Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/GBP : la BoE pourrait attendre février pour remonter ses taux malgré l’inflation

EUR/GBP : la BoE pourrait attendre février pour remonter ses taux malgré l’inflation

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur l’EUR/GBP :

  • La BoE pourrait attendre février pour remonter ses taux malgré la flambée de l’inflation
  • L’EUR/GBP revient tester la borne basse de son canal descendant
  • La rhétorique des officiels de la BCE influencera également l’EUR/GBP

La BoE pourrait attendre février pour remonter ses taux malgré la flambée de l’inflation

Le taux d'inflation au Royaume-Uni a bondi à son plus haut niveau depuis décembre 2011, à 4,2 % en octobre, dépassant les attentes du consensus de 3,9 %. La principale pression à la hausse provient du coût du logement et des services publics, à savoir l'électricité, le gaz et le carburant dans le sillage d'une flambée mondiale des prix de l'énergie et surtout du gaz, et suite à l'augmentation du plafond des prix de l'énergie le 1er octobre.

Ce taux d'inflation très élevé fait suite à un très bon rapport sur l'emploi publié hier. Le taux de chômage est tombé à 4,3 % en septembre et le nombre de nouveaux emplois créés entre juillet et septembre était de 247 000.

La livre sterling a d'abord bondi après la publication des chiffres de l'inflation, mais a effacé ses gains en quelques minutes. Il faut dire que malgré le fait que les conditions soient réunies pour que la Banque d'Angleterre relève ses taux, elle pourrait attendre le début de l'année prochaine avant de le faire. En effet, le gouverneur de la banque centrale, Andrew Bailey, avait indiqué début novembre que le comité attendrait de voir comment le marché du travail se comporterait après la fin des aides gouvernementales à l'emploi fin septembre.

Les rapports sur l'emploi de ce mois-ci et de novembre seront publiés en décembre et janvier, de sorte que la BoE pourrait attendre la réunion de février avant de relever ses taux. La prochaine réunion de la BoE est prévue pour le 16 décembre.

L’EUR/GBP revient tester la borne basse de son canal descendant

Graphique journalier du cours de l’EUR/GBP sur TradingView :

EUR/GBP : la BoE pourrait attendre février pour remonter ses taux malgré l’inflation

Sur le plan de l’analyse technique, l’EUR/GBP est revenu tester ce mercredi la borne basse du canal baissier dans lequel il évolue depuis plus de 6 mois. En bas de ce canal, le ratio rendement/risque est plutôt en défaveur des vendeurs. Il sera sans doute préférable d’attendre un rebond en haut du canal, ou du mois au-dessus de la moyenne mobile à 50 séances (en bleu dans le graphique), pour éventuellement se positionner dans le sens de la tendance de fond.

En cas de sortie par le bas du canal, cela indiquerait que le momentum baissier de fond accélère, ce qui renforcerait les perspectives baissières. Le prochain support à surveiller serait le plus bas de 2017, 2019 et 2020 à 0,83£.

La rhétorique des officiels de la BCE influencera également l’EUR/GBP

Il convient de noter que les fondamentaux du Royaume-Uni ne seront pas les seuls à influencer la paire EUR/GBP. Les fondamentaux de la zone euro influenceront également cette paire. Les fondamentaux sont actuellement mauvais pour la monnaie unique, les responsables de la BCE cherchant à calmer le sentiment des investisseurs sur les hausses de taux. Christine Lagarde a déclaré en début de semaine que le resserrement de la politique monétaire pour juguler l'inflation risquait d'étouffer la reprise, et a réaffirmé que les facteurs de hausse des prix s'estomperont l'année prochaine.

L'écart entre le taux Euribor du contrat le plus proche et de celui de décembre 2022 est de 26 points de base, contre 36 points de base début novembre et environ 0 point de base début août. L'écart pourrait donc continuer à se réduire si le discours des membres de la BCE reste dovish, contre une normalisation de la politique monétaire, ou si les données économiques de la zone euro déçoivent, ce qui exercerait une pression sur l'euro.

Graphique journalier de l’écart des Euribor réalisésur TradingView :

EUR/GBP : la BoE pourrait attendre février pour remonter ses taux malgré l’inflation

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.