Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • 🇪🇺 EUR - PIB Allemagne w.d.a. (annuel) (T3 F), Réel : 0.5% Consensus : 0.5% Précédent : 0.5% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-22
  • 🇪🇺 EUR - PIB Allemagne n.s.a. (annuel) (T3 F), Réel : 1,0% Consensus : 1.0% Précédent : 1.0% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-22
  • 🇪🇺 EUR - PIB Allemagne w.d.a. (annuel) (T3 F), Réel : 1% Consensus : 0.5% Précédent : 0.5% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-22
  • À venir : 🇪🇺 EUR - PIB Allemagne w.d.a. (annuel) (T3 F) prévu à 07:00 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : 0.5% Précédent : 0.5% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-22
  • À venir : 🇪🇺 EUR - PIB Allemagne n.s.a. (annuel) (T3 F) prévu à 07:00 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : 1.0% Précédent : 1.0% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-11-22
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/9GPqtQ0R5A
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇳🇿NZD : 0,07 % 🇬🇧GBP : 0,06 % 🇪🇺EUR : 0,05 % 🇦🇺AUD : 0,01 % 🇨🇦CAD : 0,01 % 🇨🇭CHF : -0,05 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/MkGXcVYn9I
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Dax 30 : 0,19 % S&P 500 : 0,18 % Dow Jones : 0,16 % CAC 40 : 0,08 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/SgC0JHa8Qv
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Or : 0,03 % Argent : -0,06 % Pétrole WTI : -0,69 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/SgLPMiFyw7
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇪🇺EUR : 0,04 % 🇬🇧GBP : 0,03 % 🇨🇦CAD : 0,02 % 🇦🇺AUD : -0,00 % 🇳🇿NZD : -0,02 % 🇨🇭CHF : -0,04 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/oFsb6TBCdW
Le dollar pourrait ne pas tester à nouveau son plus haut niveau en 3 ans à moins d'une poussée de volatilité

Le dollar pourrait ne pas tester à nouveau son plus haut niveau en 3 ans à moins d'une poussée de volatilité

2013-07-19 05:29:00
John Kicklighter, Stratégiste Devises en chef
Share:
  • Le dollar pourrait ne pas tester à nouveau son plus haut niveau en 3 ans à moins d'une poussée de volatilité
  • L'euro incapable de dépasser les 1.3200 malgré l'appel du PIB portugais
  • La livre sterling poursuit sa hausse, les prévisions de PIB pourraient forcer le niveau 1.5250
  • Le yen recule doucement alors que l'EURJPY affiche sa 7e avancée consécutive
  • Le dollar canadien en tête de la journée de trading grâce aux données des ventes
  • Le rallye sur le pétrole américain est reparti, l'écart avec le Brent est le plus faible depuis presque 3 ans
  • L'or : les rapports anecdotiques de demande physique ne font pas grand chose pour aider les acheteurs

Le dollar pourrait ne pas tester à nouveau son plus haut niveau en 3 ans à moins d'une poussée de volatilité

Le dollar a besoin de volatilité pour relancer sa charge vers ses plus hauts niveaux en trois ans au niveau du Dow Jones FXCM Dollar Index (symbole = USDollar) et pousser l'EURUSD à nouveau sous les 1.3000. Avec la volatilité, les traders voient la crainte. Et en cas d'incertitude, les foules recherchent la sécurité des valeurs refuges bien établies. C'est là où se situe le catalyseur fondamental le plus productif du billet vert. Cela dit, le risque s'est calmé de façon significative. Alors que le S&P 500 testait de nouveaux plus hauts historiques et que l'indice VIX basé sur les marchés actions reculait à son plus bas niveau en huit semaines au cours de la séance passée, il y a peu de raisons pour que les acheteurs reviennent à la charge. Toutefois, il est important d'un point de vue fondamental de noter que la suggestion d'un sentiment "positif", mesuré par les marchés de capitaux, n'a pas non plus vraiment fait souffrir la devise de référence. Cet état de fait reflète un manque d'engagement dans les tendances du risque, et l'influence exagérée des prévisions de relance.

Le dollar et les marchés de capitaux sont exceptionnellement sensibles à la relance. Si celle-ci s'amenuise, nous pourrions être témoins d'un retournement sur les marchés de capitaux, alimentés par l'aléa moral. Si le ralentissement de la relance est au contraire repoussé, la récente poussée du dollar contre les tendances dominantes du risque pourrait être anéantie. Cela dit, lors de sa seconde journée de témoignage, le président de la Fed Ben Bernanke a adroitement évité tous les mots-clés susceptibles de déclencher des spéculations concernant le ralentissement de la relance. Quel élément pourra donc mettre le feu aux poudres ?...

L'euro incapable de dépasser les 1.3200 malgré l'appel du PIB portugais

Une devise qui s'apprécie malgré des données et des annonces faibles est une devise forte… À moins qu'elle ne soit tout simplement inconsciente. C'est là une situation à laquelle nous nous sommes habitués ces derniers mois et ces dernières années, alors que les banques centrales ont soutenu l'aléa moral et faussé les mouvements naturels du sentiment du marché. Pour l'euro cependant, cette anesthésie vis-à-vis des risques financiers persistants à la fois dans la périphérie (Portugal, Grèce) et le cœur de la région (France, Italie) s'est développée par nécessité. C'est la conséquence d'un risque constant de défaut de la Grèce (sans que l'explosion n'apparaisse jamais vraiment) sur les nerfs des investisseurs. Mais la séance passée a en fait semblé apporter des nouvelles positives pour la monnaie unique. La France est parvenue à vendre de la dette à un niveau nettement inférieur, avec une demande en hausse, et ce malgré la baisse de sa note la semaine dernière. La BCE a annoncé qu'elle baissait ses seuils de garanties, dans un effort visant à stimuler les activités de prêt. Mais l'élément le plus important a été la suggestion du Premier ministre portugais M. Coelho, selon laquelle son pays pourrait avoir connu une croissance au Q2.

La livre sterling poursuit sa hausse, les prévisions de PIB pourraient forcer le niveau 1.5250

Le récent rebond du GBPUSD à partir de 1.4850 ressemble fort à une répétition des mouvements observés en mars, suite à la chute de 1,500 pips du début d'année Forex Les progrès accumulés lors du précédent virage avaient été assez chaotiques, en l'absence de conviction claire quant à savoir si la stagnation économique conduirait ou non à une réponse de politique monétaire plus attentiste après le changement à la tête de la BoE. Mais cette fois, nous avons déjà vu que la récession à triple creux a été évitée, les données ont continué leur amélioration ces derniers mois et la publication du procès-verbal de la dernière décision de politique a montré que l'appel en faveur d'un programme de relance illimité est encore plus faible aujourd'hui qu'il ne l'était il y a six mois. Avec les chiffres du PIB du T2 attendus la semaine prochaine, nous pourrions bénéficier d'un catalyseur à même de faire germer un glissement fondamental au sein des prévisions, glissement qui bourgeonne déjà.

Le yen recule doucement alors que l'EURJPY affiche sa 7e avancée consécutiveLe yen a profité des conditions de calme sur le marché FX. Alors que l'indice de volatilité FX a reculé à 10.2% (marquant le plus bas niveau depuis six semaines et un repli de 15% par rapport au pic de juin), le marché craint moins une bouffée d'instabilité susceptible de faire s'écrouler ses carry trades aux rendements bien faibles. Son attention peut ainsi se reporter sur la pression indéfectible appliquée par la Banque centrale du Japon, avec une expansion de la base monétaire permettant de lutter contre la déflation et de baisser la valeur de la devise locale. La régularité de cet effort s'est avérée particulièrement positive pour l'EURJPY, qui a affiché une progression au cours des sept dernières séances de trading ; c'est là la plus longue série de hausses depuis le 20 décembre. Mais un conseil à tous ceux qui recherchent la stabilité : la prudence est de mise. Avec les élections à la Chambre haute du Parlement qui auront lieu dimanche et les grandes promesses du Premier ministre M. Abe, les investisseurs s'approcheront avec circonspection.

Le dollar canadien en tête de la journée de trading grâce aux données des ventes

C'est le dollar canadien qui a affiché les meilleures performances parmi les devises majeures au cours de la séance passée, et ce malgré un agenda économique léger. Le bond de 2.3% des ventes de gros observé en mai est le plus important depuis janvier 2011, et constitue un signe positif pour l'activité économique. Les implications vis-à-vis de la demande en aval, qui pourrait alimenter la croissance nationale et les niveaux de production, sont encourageantes. Cela dit, il ne s'agit pas là d'un indicateur à l'influence particulièrement importante sur le marché ; il semble plus probable que le marché ait éliminé une partie des intérêts baissiers dérivés des propos de la veille du gouverneur de la Banque centrale canadienne, M. Poloz, quelque peu en retrait vis-à-vis de l'inflation et de la faiblesse économique. Les chiffres IPC de juin, à venir, toucheront un nerf plus à vif. Le résultat apparent de l'inflation en glissement annuel devrait quasiment doubler, pour passer à 1.3%. Plus ces chiffres seront élevés, plus la fameuse première hausse de taux sera proche.

Le rallye sur le pétrole américain est reparti, l'écart avec le Brent est le plus faible depuis presque 3 ans

Alors que la plupart des autres marchés ont bien du mal à présenter même une hausse modeste de la volatilité, le pétrole américain a répondu sans compter aux prières des traders actifs. Le contrat de référence du brut sur le NYMEX a présenté une nouvelle hausse de 1.5% (1.56$) au cours de la séance passée, brisé sa congestion et entraîné le marché jusqu'à son plus haut niveau en 16 mois, au-dessus de 108$ le baril. Ce mouvement prend ses racines dans les tendances du risque, les risques géopolitiques et les considérations d'offre et de demande. Même si l'indicateur traditionnel de référence du sentiment (les marchés actions américains) n'est pas en forte hausse, il ne joue pas non plus en défaveur des acheteurs. Pendant ce temps, l'écart de longue date entre le brut américain et celui du Royaume-Uni (le Brent) a chuté pour ne plus atteindre que 0.66$ au cours de la séance passée. C'est le différentiel le plus faible (en faveur du standard européen) en presque trois ans. En ce qui concerne la demande, les raffineries des États-Unis produisent des produits pétroliers traités au rythme le plus élevé jamais enregistré. Parallèlement, les chiffres de demande implicite du DoE ont récemment atteint leur plus haut niveau en 8 ans, avec plus de 16 millions de barils par jour.

L'or : les rapports anecdotiques de demande physique ne font pas grand chose pour aider les acheteurs

Une myriade de notes de recherche, d'articles de blogs et d'articles dans les médias ont fait état d'une demande d'or physique, particulièrement en Asie, au cours des dernières semaines. Mais le débat entre achat de l'or lui-même ou de ses dérivés adossés au métal précieux (FNB, marchés à terme, etc) n'a une importance que s'il affecte le prix au comptant. Malgré la demande du marché "sous-jacent", l'or n'a toujours pas dépassé le niveau clairement très discuté des $1,300. La demande d'achat à long terme ("buy and hold") a été délogée de façon permanente par le plongeon incroyable de l'or (34% du pic au creux) au cours des 9 derniers mois. Non seulement ce mouvement contredit la suggestion selon laquelle l'or est une valeur refuge, mais l'argument "réserve de valeur alternative" passe lui aussi à la trappe. Au cours de la période sur laquelle le métal précieux a perdu un tiers de sa valeur, la devise de réserve (USDollar) s'est appréciée de 12.5%. Non seulement elle est plus attirante en matière de retours, elle est également beaucoup moins volatile. L'intérêt à court terme déterminera la cassure ($1,300 / $1,265) ; surveillez donc les chiffres COT.

dailyfx

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

3h00

NZD

Dépenses par carte de crédit, ajustement saisonnier (glissement mensuel) (JUIN)

-0.6%

Les dépenses par carte de crédit en glissement annuel ont chuté depuis février, alors que le ralentissement en Chine pourrait avoir un impact sur l'économie.

3h00

NZD

Dépenses par carte de crédit (glissement annuel) (JUIN)

2.4%

4h30

JPY

Indice d'activité tous secteurs industriels confondus (glissement mensuel) (MAI)

1.2%

0.4%

Les données venues du Japon continuent de présenter des signes de solidité. Les estimations placent l'indice d'activité de tous les secteurs à 1.2%, ce qui marque une amélioration significative depuis les résultats négatifs de janvier.

5h00

JPY

Indice principal (MAI F)

110.5

5h00

JPY

Indice coïncident (MAI F)

105.9

6h00

EUR

Prix à la production allemands (glissement mensuel) (JUIN)

-0.1%

-0.3%

Les données en provenance de l'UE continuent d'être un facteur important permettant de déterminer la situation actuelle. Même si les dirigeants de l'Allemagne et de la BCE tiennent des propos optimistes, ce sont les données des États en difficulté comme l'Italie qui indiqueront la réalité des choses. La volatilité du mois passé en Union européenne pourrait contribuer à des résultats différents des estimations.

6h00

EUR

Prix à la production allemands (glissement annuel) (JUIN)

0.6%

0.2%

8h00

EUR

Commandes industrielles italiennes avec CVS (glissement mensuel) (MAI)

0.6%

8h00

EUR

Commandes industrielles italiennes sans CVS (glissement annuel) (MAI)

-1.6%

8h00

EUR

Ventes industrielles italiennes avec CVS (glissement mensuel) (MAI)

0.6%

8h00

EUR

Ventes industrielles italiennes sans CVS (glissement annuel) (MAI)

-7.2%

8h30

GBP

Finances publiques (PSNCR) (livres) (JUIN)

3.1 Mds

La baisse de l'emprunt dans le secteur public contribuera à une meilleure stabilité sur le long terme, mais dans l'intervalle, les restrictions auront un impact négatif sur l'économie.

8h30

GBP

Emprunts nets du secteur public hors interventions (JUIN)

9.0 Mds

8.8 Mds

8h30

GBP

Emprunt net du secteur public (PSNB) (Livres) (JUIN)

9.3 Mds

10.5 Mds

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation (glissement mensuel) (JUIN)

0.1%

0.2%

La baisse des indices des prix continue de poser un problème aux banques centrales et aux économies des pays développés comme le Canada, qui souhaitent maintenir l'inflation à des objectifs de 2%. Les échos venus du Japon font que les responsables des banques centrales craignent de laisser leur économie tomber dans la spirale de la déflation. Des résultats décevants pourraient générer des commentaires des membres de la Banque centrale du Canada. Même s'il ne s'agira pas là des dernières données majeures de la semaine, prenez bonne note de la réunion du G20, qui représente une annonce très importante avant le week-end.

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation (glissement annuel) (JUIN)

1.3%

0.7%

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation de la Banque du Canada, indice de base (glissement mensuel) (JUIN)

-0.3%

0.2%

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation de la Banque du Canada, indice de base (glissement annuel) (JUIN)

1.3%

1.1%

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation avec ajustement saisonnier (glissement mensuel) (JUIN)

0.1%

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation (indice de base) avec ajustement saisonnier (glissement mensuel) (JUIN)

0.0%

12h30

CAD

Indice des prix à la consommation (JUIN)

123

GMT

Devise

Événements & discours à venir

-

USD

Réunion des ministres des Finances et des responsables de banque centrale du G20

-

USD

Réunion des ministres du Travail du G20

-

EUR

Date butoir initiale pour le versement de €2.5 Mds d'aides à la Grèce pour le mois de juillet

-

EUR

La consultation de la Commission européenne à propos du FESF se termine

10h00

EUR

La BCE annonce les remboursements de ses LTRO à 3 ans

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

Pour consulter les niveaux mis à jour de SUPPORT ET RÉSISTANCE des devises majeures, rendez-vous sur le portail d'analyse technique

Pour consulter les NIVEAUX DES POINTS PIVOTS mis à jour des devises majeures et des cross, rendez-vous sur notre tableau des points pivots

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

13.4800

2.0000

10.7000

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.5135

Résist 1

13.2000

1.9500

10.2500

7.8075

1.3250

Résist 1

6.8155

5.8475

6.2660

Au comptant

12.8248

1.9532

9.9898

7.7565

1.2611

Au comptant

6.6645

5.7005

6.0533

Support 1

12.6000

1.9100

9.3700

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.6075

5.9365

Support 2

12.0000

1.6500

8.9500

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.4440

5.7400

BANDES DE PROBABILITÉS INTRADAY 18h00 GMT

\DEV

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

L'or

Rés 3

1.3207

1.5321

100.65

0.9579

1.0466

0.9268

0.7945

131.66

152.53

1315.85

Rés 2

1.3176

1.5284

100.28

0.9553

1.0444

0.9238

0.7918

131.18

152.02

1307.84

Rés 1

1.3145

1.5246

99.91

0.9527

1.0422

0.9208

0.7891

130.71

151.50

1299.83

Au comptant

1.3084

1.5172

99.18

0.9475

1.0378

0.9149

0.7838

129.76

150.47

1283.80

Supp 1

1.3023

1.5098

98.45

0.9423

1.0334

0.9090

0.7785

128.81

149.44

1267.77

Supp 2

1.2992

1.5060

98.08

0.9397

1,0312

0.9060

0.7758

128,34

148.93

1307.84

Supp 3

1.2961

1.5023

97.71

0.9371

1.0290

0.9030

0.7731

127.86

148.41

1315.85

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.