Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • 🇺🇸 USD - Demandes de prêts immobiliers MBA (NOV 15), Réel : -2.2% Consensus : N/A Précédent : 9.6% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-20
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/BhRvd5GFJo
  • À venir : 🇺🇸 USD - Demandes de prêts immobiliers MBA (NOV 15) prévu à 12:00 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : N/A Précédent : 9.6% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-20
  • https://t.co/l7bcB3i9BA
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Or : 0,30 % Pétrole WTI : 0,29 % Argent : 0,09 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/pw38ZG0g07
  • Replay du MarketLive https://t.co/oXm2MglR5G https://t.co/tPuMf9f192
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇯🇵JPY : 0,09 % 🇨🇭CHF : -0,15 % 🇪🇺EUR : -0,15 % 🇳🇿NZD : -0,20 % 🇦🇺AUD : -0,25 % 🇨🇦CAD : -0,35 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/NRYkWQqYs7
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui S&P 500 : -0,38 % Dow Jones : -0,42 % CAC 40 : -0,63 % Dax 30 : -0,88 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/UrBx6OlPrj
  • Beaucoup d’investisseurs et de traders craignent la fin de la hausse du marché boursier lorsque l’inflation augmente . Je ne suis pas d’accord. L’histoire montre qu’une hausse de l’inflation n’est pas toujours baissier pour le marché boursier 👇 https://t.co/Wewr1WikaD
  • #MarketLive --> 11h00 Impeachment, Trade deal : nervosité sur les marchés Analyses live : -EUR/GBP/JPY -CAC/DAX/SP500/DJIA/NDQ100 -WTI/Gold/Silver/Bitcoin Accès direct --> https://t.co/oXm2MglR5G https://t.co/fMqlieWrII
Dollar et S&P 500 – Tout est clair après la Fed ? Loin de là

Dollar et S&P 500 – Tout est clair après la Fed ? Loin de là

2013-08-01 03:40:00
John Kicklighter, Stratégiste Devises en chef
Share:
  • Dollar et S&P 500 – Tout est clair après la Fed ? Loin de là
  • Livre sterling : qu'avait promis le gouverneur M. Carney aux attentistes de la BoE ?
  • Les traders d'euro attendent plus de transparence de la part de la BCE
  • Le dollar canadien gagne plus de terrain sur le PIB US qu'avec sa propre croissance
  • Le dollar australien continue sa plus longue chute en 8 ans
  • Le volume d'or atteint un plus haut mensuel, les niveaux d'activité sont à des plus bas de 4 mois

Dollar, S&P 500 : tout est clair après la Fed ? Loin de là

Le marché, tendu à se rompre, a absorbé au cours de la séance passée deux des annonces les plus importantes publiées ces dernières six semaines… Le résultat ? Le dollar et le S&P 500 sont comme paralysés. La combinaison du premier résultat de la croissance américaine pour le second trimestre (PIB T2) et de la décision du FOMC à propos des taux d'intérêt constituait pourtant la source de prévisions la plus efficace pour la santé économique et la politique monétaire de la plus grande économie du monde, depuis que la banque centrale américaine a fait des craintes de ralentissement de la relance une réalité, lors de sa réunion de politique de juin, accompagnée de prévisions et d'une déclaration devant la presse. Mais alors, si ces annonces étaient si significatives et touchaient directement les préoccupations principales des investisseurs, pourquoi les marchés n'ont-ils pas démarré, ni du côté haussier ni du côté baissier ? Devons-nous y voir un signe indiquant qu'il n'y a plus de raison de craindre des poussées à court terme de volatilité et de retournements ?

Afin de répondre à ces questions, nous devons avant tout examiner ces annonces importantes. La première à avoir été publiée concernait les chiffres du PIB pour les trois mois jusqu'à juin. Le rythme annualisé de croissance annoncé, 1.7%, a représenté une amélioration significative par rapport au résultat de 1.0% que laissaient présager les prévisions moyennes. S'il s'était agi là de l'unique facette de ces données importantes, celles-ci auraient pu faire basculer le débat concernant le timing du ralentissement de la Fed (plus précisément, de la première réduction du programme de relance QE3 de 85 Mds $ par mois), en tant que signe indiquant une diminution du besoin de relance. Cependant, les données en elles-mêmes ont été compliquées par une révision significative à la baisse des chiffres T1 (1.1%, contre 1.8% précédemment) ; et peut-être plus problématique encore, la décision de la banque centrale à propos des taux d'intérêt avait lieu plus tard dans la journée.

Alors que nous approchions de la réunion de politique monétaire, les traders savaient bien que celle-ci ne fournirait pas un calendrier explicite des plans futurs de la Fed. Non seulement la banque centrale s'est engagée à rester flexible, afin de réagir aux données apparaissant au fur et à mesure, il y avait également le fait que cette réunion n'était pas de celles, trimestrielles, qui comprennent une actualisation des prévisions et une conférence de presse du président. Le marché n'a donc eu à se mettre sous la dent que la déclaration habituelle, à savoir un exercice d'enfumage habilement ciselé. Un examen approfondi du document révèle des notes indiquant que les partisans de l'attentisme (soit ceux qui prévoient un ralentissement à la fin de l'année ou plus tard) s'était précipités sur la suggestion selon laquelle une inflation restant "de façon persistante" sous l'objectif des 2% pouvait générer des risques, et une hausse des taux hypothécaires. Ces allusions ont cependant été contrebalancées par des propos modérément agressifs (en faveur d'un ralentissement en septembre), avec des notes indiquant que la croissance s'accélérerait et que l'emploi s'améliorerait, avec donc une diminution des risques baissiers. Le débat concernant la sémantique et le choix des mots peut durer éternellement ; mais soyons réalistes : c'est là un résultat proche du statu quo. Toutefois, notons que le fait de maintenir le penchant introduit en juin constitue un mouvement délibéré, de la part d'un groupe politique qui sait fort bien que les investisseurs discutent d'une réduction de la relance pour septembre. Et cela pourrait revenir à une confirmation tacite.

Alors que nous passons à la suite, il est crucial de déterminer si ces données ont déjà été intégrées dans la trajectoire du marché, et donc si l'influence des spéculations concernant le retrait de la relance s'est tarie pour l'instant. Il est très peu probable que de telles spéculations, à propos d'un élément aussi important de la valeur fondamentale actuelle du marché, soient stables. Bien au contraire, les événements évoqués plus haut ne font qu'attiser le débat. Et une étincelle pourrait facilement mettre le feu aux poudres du marché. Au cours de la séance à venir, le rapport ISM manufacturier tentera sa chance ; mais la véritable menace sera cependant le rapport NFP de vendredi.

Livre sterling : ce que le gouverneur M. Carney a-t-il promis aux partisans de l'attentisme à la BoE ?

Cette semaine gorgée d'annonces importantes se poursuivra aujourd'hui avec la réunion de politique monétaire d'août de la Banque centrale d'Angleterre (BoE). Il y a six mois, nous ne nous serions pas attendus à grand-chose de la part d'un tel événement, puisque le groupe maintenait une politique de type "wait and see", et qu'un résultat n'impliquant aucun changement ne nécessitait aucune remarque de la banque centrale. Mais les choses ont changé. Dans un effort visant à améliorer la transparence, la BoE a publié une déclaration inattendue après sa décision de maintien du 4 juillet, et on s'attend à ce que ce type de mouvement devienne son mode de communication habituel à l'avenir. Mais le virage observé dans le décompte des votes du comité MPC, révélé par le procès-verbal de la dernière décision à propos des taux d'intérêt, est beaucoup plus intéressant. Selon la transcription, les deux partisans acharnés de la prudence, qui en appelaient régulièrement à de nouveaux achats d'obligations, ont abandonné leur mission. Un tel virage ne se décide pas à la légère ; nous devons donc nous demander si le nouveau gouverneur Mark Carney a introduit des discussions concernant une solution alternative aux achats d'obligations. Et la plupart des formes de relance sont susceptibles de faire souffrir la livre sterling.

Les traders de l'euro s'attendent à davantage de "transparence" de la part de la BCE

Le marché semble avoir décidé de se boucher les oreilles face aux gros titres concernant l'euro, mais les annonces importantes n'en continuent pas moins d'arriver, à un rythme d'une constance remarquable... Et les nouvelles ne sont pas particulièrement encourageantes. Au cours de la séance passée, le FMI a indiqué dans son évaluation de la Grèce que cet État présenterait un nouveau "trou" financier de €11 Mds d'ici 2015, et que ses besoins pouvaient croître encore davantage s'il ne parvenait pas à atteindre les prévisions officielles, toujours très optimistes. Un rayon de soleil a illuminé l'agenda économique : les chiffres de l'emploi allemand ont révélé que le taux de chômage restait proche de son plus bas niveau en deux décennies. Mais un tel résultat peut en fait créer des problèmes, lorsque nous le comparons aux plus hauts historiques de la zone euro dans son ensemble. Pour la séance à venir, l'annonce la plus importante concernant l'euro sera la décision de la BCE à propos des taux d'intérêt. Tout comme la BoE, la Banque centrale européenne a effectué des mouvements allant vers plus de transparence. Et cela pourrait signifier des indications plus explicites concernant les orientations futures, en cas d'absence de changement au niveau politique.

Le dollar canadien évolue plus selon le PIB américain que selon sa propre croissanceL'économie canadienne a progressé de 0.2% en mai, soit moins que ce que prévoyaient les économistes. Le rythme modéré de ce mois a porté le taux de croissance en glissement annuel à 1.6%, mais nous restons loin des performances robustes qui devraient soutenir une monnaie disposant du statut de devise titre. Au rythme actuel, les progrès nécessaires à une accélération du calendrier des hausse de taux de la Banque centrale canadienne ne sont tout simplement pas présents. Mais en termes d'impact fondamental direct, le PIB américain pèse certainement plus lourd pour le marché ; un rythme d'expansion stable aux États-Unis soutient la demande à l'exportation.

Le dollar australien poursuit sa chute la plus longue depuis 8 ans

Avec la clôture de mercredi, l'AUDJPY est en chute sur six journées de trading consécutives. Une pression baissière d'une telle régularité n'avait pas été observée sur cette paire depuis janvier 2005. Et le fardeau n'est pas limité aux cross du yen : le dollar australien a chuté de façon substantielle contre tous ses concurrents majeurs au cours de la séance passée. L'élément particulièrement intéressant ici est le fait que ce mouvement soit apparu malgré le niveau stable des tendances du risque. Quel est donc le facteur qui se substitue à l'intérêt du carry, stable, pour maintenir l'aussie sous pression ? La quasi-certitude observée au niveau des prévisions concernant les taux de la RBA pour la semaine prochaine.

Le volume sur l'or atteint son plus haut niveau du mois, l'activité est à son plus bas niveau en 4 mois

Compte tenu du niveau des annonces importantes et des flux de fin de mois au cours de la séance passée, il n'est pas vraiment surprenant que le trading de l'or se soit intensifié. Cela dit, la hausse du volume des échanges ne s'est pas traduite par un virage significatif de la volatilité, et encore moins par une tendance. Au lieu de cela, nous constatons que le volume des marchés à terme et des échanges d'or des FNB a bondi à son plus haut niveau depuis plus d'un mois. À l'inverse, le niveau d'activité (range moyen sur 5 jours) a chuté à son plus bas niveau en quatre mois. Mais comme pour le dollar et le S&P 500, nous ne devons pas nous attendre à ce que $1,350 et $1,300 soient des limites solides à partir de maintenant.

**Pour une liste complète des annonces importantes à venir et passées, rendez-vous sur www.dailyfx.com/francais/calendrier_economique

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

00h00

AUD

Indicateur House Px RPData/Rismark (glissement mensuel) (JUIL)

1.9%

Après une série décevante de données chinoises et australiennes cette semaine, toute amélioration pourrait soutenir le dollar australien, mais les acteurs du marché continuent de prévoir des ralentissements pour ces deux États.

1h00

CNY

Indice du gestionnaire des achats pour l'industrie de la transformation (JUILLET)

49.8

50.1

1h00

AUD

Ventes de logements neufs HIA (glissement mensuel) (JUIN)

1.6%

1h30

AUD

Indice des prix à l'importation (glissement trimestriel) (2T)

2.0%

0.0%

1h30

AUD

Indice des prix à l'exportation (glissement trimestriel) (2T)

0.3%

2.8%

1h45

CNY

PMI manufacturier HSBC (JUIL)

47.7

48.2

5h00

JPY

Ventes de véhicules (glissement annuel) (JUIL)

-15.8%

Les constructeurs automobiles japonais continuent de faire face à des difficultés malgré l'affaiblissement du yen, alors que la concurrence mondiale s'échauffe.

6h30

AUD

Indice matières premières de la RBA (JUIL)

88.9

L'économie australienne et la poursuite de sa croissance dépendent de la solidité des cours des matières premières ; ces perspectives semblent peu encourageantes dans le cadre d'un scénario de ralentissement en Chine.

6h30

AUD

Indice RBA matières premières SDR (glissement annuel) (JUIL)

-10.5%

7h45

EUR

PMI italien de la fabrication (JUIL)

49.7

49.1

Seconds chiffres après la Grèce. L'indicateur PMI grec pourrait surprendre les marchés, puisqu'aucune indication n'a été donnée. L'économie grecque vient de recevoir un nouveau versement de fonds du FMI, mais les rapports indiquent qu'une grande partie de cet argent est utilisé pour soutenir les banques.

7:50

EUR

PMI français de la fabrication (JUIL P)

49.8

49.8

7 h 55

EUR

PMI allemand de la fabrication (JUIL P)

50.3

50.3

8h00

EUR

PMI de la zone euro pour la fabrication (JUIL P)

50.1

50.1

8h00

EUR

PMI manufacturier grec (JUIL)

8h30

GBP

Indice du gestionnaire des achats pour l'industrie de la transformation (JUILLET)

52.8

52.5

Les commentaires de M. Carney à la BoE généreront à coup sûr une poussée de volatilité sur la livre, après une journée passée au sein d'un range à la suite du PIB américain et de la déclaration du FOMC.

11h00

GBP

Décision de la Banque d'Angleterre sur les taux d'intérêt

0.50%

0.50%

11h00

GBP

Objectif d'achat d'actifs de la Banque d'Angleterre

375 Mds

375 Mds

11h30

USD

Emplois supprimés selon Challenger (glissement annuel) (JUIL)

4.8%

Les chiffres de mai, à -41%, étaient les plus faibles depuis l'automne 2012.

11h45

EUR

Décision de la Banque centrale européenne à propos des taux

0.50%

0.50%

La décision de la BCE à propos des taux d'intérêt et les commentaires de M. Draghi intensifieront la volatilité des cross de l'euro et de la livre.

11h45

EUR

Taux du service de dépôt de la Banque centrale européenne

0.00%

0.00%

12h30

USD

Premières demandes d'allocations chômage (27 JUIL)

345K

343K

Après les résultats ADP et PIB meilleurs que prévu hier, la déclaration prudente du FOMC a entraîné le dollar à la baisse. De nouvelles données en amélioration pourraient soutenir le dollar et permettre de retracer les pertes subies après l'annonce du FOMC.

12h30

USD

Demandes répétées d'allocations (20 JUIL)

3000 k

2997 k

12h58

USD

Indice PMI Markit (JUIL F)

53.2

--

14h00

USD

ISM manufacturier (JUIL)

52.0

50.9

14h00

USD

ISM prix payés (JUIL)

53.0

52.5

14h00

USD

Dépenses de construction (glissement mensuel) (JUIN)

0.4%

0.5%

16h00

EUR

Nouvelles immatriculations en Italie (glissement annuel) (JUIL)

-5.51%

Les ventes de véhicules aux États-Unis continuent de dominer le marché, tandis que les ventes et les immatriculations en Europe et au Japon restent à la traîne.

21h00

USD

Ventes totales de véhicules (JUIL)

15.80 Mio

15.89 Mio

21h00

USD

Ventes nationales de véhicules (JUIL)

12.40 Mio

12.43M

23h50

JPY

Base monétaire (glissement annuel) (JUIL)

36.0%

La base monétaire japonais continue de croître, alors que la BoJ procède à des assouplissements massifs.

23h50

JPY

Base monétaire, fin de période (JUIL)

173.1 billions

GMT

Devise

Événements & discours à venir

12h30

EUR

Le président de la BCE Mario Draghi tient une conférence de presse

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

Pour consulter les niveaux mis à jour de SUPPORT ET RÉSISTANCE des devises majeures, rendez-vous sur le portail d'analyse technique

Pour consulter les NIVEAUX DES POINTS PIVOTS mis à jour des devises majeures et des cross, rendez-vous sur notre tableau des points pivots

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

13.4800

2.0000

10.7000

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.5135

Resist 1

13.2000

1.9500

10.2500

7.8075

1.3250

Resist 1

6.8155

5.8475

6.2660

Au comptant

12.7481

1.9356

9.8600

7.7555

1.2716

Au comptant

6.4989

5.6045

5.8955

Support 1

12.6000

1.9100

9.3700

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.6075

5.9365

Support 2

12.0000

1.6500

8.9500

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.4440

5.7400

BANDES DE PROBABILITÉS INTRA-DAY 18h00 GMT

\DEV

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

L'or

Rés 3

1.3419

1.5319

99.04

0.9349

1.0359

0.9069

0.8065

131.67

1361.28

Rés 2

1.3390

1.5284

98.73

0.9326

1,0341

0.9041

0.8039

131.27

1352.61

Rés 1

1.3361

1.5249

98.41

0.9304

1.0322

0.9012

0.8012

130.87

1343.93

Au comptant

1.3303

1.5179

97.79

0.9259

1.0285

0.8955

0.7960

130.08

1326.58

Supp 1

1.3245

1.5109

97.17

0.9214

1.0248

0.8898

0.7908

129.29

1309.23

Supp 2

1.3216

1.5074

96.85

0.9192

1.0229

0.8869

0.7881

128.89

1352.61

Supp 3

1.3187

1.5039

96.54

0.9169

1.0211

0.8841

0.7855

128.49

1361.28

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.