Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/USD : l’euro marque le pas à un plus bas de 4 ans en attendant l’inflation US

EUR/USD : l’euro marque le pas à un plus bas de 4 ans en attendant l’inflation US

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur l’EUR/USD :

  • L’euro résiste à l’aversion au risque grâce au ton de plus en plus hawkish de la BCE
  • L’EUR/USD consolide dans une zone de support de long terme importante

L’euro résiste à l’aversion au risque grâce au ton de plus en plus hawkish de la BCE

Le taux de change EUR/USD marque le pas depuis la semaine dernière après avoir plongé jusqu’à un plus bas de 4 ans sous 1,05$. L’euro a été pénalisé ces dernières semaines par une rhétorique de plus en plus hawkish des membres de la Fed et une rhétorique peu hawkish des membres de la BCE, malgré une inflation historique.

Néanmoins, le ton peu hawkish de la BCE s’est très récemment renforcé avec l’influent gouverneur de la Banque de France - la plupart du temps « leader » des colombes - qui s’est rangé avec les faucons. En effet, François Villeroy de Galhau s’est récemment prononcé en faveur d’un retour des taux directeurs de la BCE en territoire positif d’ici la fin de l’année pour répondre à l’inflation galopante.

Ce changement de ton hawkish du gouverneur de la Banque de France, ainsi que de plus en plus d’officiels de la BCE, a permis à l’euro de résister au net regain d’aversion au risque ces derniers jours. L’euro est ainsi resté à l’équilibre face au dollar depuis plus d’une semaine alors que l’ensemble des autres devises majeures ont reculé.

Les cambistes continueront de surveiller de près les discours des officiels de la BCE, puisque c’est cette banque centrale qui a le plus de chance de surprendre au cours des prochains mois en accélérant son rythme de remontée des taux.

Néanmoins, les opérateurs surveilleront également de très près les chiffres sur l’inflation américaine puisque la rhétorique des membres de la Fed dépendra énormément de ces chiffres. Une lecture plus élevée que prévu de l’inflation ne ferait que renforcer les anticipations de remontée des taux et les discours hawkish des membres du FOMC. A l’inverse, des chiffres inférieurs aux attentes commenceraient à alléger la pression sur les officiels et pourquoi pas adoucir les anticipations de relèvement des taux de la Fed.

L’EUR/USD consolide dans une zone de support de long terme importante

Graphique journalier du cours de l’EUR/USD réalisé sur TradingView :

EUR/USD : l’euro marque le pas à un plus bas de 4 ans en attendant l’inflation US

Sur le plan de l’analyse technique, la tendance de fond de l’EUR/USD est indiscutablement baissière, comme en témoigne la présence du taux de change bien loin en dessous de sa moyenne mobile à 200 séances, actuellement à 1,13$.

Néanmoins, l’EUR/USD consolide depuis qu’il est revenu fin avril dans une zone de support de long terme importante à environ 1,05$. Les perspectives redeviendraient haussières sur le court terme en cas de dépassement du plus haut de la semaine dernière à 1,0636$.

A l’inverse, les perspectives de court terme redeviendraient alignées aux perspectives baissières de fond en cas de repli sous le creux de 2015 à 1,0462$. Une poursuite de la baisse jusqu’au creux de 2017 à 1,0340$ serait à prévoir sur le court terme.

Poursuivre votre lecture

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.