Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
L’EUR/CHF recule après les annonces de la BNS et de la BCE

L’EUR/CHF recule après les annonces de la BNS et de la BCE

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CETTE ANALYSE DE LA PAIRE EUR/CHF

  • Dernières réunions des principales banques centrales (BNS et BCE)
  • EUR/CHF : l’euro se stabilise sur une zone de support

Dernières réunions des principales banques centrales (BNS et BCE)

La Banque nationale suisse a maintenu jeudi sa politique monétaire inchangée et émis des prévisions modérées en matière d'inflation. Mais face à l'accélération mondiale des prix, les grandes banques centrales comme la Fed et la BCE ont commencé à serrer la vis. La BNS a reconduit sa politique monétaire ultra-accommodante. Le taux directeur et le taux d'intérêt négatif appliqué aux avoirs ont été maintenus à -0,75%.

La banque centrale reste également disposée à intervenir au besoin sur le marché des changes afin d'atténuer les pressions à la hausse sur le franc. La devise helvétique, valeur refuge recherchée en période de crise, s'est nettement apprécié depuis le début de l'année, mettant les exportateurs suisses sous pression

Thomas Jordan a cependant concédé la difficulté d'interpréter l'évolution des cours de change en raison du différentiel des taux d'inflation entre la Suisse et l'étranger. Mais la BNS estime que la monnaie helvétique est tout de même "à un niveau élevé".

La Banque nationale suisse relève sa prévision d'inflation pour 2021, en raison de la hausse des prix à l'importation des produits pétroliers et des biens concernés par des difficultés d'approvisionnement. Les prévisions d'inflation s'inscrivent à 0,6% pour 2021, 1% pour 2022 et 0,6% pour 2023.Pour 2022, la BNS prévoit une croissance du PIB suisse d'environ 3%.

Concernant la zone euro, la Banque centrale européenne a annoncé une nouvelle réduction de son soutien à l'économie mais a promis de continuer à favoriser la reprise en 2022 tout en confirmant que l'inflation devrait retomber sous son objectif, ce qui justifie à ses yeux le maintien d'une politique très accommodante.

La BCE a revu à la hausse ses prévisions d'inflation mais a abaissé sa prévision de croissance pour 2022 : la hausse des prix devrait rester supérieure à son objectif de 2% cette année et l'an prochain avant de retomber sous ce seuil en 2023 et 2024.

L'économie de la zone euro ayant retrouvé son niveau d'avant COVID-19, la pression monte sur la BCE pour emboîter le pas aux banques centrales qui ont commencé à refermer très partiellement le robinet du crédit, à commencer par la Réserve fédérale américaine et la Banque d'Angleterre.

Mais ses dirigeants craignent qu'un resserrement trop rapide ne fasse rechuter l'inflation loin de l'objectif qu'elle s'est fixé, d'autant que l'émergence du variant Omicron du coronavirus risque de freiner l'activité.

EUR/CHF : l’euro se stabilise sur une zone de support

Côté graphique, l’euro se stabilise depuis quelques séances après avoir connu une lourde chute face au franc suisse. La configuration technique demeure baissière, mais les acheteurs tentent de préserver la zone de support vers 1,04 CHF.

De plus, les prix ont récemment validé une divergence haussière sur RSI, ainsi cette structure suggère une reprise haussière à court terme. Pour le moment, la paire bloque sous les 1,0450 CHF, toutefois un franchissement de ce niveau devrait conduire à une accélération vers les 1,0505 CHF proche de la moyenne mobile 50 périodes.

Nous estimons toujours que le contexte économique ne favorise pas une reprise haussière afin d’inverser la tendance. Cependant, la baisse semble limitée et la BNS se tient prête pour intervenir sur le marché des changes. Ainsi, l’EUR/CHF pourrait amorcer une phase de stabilisation à l’intérieur d’un range. Par conséquent, une consolidation entre 1,0505 CHF et 1,04 CHF ne serait pas à exclure pour les semaines à venir.

GRAPHIQUE DE L’EUR/CHF EN DONNÉES JOURNALIÈRES

L’EUR/CHF recule après les annonces de la BNS et de la BCE

Twitter @Joris Zanna

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.