Ne manquez aucun article de David Rodriguez

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de David Rodriguez

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Le yen est positionné pour s’apprécier davantage pour trois raisons principales

Par David Rodriguez, Stratégiste Quantitatif Et Michael Boutros, Stratégiste Devises

Le yen termine l’année de trading 2016 près des sommets sur plusieurs années par rapport au dollar américain et les évolutions économiques suggèrent que le JPY peut finalement effectuer une cassure du niveau 100 ¥ avant la fin de l’année. L’inaction continue de la Banque du Japon et de la Réserve fédérale américaine représente le plus grand risque pour le taux de change de la paire USD/JPY. D’autres risques principaux sont la hausse du protectionnisme commercial et la volatilité du marché financier. En fait, le statu quo suggère que la paire USD/JPY baissera probablement davantage jusqu’à ce que de grands changements s'opèrent.

L’année de la « Grande divergence » démontre une grande déception perceptible dans le rallye du yen

L'on était supposé avoir l’année de « la grande divergence » dans la politique monétaire étant donné que la Réserve fédérale américaine augmenterait les taux intérêt tandis que la Banque du Japon et les autres homologues mondiaux allaient dans la direction opposée. Il va sans dire que la Fed n’a pas rempli ses engagements — elle a augmenté les taux une seule fois à la fin de 2015, mais n’a pas réussi à répondre aux attentes du marché qui prévoyaient d’autres augmentations en 2016. Ce fait permet d’expliquer pourquoi le dollar américain a affiché sa pire performance en neuf mois par rapport au JPY depuis la crise financière mondiale. Et en fait, des déceptions similaires par la Banque du Japon ont mis une pression à la baisse supplémentaire sur le taux de change de la paire USD/JPY sensible aux rendements.

La Banque du Japon a commencé l’année de manière assez dramatique en réduisant son taux d'intérêt de référence jusqu’à ce qu’il devienne négatif, mais elle a par la suite déçu ceux qui attendaient un assouplissement supplémentaire de la politique monétaire pendant le reste de l’année. Ce fait est particulièrement surprenant étant donné que les chiffres d'inflation de l’indice national des prix à la consommation japonais indiquaient que le pays est rentré dans la déflation au premier trimestre. C’était presque drôle de constater que la Banque du Japon avait prévu que l’inflation atteigne 1,7 pour cent en 2017 alors que la prévision médiane privée tablait sur une croissance de 0,9 pour cent. Les autorités ont finalement effectué une réduction dramatique des prévisions d'inflation et de croissance lors de leur rencontre de juillet et un autre assouplissement de la politique semblait inévitable.

Pourtant, la BoJ ne répondrait pas aux attentes du marché pour une raison simple : les taux d'intérêt négatifs produisaient des effets secondaires non désirés la politique d’assouplissement qualitatif et quantitatif offrait à la banque une marge réduite pour les achats supplémentaires d’actifs. Kuroda a finalement effectué deux modestes changements de politique lors de la réunion de septembre de la banque — la BoJ augmentera son objectif d’inflation au-dessus de 2 pour cent et fixera un plafond sur les rendements des obligations du Gouvernement japonais sur 10 ans. Il parait improbable que la première mesure crée une réelle différence dans les attentes du marché étant donné que la BoJ a jusqu’ici été incapable d’atteindre son objectif d'inflation existant. La deuxième mesure quant à elle était légèrement ambigüe, car la BoJ s’était théoriquement engagée pour des achats d’assouplissement qualitatif et quantitatif illimités au cas où les rendements se rapprochaient du plafond fixé. Les rendements des obligations du Gouvernement japonais étaient néanmoins en-dessous du plafond officiel et cet état des choses demandait effectivement un maintien de la politique dans un proche avenir. Nous sommes donc entré dans le dernier trimestre de 2016 avec le statu quo fermement intact et cette situation a favorisé une continuation des déclins de la paire USD/JPY.

Politiques en prélude aux élections présidentielles américaines

Un risque typique à parier sur le yen (parier contre la paire USD/JPY) est l’intervention du Ministère des Finances et ceci semble être un risque particulièrement grand alors que la paire USD/JPY se rapproche de 100 ¥. Pourtant, la pression internationale évidente peut limiter la capacité du Ministère des Finances à effectuer une importante différence dans la tendance de la devise.

Le Japon pourrait profiter si le Congrès et le Président des États-Unis approuvent l’accord commercial de Partenariat transpacifique (PTP) tant annoncé. Le sentiment anti-commercial est néanmoins né avant les élections présidentielles américaines en novembre et la ratification du PTP est loin d’être certaine. La manipulation agressive de la devise par le Gouvernement japonais pourrait certainement augmenter davantage le courroux des politiciens américains et compromettre l’évolution du PTP. Le Ministère des finances japonais a certainement prévenu qu’il pourrait intervenir si le yen continue à se renforcer, mais ces calculs politiques rendent ces menaces considérablement moins crédibles. L’incapacité à réagir permettrait à la paire USD/JPY d’effectuer une cassure et se maintenir en-dessous de 100 ¥.

Le marché coopéra-t-il avec le yen ?

Le dernier joker du yen va bien au-delà des frontières du Japon, mais concerne particulièrement sa devise : les marchés financiers mondiaux resteront ils stables ? La corrélation sur le court-terme entre le taux de change de la paire USD/JPY et l’indice VIX du S&P 500 américain — également connu comme « l’indice de la peur »—a récemment atteint son plus haut niveau en deux ans. La corrélation a certes été volatile et la paire USD/JPY a affiché un faible rapport avec le VIX lorsque cet indice était faible. Le fait que le JPY monte (la paire USD/JPY baisse) lorsque le VIX se propulse plus haut permet de souligner le fait que yen tend à se renforcer en temps de trouble du marché financier. La récente hausse de la volatilité du S&P a coïncidé avec la force du yen et tout épisode similaire de déclins brusques du S&P coïnciderait aussi probablement avec les appréciations du JPY.

La corrélation entre la paire USD/JPY et l’indice de volatilité du S&P 500 se renforce

Le yen est positionné pour s’apprécier davantage pour trois raisons principales

Source de données : Bloomberg.

Il est important de noter que le contraire n’est pas nécessairement vrai ; le calme des marchés peut ne pas favoriser la force de la paire USD/JPY. Ainsi, il semble que la volatilité représente uniquement un risque asymétrique pour le yen.

La combinaison du risque de volatilité et d’autres facteurs fondamentaux nous laisse haussiers sur le yen (baissiers pour la paire USD/JPY) dans un futur proche. Notre situation technique souligne le risque ci-dessous

Analyse technique : Rallye ciblant la résistance structurelle- les pullbacks doivent être considérés comme une opportunité.

La paire USD/JPY mensuellement

Le yen est positionné pour s’apprécier davantage pour trois raisons principales

La paire USD/JPY a réagi à une confluence de support essentielle dans la deuxième moitié de l’année autour de 101 (100,71-101,26) – cette région est définie par le retracement à 50 % du rallye de 2011, les baisses de 1990/2000, l’ancienne ligne de tendance qui s’étend en dehors des hausses de 1998 et 2007 et une ligne médiane qui s’étend en dehors des baisses de 2009. Le taux de change ne pourrait pas enregistrer une clôture quotidienne en-dessous de cette marque et à partir du 20/12 le rallye a marqué la plus grande progression trimestrielle depuis le troisième trimestre de 1995 et son plus grand écart trimestriel (ATR) depuis le quatrième trimestre de 2008. S’il ne s’agissait que d’un zoom et d'un nouveau test de la cassure de 2014, la perspective plus large resterait constructive au-dessus de ce seuil clé à l’approche de 2017. Notez qu’une parallèle s’étendant des sommets de 2013 converge sur la hausse de juin et souligne un éventuel support sur le court terme à 111,45.

La paire USD/JPY hebdomadairement

Le yen est positionné pour s’apprécier davantage pour trois raisons principales

À l’approche du premier trimestre l’accent est placé sur une confluence de résistance clé à 120,18-121,12 où l’ouverture de 2016 converge sur une clôture hebdomadaire à un sommet annuel, le retracement à 78,6 % du déclin de 2015, la parallèle de la ligne médiane supérieure de la structure ascendante intégrée et la résistance de la ligne de tendance de base du sommet de 2015. Le rallye actuel court un risque à l’approche de cette région et nous chercherons probablement un pullback pour effectuer des entrées de positions longues favorables lorsque la paire se trouve au-dessus du support de confluence à 111,45.

La paire USD/JPY quotidiennement

Le yen est positionné pour s’apprécier davantage pour trois raisons principales

La divergence du prix sous le court terme souligne davantage le risque d’un pullback à l’approche de cette barrière clé de résistance structurelle (ceci ne signifie pas que le rallye ne peut pas continuer pendant quelques semaines supplémentaires). Le support provisoire se trouve à 115,52-116,08 avec comme support le niveau 113,80 et 111,45 - zones d'intérêt pour un éventuel épuisement ou des entrées de positions longues. Une cassure au-dessus de la résistance de confluence vise d’autres niveaux supérieurs à121,69, 122.77 et le sommet de 2015 à 125,85. Conclusion : tandis que l’objectif immédiat est plus haut, la tendance haussière est vulnérable à l’approche du début d’année/de la résistance clé et nous attendrons que la faiblesse s’estompe lorsque nous nous trouvons au sein de cette structure à partir des baisses annuelles. Une cassure de cette formation provoquera probablement l’accélération des gains pour la paire vers les anciens sommets annuels et la formation de la ligne médiane plus large partant des baisses de 1995 (environ 127-128).

Nous avons mené une étude complète afin d'identifier les caractéristiques des traders à succès et nous les avons compilés dans un dossier de 26 pages nommé les caractéristiques des traders à succès. Apprenez les 3 caractéristiques principales des traders à succès ICI.