Ne manquez aucun article de Nick Cawley

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Nick Cawley

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Une reprise du GBP par rapport à l’EUR est probablement imminente en 2017

La livre sterling a traversé une année difficile avec le vote du référendum en juin pour le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne qui a provoqué l’effondrement de la livre du jour au lendemain dépassant 15 % par rapport à la monnaie unique. La paire EUR/GBP a bondi d’un niveau pré-Brexit autour de 0,7600 à un pic haussier autour de 0,9200 et a poussé de nombreux commentateurs à recommander un trading de la paire à la parité sur le court terme. La livre sterling s’est aussi liquidée brusquement par rapport au dollar américain alors que les investisseurs boudent le Royaume-Uni avant le début de la procédure officielle de divorce avec l’Europe, attendue d’ici la fin mars 2017.

Le sterling est resté aux niveaux les plus bas par rapport au dollar américain sous l’impulsion en partie de la décision de la Réserve fédérale d’augmenter les taux et de la probabilité de trois nouvelles hausses en 2017. Entretemps, la devise britannique a réduit ses pertes par rapport à l’euro alors que le faible contexte économique de l’UE continue de peser sur la devise. De plus, la vague croissante de mécontentement en Europe fera peu pour aider la situation actuelle alors que l’Europe est confrontée à quatre élections générales potentiellement complexes aux Pays-Bas, en Italie, en France et en Allemagne en 2017. Tout mouvement vers les partis anti-UE et le futur de la monnaie commune sera soumis à un examen minutieux.

Sur le marché de taux, la différence de rendement entre le Royaume-Uni et l’Europe a également augmenté au cours des derniers mois, aidant le GBP. La Banque d’Angleterre a récemment mis en évidence que l’inflation des prix à la consommation est susceptible d’atteindre 2,8 % en 2017, depuis une estimation de 1,3 % cette année, alors que les effets du sterling plus faible commencent à se faire sentir. Ce taux dépasse l’objectif de la BoE qui visait 2 % et cela ne sera pas toléré pendant longtemps par le Gouverneur Mark Carney. En revanche, selon les toutes dernières prévisions de la BCE l’inflation atteindra 1,3 % l’an prochain, encore bien en dessous de l’objectif de la banque centrale proche de 2 %. La BCE a récemment raboté et étendu son programme d’achat des obligations jusqu’à la fin de l’année prochaine au moins, insinuant que la banque centrale est toujours préoccupée par l’absence de pression sur les prix dans l’économie.

Lorsque le Royaume-Uni enclenchera le Brexit, d’ici la fin de mars prochain au plus tard, les séries infinies de rumeurs et d’articles « Et si » relatifs à la rupture UK/UE deviendront plus factuels. Et c’est à ce niveau que tout mouvement vers la position la plus probable d’un « Brexit souple » donnera au Sterling un élan haussier supplémentaire alors que les deux parties se rendent compte qu’il faut faire preuve de souplesse entre les deux plus grandes économies mondiales. Aucune des deux parties ne tirera profit d’un « Brexit brutal » prolongé en particulier en Europe où la croissance est toujours anémiée. Le Royaume-Uni souffrira distinctement si le secteur des services financiers est obligé de quitter Londres en raison d’un manque d’accès aux marchés européens.

L’euro abandonnera-t-il la plus grande partie de ses bénéfices du Brexit ?

Une reprise du GBP par rapport à l’EUR est probablement imminente en 2017

Nous avons mené une étude complète afin d'identifier les caractéristiques des traders à succès et nous les avons compilés dans un dossier de 26 pages nommé les caractéristiques des traders à succès. Apprenez les 3 caractéristiques principales des traders à succès ICI.