Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
CAC 40 : l’indice parisien marque le pas à 6400 points

CAC 40 : l’indice parisien marque le pas à 6400 points

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le CAC 40 :

  • En manque de catalyseur, le CAC 40 peine à dépasser 6400 points
  • Les investisseurs seront vigilants aux chiffres d’inflation et du chômage
  • Le CAC 40 revient tester sa résistance 6400 points

En manque de catalyseur, le CAC 40 peine à dépasser 6400 points

Pour la troisième fois depuis le début du mois, le CAC 40 a stoppé son ascension après être remonté jusqu’à 6400 points lundi. L’indice parisien ne s’est pas encore replié, mais il pourrait consolider en attendant des nouveaux catalyseurs. Outre l’évolution de la situation sanitaire, les plans de relance européen et américain seront des catalyseurs importants et pourraient éventuellement aider les bourses mondiales à progresser davantage.

Concernant le plan de relance européen, Bruxelles est en train de revoir la conformité du plan de relance de chaque Etat membre et pourrait commencer à emprunter sur les marchés dès cet été s’ils sont tous approuvés. Si l’un d’entre eux ne remplit pas les critères établis par les 27, le délai serait rallongé.

Aux Etats-Unis, le gigantesque plan de relance de 2 300 milliards de dollars dans les infrastructures est toujours en négociation entre les républicains du Congrès et la Maison-Blanche. Les républicains préféreraient un plan plus petit, de « seulement » 1 000 milliards de dollars et sans hausse de l’imposition sur les entreprises, mais la Maison-Blanche ne souhaite pas descendre en dessous de 1700 milliards de dollars. Les démocrates du Congrès commencent à mettre la pression sur la Maison-Blanche pour faire passer le projet de loi sans le soutien des républicains. Il pourrait donc être ratifié au cours des prochaines semaines.

Les investisseurs seront vigilants aux chiffres d’inflation et du chômage

Outre les plans de relance, les statistiques économiques publiées quotidiennement seront de plus en plus importantes, en particulier celles américaines sur l’inflation et l’emploi. Le marché est encore très incertain sur l’inflation et la reprise économique. La Fed et plusieurs autres banques centrales estiment que l’inflation sera transitoire, mais les opérateurs de marché semblent beaucoup moins certains de cela. Les perspectives d’inflation à 10 ans continuent de monter et atteignent même leur plus haut niveau depuis 2013 à 2,5%.

Anticipations d’inflation à 10 ans

Source : Fred.FedStLouis.Org

Concernant l’emploi, les perspectives sont assez indécises sur la date à laquelle le marché retrouvera le plein-emploi et son niveau d’avant-crise. Certains politiques et analystes estiment que les aides exceptionnelles à l’allocation chômage mises en place depuis le début de la pandémie découragent les chômeurs à rechercher un travail. Certains Etats américains viennent donc de réduire et parfois supprimer ces aides exceptionnelles. Si les chômeurs profitaient effectivement de la situation, nous devrions observer une nette accélération des créations d’emplois ces prochains mois.

Les statistiques économiques seront particulièrement importantes, car elles dicteront la politique monétaire de la Fed. Plus rapidement l’économie américaine retrouvera son niveau d’avant-crise, plus rapidement la Fed commencera à normaliser sa politique monétaire, ce qui serait un vent contraire aux marchés actions.

Le CAC 40 revient tester sa résistance 6400 points

Graphique 4 heures du cours de l’EUR/USD réalisésur TradingView :

CAC 40 : l’indice parisien marque le pas à 6400 points

Sur le plan de l’analyse technique, les perspectives du CAC 40 sont haussières au-dessus du support à 6150 points sur lequel il a rebondi à deux reprises en mai. Toutefois, les vendeurs pourraient reprendre la main à court terme alors que le CAC 40 est revenu tester sa résistance à 6400 points.

En cas de repli sous le plus bas de vendredi à environ 6350 points, les perspectives de court terme redeviendraient baissières jusqu’au support à 6150 points. A l’inverse, si le rebond de la semaine dernière se poursuit et que le CAC dépasse sa résistance à 6400 points, une poursuite de la hausse jusqu’à 6500 points serait à prévoir.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.