Ne manquez aucun article de John Kicklighter

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de John Kicklighter

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Prévision fondamentale pour le dollar : Neutre

  • Le dollar est tiraillé par les indicateurs sur l’emploi, le taux de chômage impressionnant et le ralentissement des augmentations de salaires
  • Les prévisions d’augmentation de taux lors de la réunion du FOMC le 14 décembre sont toujours à 100 %, ce qui rend une attitude attentiste très peu probable

Le dollar et les indices américains de référence étaient préparés pour un mouvement brutal en fin de semaine dernière. La récente consolidation sur leurs plus hauts respectifs (13 ans pour la devise, record pour le S&P 500) aurait pu provoquer un rallye important. Pourtant, la poussée d’attentes spéculatives aurait pu ralentir face aux signes d’instabilité. Enfin, ces deux marchés ont été laissés de côté en fin de semaine. Ils ont clôturé la semaine modérément en dehors de leurs sommets respectifs avec des figures techniques très provocatrices. Tandis que l’objectif du dollar s’est grandement centré sur la spéculation de la Fed, il est peu probable que le marché puisse simplement maintenir cet équilibre instable jusqu’au 14 décembre (date de la dernière réunion du FOMC de 2016). La spéculation sur les taux et les derniers développements de l’élection américaine peuvent ralentir, ne serait-ce temporairement, tandis que d’importants mouvements bousculent le dollar.

Tout au long de la semaine passée, nous avons vu les deux thèmes les plus productifs du dollar perdre de leur importance – ce qui rend les indices fondamentaux d’une évolution beaucoup moins prévisibles. Le rallye de plusieurs semaines après l’élection du 8 novembre s’estompait déjà au début de la semaine passée. Les attentes d'une stimulation fiscale et un détournement de cours d’un potentiel de croissance face à la menace de barrières commerciales étaient déjà foncièrement avancés. Les détails des propositions grandiloquentes étaient nécessaires pour combler le vide spéculatif et les préoccupations au sujet d’un ralentissement général au milieu du protectionnisme ont commencé à diminuer. Tandis que les titres faisant mention des nouvelles personnes nommées, des conversations entre les leaders (une conversation entre la Taiwan et Donald Trump a provoqué un émoi) et d’autres étapes importantes de la transition continueront de façonner les attentes, des évolutions claires sont peu probables jusqu’en 2017.

Pour la spéculation de la Fed, les catalyseurs et les attentes du marché sont faciles à tracer. Cependant, il s’agit là d'un thème qui a été traité à l’extrême et qui n’offre pas de possibilités équilibrées pour les traders du dollar. La probabilité dérivée du marché (provenant des Fonds fédéraux) d’une augmentation du taux par la Fed le mercredi 14 décembre s’est maintenue à 100 pour cent pendant quelques semaines. Ceci est remarquable compte tenu du scepticisme qui a caractérisé le marché au sujet des prévisions de la banque centrale depuis qu’elle avait prévu une première fois un mouvement pour la normalisation. Pour renforcer le sentiment « hawkish », il faudra que la confiance en d’autres mouvements – une autre hausse le 1er février ou le 15 mars et plus tard – se raffermisse davantage. Actuellement, la probabilité d'une autre hausse à la première réunion de 2017 est seulement de 10 pour cent, tandis que celle d’un deuxième mouvement en mars est de 22 pour cent. L’échelle de risque événementiel nécessaire pour renforcer ce degré de sentiment « hawkish » semble réduite considérablement à quelque temps de la véritable réunion de fin d’année du FOMC.

Contrairement à la perspective « hawkish », un repli de la spéculation est beaucoup plus facile à encourager et l’impact d’un tel changement serait de loin plus sévère. Alors que la Fed a consenti un effort concerté en vue d’adapter en douceur le marché à la réalité d’une éventuelle augmentation dans leur objectif de transparence, elle a encouragé un autre dépassement spéculatif. Les organismes chargés de la normalisation des prix ont également maintenu leur indicateur de la stabilité du marché en place à travers les discours individuels et les transcriptions officielles. En cas de poussée de la volatilité et/ou d’un vent contraire provenant des autres facteurs financiers internationaux, la Fed devrait faire preuve de prudence et attendre. Un tel résultat prendra le consensus par surprise.

Le calendrier des nouvelles pour la semaine prochaine affiche un certain nombre d’événements susceptibles de faire vaciller la spéculation sur le taux modérément – que ce soit le sondage de l’ISM, le changement dans la richesse nette des ménages pour le compte du troisième trimestre ou le rapport sur la confiance des consommateurs établi par l’Université du Michigan. Pourtant, les étincelles les plus efficaces et probables viendront certainement de l’étranger. Nous avons vu que le dollar a tiré l’essentiel de sa force au cours des mois passés de la faiblesse des autres principales devises homologues. Pourtant, cette considération de valeur relative fonctionne dans les deux sens. À travers l’un des actifs financiers les plus liquides du monde – la paire EUR/USD – le billet vert subira la pression du Référendum italien et de la décision de la BCE au sujet des taux. Un vote du « non » au référendum italien plongera le gouvernement du pays dans le chaos et fera naître les craintes au sujet de la stabilité de l’Europe et de l’euro . Un vote du « oui » pourrait permettre de raviver l’Euro au détriment du dollar. Entre-temps, la décision de la BCE sur le taux représente un éventuel point de bascule pour l’un des plus grands programmes de stimulation actuellement employé. Si le groupe annonce une réduction nécessaire, ceci pourrait entrainer une réduction considérable de l’unicité et la primeur du caractère « hawkish » du dollar.

Nous avons mené une étude complète afin d'identifier les caractéristiques des traders à succès et nous les avons compilés dans un dossier de 26 pages nommé les caractéristiques des traders à succès. Apprenez les 3 caractéristiques principales des traders à succès ICI.