années. Si la Fed a utilisé une politique d’impression monétaire, c’était essentiellement dans le but de permettre aux agents privés de purger les excès accumulés par le passé.

Please add a description for the image.

Une fois cette mission quasiment accomplie (totalement pour les entreprises, en grande partie pour les ménages), la Banque Centrale de la première économie mondiale, comme annoncé, a décidé de mettre un terme à cette politique très market friendly.

L’essentiel de la crédibilité de cette stratégie est bien là : c’est parce que la Fed a toujours dit qu’il y aurait une fin à cette politique de QE qu’elle a gardé son crédit aux yeux des investisseurs internationaux. Cette politique peut donc à juste titre être considérée comme conjoncturelle.

Au Japon, la donne est fondamentalement différente : le QE mis en place depuis plus de deux ans maintenant n’a pas de date de fin envisageable ni envisagée.

Pourquoi ?

Car cette politique monétaire vise à contrebalancer des problèmes structurels et non conjoncturels, à savoir un stock de dette publique colossal, un déficit public parmi les plus forts au monde (depuis 15 ans) et une absence de consommation des ménages vigoureuse (donc de croissance), le tout étant la conséquence d’un vieillissement accéléré de la population japonaise (cf. nos études Outlook « Le Japon peut-il s’en sortir » de février 2011 et « Le douloureux temps de la maturité » de juin 2014).

Dans ces conditions, c’est bien sous la contrainte que la BoJ a décidé de descendre dans sa cave, avec l’objectif d’éviter l’arrêt cardiaque de la troisième économie mondiale que provoquerait une crise brutale de dette publique.

Please add a description for the image.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pourquoi le Japon est-il aujourd’hui plus qu’hier au bord d’une crise de la dette ?

Jusqu’à présent, le Japon n’a pas connu de crise de dette publique (en dépit d’un stock de dette atteignant désormais 240% du PIB) car sa balance courante était excédentaire et que l’excès d’épargne par rapport à l’investissement des japonais était suffisant pour financer les déficits publics sans avoir à faire appel aux investisseurs étrangers.

C’est la raison pour laquelle 90% de la dette publique du Japon est actuellement détenue par ses résidents. Malheureusement, les excédents courants japonais ont désormais disparu et le taux d’épargne (passé de 33% du PIB à 18% aujourd’hui) n’est plus supérieur au taux d’investissement (passé de 30% du PIB à 18% du PIB aujourd’hui) depuis 2012...

En présence d’un déficit public toujours compris entre 8% et 10% du PIB, l’Etat japonais aurait alors dû faire appel à l’épargne étrangère pour financer son déficit public.

Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ?

Car aucun investisseur étranger n’aurait accepté une rémunération de 0.5% sur 10 ans en échange d’un prêt à un Etat endetté à hauteur de 240% du PIB… La hausse violente des taux d’intérêt japonais que susciterait un appel au financement extérieur entraînerait ainsi une crise de dette publique brutale et immédiate (les charges financières de l’Etat représentant plus de 10% des recettes fiscales, barrière au-delà de laquelle il est acquis qu’une crise de dette publique se matérialise).

Pour éviter cela, la BoJ a choisi d’imprimer des billets de banque pour financer directement le déficit public… sans qu’un retour en arrière ne semble possible.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

- Les conséquences pour les actifs japonais d’ici la fin de l’année :

Hausse mécanique des marchés actions japonais, notamment par la modification des objectifs de gestion du Fonds de Pension souverain (GPIF) et plus globalement grâce à un phénomène d’éviction de l’épargne privée du segment obligataire (préempté par la Banque Centrale).

Please add a description for the image.Please add a description for the image.

- Maintien des taux d’intérêt au plancher :

Please add a description for the image.

- Baisse du yen contre toute monnaie :

Please add a description for the image.

Sur les marchés actions internationaux, les conséquences devraient être limitées :

- Le pouvoir reflationniste au niveau mondial est faible du fait de l’arrêt concomitant du QE américain.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Fed vs. Boj : quel impact au niveau de la liquidité mondiale ?

Depuis l’annonce en décembre 2013 du début de resserrement de la politique monétaire américaine, les injections de liquidité de la Fed sont passées de 85 milliards de dollars à 15 milliards de dollars par mois. Sur la période, le bilan de la Banque Centrale américaine a augmenté de 450 milliards de dollars, contre 850 milliards si le rythme du QE avait été maintenu. Dans le même temps les injections de liquidités de la BoJ se sont élevées à 56 000 milliards de yen, soit 540 milliards de dollars. L’action de la BoJ a donc un peu plus que compensé le resserrement de la Fed. Au cours des 12 prochains mois, à rythme constant, la Fed aurait injecté 180 milliards de dollars supplémentaires. L’accélération du QE de la BoJ se traduira par une augmentation de 10 000 à 20 000 milliards de yen des liquidités émises, soit 96 à 192 milliards de dollars, compensant à peine le resserrement de la Fed en termes de liquidités au niveau mondial.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Ces annonces récentes ne sont donc pas suffisantes pour nous faire modifier notre perception de l’environnement de marchés pour les Etats-Unis et l’Europe, aujourd’hui considéré comme un Wave Market (contre un contexte de Bull Market jusqu’au mois de juin dernier). Pour rappel, nos objectifs de cours sont les suivants :

Please add a description for the image.

La hausse de vendredi 31/10 nous fait donc atteindre les niveaux à partir desquels il convient de redevenir prudents sur les marchés actions américains et européens.

- A noter que si vous considérez que la politique monétaire japonaise est suffisante pour redonner un élan directionnel haussier aux marchés actions internationaux, alors il reste un potentiel de l’ordre de +10% de hausse avant de connaître une baisse d’au moins -5%.

Les conséquences à long terme pour l’économie japonaise In fine, les conséquences d’une telle fuite en avant sont prévisibles pour le Japon :

un effondrement du yen est envisageable, rendant caduque la reflation actuelle des actifs financiers (actions notamment) en monnaie étrangère. Malheureusement, le timing de ce mécanisme de fuite devant la monnaie (des japonais eux-mêmes) n’est pas anticipable avec précision, celui-ci correspondant à une perte brutale de confiance des japonais envers la valeur du billet de banques qu’ils utilisent au quotidien.

Pour toute question concernant nos perspectives, vous pouvez nous contacter au 01 44 61 16 66 ou par email à contact@primeview.fr.

Par Pierre Sabatier, fondateur de Primeview

Membre des Econoclastes

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.