Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/CHF : La demande de franc suisse accélère après les sanctions contre la Russie

EUR/CHF : La demande de franc suisse accélère après les sanctions contre la Russie

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les sanctions contre le Russie renforcent les flux vers le franc suisse
  • EUR/CHF : L’euro menace de casser le support à 1,0300

Les sanctions contre le Russie renforcent les flux vers le franc suisse

Les investisseurs se sont rués vers les actifs refuges dont le franc suisse suite à l'invasion de la Russie en Ukraine, tandis que les États occidentaux ont promis des sanctions plus sévères contre des individus clés et de grandes institutions financières.

La guerre est fondamentalement un environnement hostile pour les actifs risqués, les investisseurs mondiaux se tournant vers les obligations souveraines et autres "valeurs refuges" jusqu'à ce qu'une sorte de conclusion/nouvelle normalité soit intégrée dans les prix. ... Tout ceci est sans précédent, donc la seule chose rationnelle à dire sur les marchés est de s'attendre à ce que la volatilité continue en attendant une résolution du conflit.

Les marchés des devises ont été une source majeure de volatilité lundi. La Banque centrale de Russie a plus que doublé son taux d'intérêt directeur, le faisant passer de 9,5 % à 20 %, en réaction à un mouvement monétaire qui a fait chuter le rouble de près de 16 % par rapport au dollar américain.

Au cours du week-end, les États-Unis se sont joints à leurs alliés européens et canadiens pour interdire aux principales banques russes l'accès au système de messagerie interbancaire SWIFT. Ce système relie plus de 11 000 banques et institutions financières dans plus de 200 pays et territoires.

Sur le front de la politique monétaire, la Banque nationale suisse reste attachée à sa politique monétaire ultra-accommodante, car les dernières données sur l'emploi ont indiqué que le chômage n'a pas augmenté malgré la vague d'infection Covid en janvier, tandis que l'inflation reste modérée. Le fait que la BCE soit contraint d’attendre pour resserrer sa politique monétaire du fait du conflit tempère l’attrait de l’euro.

Mais c’est surtout ce rôle de valeur refuge qui porte le franc suisse. Les décisions contre les banques russes er l’effondrement du rouble ont renforcé le franc

EUR/CHF : L’euro menace de casser le support à 1,0300

L’euro contre franc suisse est à nouveau en baisse effaçant le rebond débuté jeudi après-midi. La tendance négative de moyen terme a bien reprise sous les moyennes mobiles à 13 et 34 périodes qui s’orientent à la baisse.

Sous ces deux moyennes mobiles de court terme, le biais est donc baissier avec la possibilité d’une rupture du support sur 1,0300. Si c’était le cas, les prix pourraient alors rejoindre le prochain soutien correspondant à un plus bas de 2015 à 1,0234. La chute de l’euro s’accélèrerait en cas de cassure de ce soutien vers la parité.

Pour éviter ce scénario, la paire donnerait un signal d’accalmie en cas de retour et dépassement de la zone de résistance constituée par les moyennes mobiles à 13 et 34 périodes puis la résistance à 1,0460.

Evolution de l’euro contre franc suisse en données quotidiennes :

EUR/CHF : La demande de franc suisse accélère après les sanctions contre la Russie

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.