Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EUR/CHF : la BNS maintient sa politique monétaire

EUR/CHF : la BNS maintient sa politique monétaire

Joris Zanna, Analyste Marché

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CETTE ANALYSE DE LA PAIRE EUR/CHF

  • La Banque nationale suisse opte une nouvelle fois pour le statu quo
  • Les déboires d’Evergrande renforcent le franc suisse à court terme

La Banque nationale suisse opte une nouvelle fois pour le statu quo

La Banque nationale suisse a dressé jeudi un diagnostic plus prudent de la reprise de l'économie helvétique. En outre, elle n'a donné aucun indice augurant d'un resserrement prochain de sa politique monétaire.

La BNS a réduit d'un demi-point de pourcentage sa prévision de croissance du PIB Suisse cette année pour la ramener à 3%.Elle explique cette révision par le fait que la dynamique a été moins marquée que prévu dans des branches dépendantes de la consommation telles que le commerce ou l'hôtellerie et la restauration.

L’institut maintient aussi sa politique expansionniste afin d'assurer la stabilité des prix et de continuer à soutenir la reprise de l'économie suisse face aux conséquences de la pandémie.

Sur le front de l'inflation, la situation est beaucoup plus détendue qu'aux Etats-Unis et dans la zone euro où les prix ont nettement accéléré. En Suisse, les anticipations pour l'année en cours et la suivante ont été relevées d'une dizaine de points de base à respectivement 0,5% et 0,7%. La projection pour 2023 demeure inchangée à 0,6%, nettement en dessous de la cible autour de 2%.

Les déboires d’Evergrande renforcent le franc suisse à court terme

Depuis le début de l'année, le franc s'est renforcé face à l'euro, ce qui renchérit les produits helvétiques exportés vers la zone euro. Alors qu'il s'était relâché jusqu'à 1,1120 début mars, la monnaie suisse s'est nettement renchérie, atteignant 1,0696 EUR/CHF en pleine vague estivale de Covid-19 et de propagation du variant Delta.

Depuis plusieurs semaines, l’euro reprenait des couleurs, mais les déboires du géant chinois Evergrande ont créé quelques secousses sur les marchés. Ainsi, les opérateurs ont privilégié le franc suisse et son statut de monnaie refuge.

A court terme, l’EUR/CHF tente de reconquérir la résistance des 1,0835. Une clôture au-dessus de ce niveau permettrait de relancer la récente dynamique haussière. Les prix pourraient accélérer une nouvelle fois en direction des 1,0870 puis 1,0930.

Le pire n’est pas certain, mais les craintes ne semblent pour autant pas s’être dissipées sur le dossier Evergrande. En cas de nouveaux rebondissements, le franc suisse devrait encore profiter d’une montée de l’aversion pour le risque. De ce fait, un retour vers les plus bas du mois d’août 2021 ne serait pas à exclure dans un tel scénario.

GRAPHIQUE DE L’EUR/CHF EN DONNÉES JOURNALIÈRES

EUR/CHF : la BNS maintient sa politique monétaire

Twitter @Joris Zanna

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.