Ne manquez aucun article de Adrian Raymond

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Adrian Raymond

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Please add a description for the image.

(DailyFX.fr) - Quasiment personne ne s'attend à ce que la Réserve fédérale (Fed) modifie sa politique monétaire à l'issue de la réunion du FOMC ce soir, mais les acteurs du marché vont scruter le communiqué de presse qui accompagne l'annonce sur les taux d'intérêt afin de mieux jauger la date à laquelle la banque centrale américain pourrait relever son taux des Fed Funds à 0,50 %.

D'après une enquête menée par le Wall Street Journal, la majorité des économistes sondés pensent que la Fed passera à l'acte quelque part entre juin et octobre. Près de 61 % des 50 économistes interrogés estiment que cela aura lieu durant le deuxième trimestre, c'est-à-dire le 17 juin (seule réunion du FOMC au T2). 29,6 % entre eux tablent plutôt sur une hausse des taux durant le troisième trimestre, soit le 29 juillet soit le 17 septembre.

Il est à noter que la grande majorité de ces économistes en banque s'attendent à ce que la chute du prix du pétrole impactera négativement l'inflation aux Etats-Unis même si cela aura un effet positif sur la croissance économique. 54 % de ces individus pensent que l'impact sur la croissance des prix sera "significatif" tandis que 36 % n'anticipent qu'un faible impact baissier.

Vous pouvez consulter ce sondage sur le site du Wall Street Journal.

Sondange FOMC

Source : WSJ

Alors que les économistes prévoient une hausse des taux de la Fed quelque part entre juin et septembre, les contrats futures liés au taux des Fed Funds suggèrent que les marchés financiers pensent que la banque centrale attendra plutôt le quatrième trimestre avant de le faire. Ces contrats futures, traités sur le CME à Chicago, indiquent que les opérateurs ont considérablement réduit leurs paris en faveur d'un relèvement du taux directeur de la Fed à 0,5 % depuis décembre. En revanche, la probabilité d'une première hausse des taux est en progression pour les réunions du FOMC après septembre.

Nous avons déjà évoqué le fait que les marchés sont en train de retarder leurs prévisions d'une hausse des taux en 2015, et il faut rappeler que le point mort forward 5y5y aux Etats-Unis évolue actuellement à proximité de ses plus bas de 2009 à cause du resserrement quantitatif amorcé par la Fed l'année dernière. Ceci n'inquiète pas encore les économistes, mais leurs prévisions risquent d'être retardées si le langage employé par les membres du FOMC devient plus dovish dans les mois qui viennent.

Probabilité d'un relèvement du taux des Fed Funds à 0,50 %

Réunion du FOMC

Actuel

Il y a un mois

28 janvier 2015

0 %

0 %

18 mars 2015

0 %

4,43 %

17 juin 2015

11,52 %

25,25 %

29 juillet 2015

24,46 %

37,15 %

17 septembre 2015

30,98 %

35,42 %

25 octobre 2015

35,25 %

26,78 %

16 décembre 2015

33,09 %

18,25 %

Source : CME

D'après la Deutsche Bank, il se peut effectivement que l'on voit un FOMC moins agressif en 2015 compte tenu de la rotation des membres au début de l'année. Leur économiste, Joseph LaVorgna, a présenté le tableau suivant dans une note de recherche en décembre.

D'après LaVorgna, le FOMC deviendra plus dovish en 2015 du fait du départ de Charles Plosser de la Fed de Philadelphie et de Richard Fisher de la Fed de Dallas, les deux étant parmi les membres les plus hawkish du FOMC en 2014.

Ceci ne veut pas dire que la Fed fera marche arrière, la sortie de son programme d'assouplissement engageant la normalisation de sa politique monétaire en octobre. Mais un comité de politique monétaire moins agressif en 2015 pourrait dire que la Fed augmentera ses taux d'intérêt plus tard qu'anticipé actuellement par les économistes.

Membres FOMC

Source : Deutsche Bank

Par Adrian Raymond, Analyste de Marché pour DailyFX.fr

Suivez-moi sur Twitter : @AdrianRaymondFX

Please add a description for the image.