Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Morning Meeting Forex : Fin de la récréation ; EUR/CHF, Fort rejet de la MM200

Morning Meeting Forex : Fin de la récréation ; EUR/CHF, Fort rejet de la MM200

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Fuite vers les devises refuges avec la chute des actions
  • EUR/CHF : Le franc suisse en forte hausse

Fuite vers les devises refuges avec la chute des actions

Les marchés actions ont repris fortement leur tendance baissière, les investisseurs s'inquiétant de l'inflation mondiale, de la politique chinoise du zéro COVID et de la guerre en Ukraine, tandis que le dollar et surtout les devises refuges comme le yen et le franc suisse ont eu la faveur des investisseurs cherchant la sécurité.

Deux banquiers centraux américains ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que la Réserve fédérale passe à un rythme plus mesuré de resserrement de sa politique après juillet, car elle cherche à juguler l'inflation sans augmenter les coûts d'emprunt au point d'entraîner l'économie dans une récession. Cela a limité l’attrait pour le billet vert et accentué le retour des capitaux vers le yen et le franc suisse. Les marchés craignent en effet de plus en plus le scénario en stagflation.

Les mauvaises données sur le logement aux États-Unis mercredi ont renforcé les craintes de ralentissement, et le président de la Fed, Jerome Powell, avait intensifié le discours agressif la veille en déclarant que l'autorité monétaire américaine pousserait les taux d'intérêt aussi haut que nécessaire pour endiguer une poussée de l'inflation qui, selon lui, menace les fondements de l'économie.

La position de M. Powell "rend difficile un 'atterrissage en douceur' de l'économie américaine, étant donné les longs délais entre les changements de politique monétaire et les changements d'inflation. "L'assombrissement des perspectives de l'économie américaine soutient le dollar et les monnaies refuges."

Le taux de chômage en Australie a atteint son plus bas niveau depuis près de 50 ans en avril, les entreprises ayant embauché davantage de travailleurs à temps plein, un resserrement du marché du travail qui va accentuer la pression en faveur de nouvelles hausses des taux d'intérêt.

Les chiffres du Bureau australien des statistiques ont indiqué ce matin que le taux de chômage s'est maintenu à 3,9% en avril, après une révision à la baisse de 3,9% en mars, ce qui correspond aux prévisions du marché.

Il est vraisemblable que la Reserve Bank of Australia (RBA) relèvera à nouveau ses taux d'intérêt en juin, alors qu'elle s'efforce de contenir une flambée de l'inflation qui atteint des sommets inégalés depuis deux décennies.

La hausse de la banque centrale à 0,35 % ce mois-ci était la première depuis 2011 et les marchés estiment qu'elle passera à 0,60 % lors de sa réunion du 7 juin.

Ce chiffre, associé aux bonnes nouvelles en Chine sur le front du Covid, a limité la baisse de l’Aussie dans la foulée de la chute des devises à risque hier et la fuite vers les devises refuges comme le franc suisse et le yen.

EUR/CHF : Le franc suisse retrouve la faveur des investisseurs

L’euro contre franc suisse s’est effondré hier et rejeté pour la sixième fois depuis le début du mois sa moyenne mobile à 200 périodes. Le chandelier d’hier prend la forme d’un avalement baissier qui vient directement ce matin sur un retracement Fibonacci de 50%.

Des éléments négatifs donc qui relancent la pression baissière vers la zone de support entre la droite horizontale à 1,0189 et le retracement Fibonacci de 38,2% sur 1,0215.

La rupture de cette zone ouvrirait la voie vers 1,0088 puis vers un nouveau test de la parité.

Evolution de l’euro contre franc suisse en données quotidiennes :

Morning Meeting Forex : Fin de la récréation ; EUR/CHF, Fort rejet de la MM200

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.