Ne manquez aucun article de David Cottle

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de David Cottle

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points de discussion

  • Le marché foncier néo-zélandais a ralenti son rythme de croissance au troisième trimestre
  • La construction résidentielle se refroidit dans l’ensemble, mais des points sensibles importants demeurent, notamment à Auckland.
  • L’attention du dollar néo-zélandais était focalisée ailleurs cependant

Le dollar néo-zélandais a chuté dans les premières opérations jeudi, car le marché était carrément concentré sur la hausse du taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine, ignorant les données internes qui indiquaient pourtant une plus lente augmentation de la valeur de la construction résidentielle.

La valeur des variations saisonnières des travaux de construction de maisons avait augmenté de 4,3 % au troisième trimestre, comparé au deuxième trimestre, mais il est bien en-dessous de la hausse de 7,4 % alors perçue.

Le volume de toutes les activités de construction dans le pays a augmenté de 1,4 %, un taux bien en-dessous des prévisions qui tablaient sur une hausse de plus de 2 % et de la hausse de 5,5 % perçue au second trimestre.

Tandis que les données peuvent indiquer un certain refroidissement dans le secteur en général, la configuration régionale était très différente.

En effet, l’activité dans le marché foncier florissant d’Auckland a réussi à augmenter de 32 % tandis qu’à Canterbury la hausse était d'à peine 4 %.

Les grandes différences observées dans la performance du marché foncier peuvent compliquer le travail de la banque centrale, car celle-ci doit établir un taux d’intérêt approprié pour toutes les régions, ainsi, des mesures ont été prises pour essayer de ralentir Auckland.

Tandis que ce sondage semblerait fournir très peu de preuves que ces mesures fonctionnent, des événements plus récents peuvent offrir une lueur d’espoir. Les agents immobiliers locaux auraient déclaré que les prix moyens des maisons en ville ont chuté le mois passé, marquant ainsi un point crucial après plusieurs années de hausse. La RBNZ a également affirmé récemment que les prix d’Auckland ont baissé ces derniers mois.

Le dollar néo-zélandais était stable après le rapport, mais il a ensuite chuté dans la session locale à l’annonce de l’action de la Fed.

Souhaiteriez-vous en apprendre davantage sur le trading ?

Découvrez nos guides de trading afin d'apprendre à trader sur les marchés financiers