Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/USD : Surplace après la BCE et la FED

EUR/USD : Surplace après la BCE et la FED

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les banques centrales sont restées proche des attentes du marché
  • L’euro reste dans une phase de consolidation latérale qui peut s’étendre

Les banques centrales sont restées proche des attentes du marché

Les décisions que la BCE vient d'annoncer sont assez proches de ce que les marchés attendaient et ont donc entrainé une réaction maîtrisée . Une hausse de l'EUR/USD, une légère amélioration des cours boursiers et une légère hausse des rendements. En somme, une évaluation légèrement positive des marchés.

Le PEPP, programme mis en place pour lutter contre la pandémie, prendra fin en mars mais pourra "être repris, si nécessaire" (une garantie importante contre les poussées virales) ; la période de réinvestissement du PEPP a été prolongée jusqu'à la fin de 2024 au lieu de 2023.

La seule divergence avec les attentes concerne l'augmentation compensatoire du PPA. Les achats commenceront à 40 milliards d'euros mensuels au deuxième trimestre 2022 (comme prévu), mais ils diminueront à 30 milliards au troisième trimestre et reviendront à 20 milliards à partir d'octobre. Les marchés s'attendaient à 40 milliards d'euros pour le reste de l'année.

Hier, la Réserve fédérale a fourni de multiples indications que sa politique ultra-accommodante depuis le début de la pandémie de Covid touche à sa fin, en prenant des mesures agressives en réponse à la hausse de l'inflation.

Tout d'abord, la banque centrale a déclaré qu'elle allait accélérer la réduction de ses achats mensuels d'obligations. La Fed achètera 60 milliards de dollars d'obligations chaque mois à partir de janvier, soit la moitié du niveau précédant la réduction progressive de novembre et 30 milliards de moins que ce qu'elle avait acheté en décembre. La Fed a réduit de 15 milliards de dollars par mois en novembre, a doublé ce montant en décembre, puis accélérera encore la réduction en 2022.

Après cela, à la fin de l'hiver ou au début du printemps, la banque centrale prévoit de commencer à augmenter les taux d'intérêt, qui sont restés stables lors de la réunion de cette semaine. Les projections publiées mercredi indiquent que les responsables de la Fed voient jusqu'à trois hausses de taux en 2022, deux l'année suivante et deux autres en 2024.

Le marché n’a que peu réagi, les décisions correspondant aux anticipations des investisseurs. Une légère baisse du dollar a été enregistrée contre la majorité des devises qui pourraient être le reflet de débouclage de positions longues avant la fin de l’année.

L’euro reste dans une phase de consolidation latérale qui peut s’étendre

L’euro contre dollar évolue dans un canal horizontal entre 1,1383 et 1,1220 depuis le début du mois de Décembre. Cette consolidation latérale s’effectue au sein d’une tendance baissière sous l’oblique descendante et pourrait perdurer avec la trêve de la fin d’année.

La sortie de cette phase déterminera donc la prochaine vague. Si elle s’effectue par le bas, la paire devra prolonger au-delà du support sur 1,1168 et pourrait poursuivre dans ce cas vers le seuil psychologique des 1,1000 puis le seuil technique sous 1,0800.

A l’inverse le franchissement de l’oblique descendante et haut du canal validerait une probable reprise vers 1,1525.

Evolution de l’euro contre dollar en données quotidiennes :

EUR/USD : Surplace après la BCE et la FED

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.