Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/USD : L’euro pourrait matérialiser une phase de distribution

EUR/USD : L’euro pourrait matérialiser une phase de distribution

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Le chômage américain déçoit et tempère les velléités haussières du billet vert
  • L’euro reste ancré dans sa phase de consolidation

Le chômage américain déçoit et tempère les velléités haussières du billet vert

L'économie américaine a créé un maigre 199 000 emplois au cours du dernier mois de 2021, ce qui est bien en deçà des prévisions du marché qui tablaient sur 400 000. La croissance de l'emploi a été en moyenne de 537 000 par mois en 2021 et l'économie a créé un nombre record de 6,44 millions d'emplois l'année dernière. L'emploi non agricole a augmenté de 18,8 millions depuis avril 2020, mais il est toujours en baisse de 3,6 millions, soit 2,3 %, par rapport à son niveau pré-pandémique de février 2020.

L'impact de la propagation rapide de la variante omicron du coronavirus sur le marché du travail est encore incertain, car le rapport de décembre ne couvrait que les deux premières semaines du mois, avant le pire de la flambée de contamination qui a commencé à l'approche de Noël.

Ces chiffres plus faibles ne sont pas suffisant pour remettre en cause le tournant restrictif de la Fed affirmé avec la publication des minutes du FOMC mercredi dernier. Le risque qui se profile est de voir un ralentissement économique avec une inflation en hausse, un scénario peu apprécié par les marchés.

Parallèlement, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est accéléré pour le sixième mois consécutif pour atteindre un niveau record de 5 % en décembre 2021, contre 4,9 % en novembre, selon les estimations préliminaires. Les chiffres sont à comparer avec les prévisions du marché de 4,7 %. Le mois de décembre marque également le sixième mois consécutif où l'inflation reste au-dessus de l'objectif de 2 % de la BCE, car les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et les coûts élevés de l'énergie continuent de peser, bien que les responsables de la banque centrale aient répété que la flambée actuelle était temporaire. Un discours que tenait la Fed avant de l’abandonner.

Si la situation monétaire en Europe suit le même chemin, maintenant que la situation sanitaire s’est dégradée aussi aux Etats Unis, alors on pourrait assister à une réduction de différentiel de taux entre les deux zones qui permettrait à l’euro de regagner du terrain face au billet vert. En effet, la hausse des taux aux Etats Unis est le facteur qui a le plus contribué à la progression du billet vert.

L’euro reste ancré dans sa phase de consolidation

L’euro contre dollar est enfermé dans un canal horizontal de consolidation dans une tendance de moyen terme baissière sous l’oblique descendante. Le RSI autours du niveau des 50 et plutôt flat confirme cette neutralité à court terme.

Le signal de fin de baisse et de retournement haussier sera donné par la sortie du canal et le franchissement de l’oblique. La période actuelle serait donc une phase de distribution. Il faudra donc surveiller le comportement des prix au contact de cette double résistance.

Si jamais l’euro échouait, un retour sur le bas du canal et le support à 1,1168 serait envisageable. Une nouvelle jambe de baisse prendrait forme sous cette zone de support.

Evolution de l’euro contre dollar en données quotidiennes :

EUR/USD : L’euro pourrait matérialiser une phase de distribution

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.