Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/CHF : l’euro a atteint son plus bas niveau depuis juillet 2015 face au franc suisse

EUR/CHF : l’euro a atteint son plus bas niveau depuis juillet 2015 face au franc suisse

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CETTE ANALYSE DE LA PAIRE EUR/CHF

  • Leuro reste pénalisé par l’inflation et la recrudescence des cas de Covid-19
  • EUR/CHF : la paire se trouve à la croisée des chemins

L’euro reste pénalisé par l’inflation et la recrudescence des cas de Covid-19

L’euro est tombé à 1,0498 jeudi,soit son plus bas niveau depuis juillet 2015, plombé par les craintes sur l’inflation et de la recrudescence des cas de Covid-19 en Europe.

Contrairement aux Etats-Unis ou à la zone euro, l'inflation en Suisse est beaucoup plus faible, ainsi les devises des pays à forte inflation se déprécient par rapport à celles des pays à faible inflation. Pour l'Europe, une hausse des taux en 2022 a toujours semblé être un défi de taille malgré une inflation supérieure à l'objectif de 2 % de la BCE, tandis qu'un récent pic des cas de COVID-19 risque de freiner la croissance.

Les derniers commentaires de la Banque centrale européenne sur l'inflation ont plombé la monnaie unique. L'euro a dégringolé face à toutes les principales devises après que Christine Lagarde, a efficacement annulé lundi les attentes des marchés monétaires concernant une hausse des taux d'intérêt en 2022. Selon elle,resserrer la politique maintenant ne ferait qu'étouffer la reprise économique.

L'inflation dans la zone euro a accéléré en octobre pour atteindre 4,1% en rythme annuel, son plus haut niveau depuis 13 ans, tirée par la hausse des prix de l'énergie.

Si l'inflation monte mais que la BCE s'en tient à son message de politique monétaire très souple, l'euro va rester sous pression. Une économie robuste permet aux banques centrales de resserrer leurs politiques monétaires pour lutter contre l'inflation, ce qui rend leurs monnaies plus attractives.

Dans le même temps, la Banque nationale suisse veut éviter une appréciation rapide du franc qui pèserait sur l'économie helvétique. La BNS est toujours active sur le marchés des devises (FOREX) et ses dirigeants ne manquent pas une occasion de rappeler leur volontéd’intervenir sur le marché pour lutter contre une trop forte appréciation du franc.

EUR/CHF : la paire se trouve à la croisée des chemins

Côté graphique, l’EUR/CHF se situe sur la zone (1,05 CHF) où la BNS est intervenue sur les marchés pour apporter de la stabilité à la paire en mai 2020. Ce niveau est un pivot clé pour espérer un rebond de l’euro. Certes, la dynamique est baissière mais l’EUR/CHF pourrait amorcer un rebond technique à court terme. Pour le moment, difficile d’envisager une véritable reprise haussière, il faudrait que le marché parvienne à reconquérir les 1,0610.

En revanche, une incursion sous les 1,0500 ne serait pas de bon augure pour la suite. Au vu du contexte actuel, ce scénario ne serait pas à exclure et l’euro risquerait de poursuivre sa dégringolade en direction des 1,0405.

Pour résumer, la paire est sous pression et les vendeurs gardent la main. Il est donc nécessaire d’être attentif à la bataille sur le support des 1,0500 afin d’identifier le prochain mouvement directionnel.

GRAPHIQUE DE L’EUR/CHF EN DONNÉES HEBDOMADAIRES

EUR/CHF : l’euro a atteint son plus bas niveau depuis juillet 2015 face au franc suisse

Twitter @Joris Zanna

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.