Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Soyez prêts pour des surprises à la BCE et à la BoE, et pour de forts échanges sur l'euro et la livre

Soyez prêts pour des surprises à la BCE et à la BoE, et pour de forts échanges sur l'euro et la livre

2013-07-04 04:45:00
John Kicklighter, Stratégiste Devises en chef
Share:
  • La cassure du dollar cale immédiatement du fait de la fuite de liquidité et des craintes liées au rapport NFP
  • Euro : soyez prêts à une surprise à la BCE et à une escalade de la crise régionale
  • Le risque sur la livre sterling est tourné vers la baisse avec le nouveau patron de la BoE
  • Le dollar australien subit sa plus forte liquidation depuis des semaines, suite à un commentaire de M. Stevens
  • La tendance vendeuse du dollar néo-zélandais en contraste avec les prévisions les plus solides depuis des années
  • La menace de volatilité sur le pétrole se calme après l'éviction du président égyptien
  • L'or revient à une congestion, en attente des décisions de relance de la Fed, la BCE et la BoE

La cassure du dollar cale immédiatement du fait de la fuite de liquidité et des craintes liées au rapport NFP

Nous sommes entrés dans une période dangereuse pour le trading du dollar US et du marché FX. Dans un concours de circonstances unique, les marchés de capitaux américains seront fermés ce jeudi, ce qui signifie qu'une partie critique du mécanisme de transmission du sentiment sera absent du système. En eux-mêmes, ces congés conduisent à des conditions de trading très minces, dans lesquelles la volatilité risque d'être galopante et les cassures ne parviendront pas à s'appuyer sur le volume nécessaire à leur développement. Toutefois, la situation est cette fois encore plus compliquée. En effet, en plus de cet environnement de marché inhabituel, nous attendons des annonces d'importance critique au cours des dernières 24 heures de la semaine de trading. Le taux de chômage est peut-être l'élément le plus important pour la trajectoire que suivra la politique monétaire de la Réserve fédérale à l'avenir, et le rapport sur l'emploi de cette semaine sera le premier depuis que le président M. Bernanke a annoncé un calendrier encore vague de ralentissement de la relance. Jetant de l'huile sur le feu, les chiffres ADP ont présenté une hausse et la composante emploi de l'indicateur ISM pour le secteur des services a bondi au cours de la séance passée. Une croissance régulière équivaut à une conclusion anticipée du QE3.

Euro : soyez prêts à une surprise à la BCE et à une escalade de la crise régionale

Les tensions liées à la crise en région euro s'intensifient. Cette fois, le risque venu du marché est la menace secondaire. Certes, un mouvement global d'aversion au risque peut clairement exposer les problèmes économiques et financiers de la région ; mais c'est là un scénario qui reste confiné à l'avenir, et les investisseurs sont devenus plus enclins à seulement réagir aux problèmes de l'Europe, plutôt que d'avoir une attitude active. À l'inverse, les remous du côté souverain de la crise financière sont déjà sur nous. Les taux obligataires portugais à 10 ans se sont envolés au-dessus de 8% (dans la plus forte hausse depuis février 2012) pour la première fois en 8 mois. Après la démission de deux membres clé du gouvernement, il est clair qu'il existe un risque au niveau de la stabilité gouvernementale. Et tout report des versements de fonds d'aide peut faire basculer le Portugal à nouveau dans la crise. Pendant ce temps, la Grèce s'est vue adresser un ultimatum : atteindre ses objectifs d'austérité d'ici vendredi ou potentiellement perdre son versement d'aide de €8.1 Mds. Ajoutons à ces troubles grandissants la réalité des récessions, aussi graves que persistantes, qui touchent certains membres, et le mécontentement social qui s'intensifie : il y a là des risques actifs dans la région. La BCE répondra-t-elle au besoin de soutien, ou laissera-t-elle simplement les problèmes se résoudre seuls ? Le consensus tend largement vers une absence de changement du taux d'intérêt débiteur de référence ; s'il y avait une baisse de taux, celle-ci n'aurait que peu d'avantages économiques, et ne parviendrait en fait qu'à réduire le rendement de l'euro. Un tel développement serait très baissier. Mais au lieu de cela, l'attention se porte avant tout sur les indications de la banque centrale quant à l'utilisation de nouveaux LTRO, d'actions en vue d'activer un programme de prêts aux PME ou d'autres mesures actives de soutien à la relance.

Le risque sur la livre sterling est tourné vers la baisse avec le nouveau patron de la BoE

Les traders de la livre ont été conditionnés à penser que les décisions de la Banque centrale d'Angleterre à propos des taux d'intérêts ne constituent plus des annonces d'importance significative. Au cours de l'année passée, le groupe britannique a principalement maintenu son taux de référence à 0.50%, et son programme d'achats d'obligations à un niveau relativement réduit. Et même lorsque des changements sont apparus (par exemple l'augmentation de £50 Mds du programme de relance et l'introduction du programme FLS de financement des prêts), la réaction sur le FX est restée inexistante. Cette fois cependant, les traders devront être beaucoup plus prudents. Dans des conditions de liquidité très tendues du fait des congés aux États-Unis, nous entrons dans une nouvelle ère avec le changement à la tête du MPC (comité chargé de la politique monétaire). Ce sera là la première réunion du gouverneur Mark Carney à la barre ; et les prévisions du marché concernant son influence sur la prestigieuse banque centrale sont claires, si l'on en croit le ton des médias et les discussions qui ont lieu dans les milieux du trading. Le chancelier de l'Échiquier a annoncé récemment la permission accordée à l'autorité de politique monétaire d'être flexible dans sa mission vis-à-vis de l'inflation. Le problème, c'est que M. Carney ne représente qu'un vote et que jusqu'ici, le décompte a été de 6 contre 3. Cela dit, M. Carney peut introduire des indications ; c'est un outil efficace.

Le dollar australien subit sa plus forte liquidation depuis des semaines, suite à un commentaire de M. StevensMême si les performances de l'AUDUSD mercredi ont été plus contrôlées que les chutes ayant précédé ces dernières semaines, la dégringolade de l'aussie en lui-même était plus intense que ce que la paire de référence aurait laissé penser. La source des difficultés de la devise australienne est apparue lors de la décision de la Banque centrale australienne (RBA) à propos des taux d'intérêt, qui a apporté une déclaration évoquant toujours une "marge de manœuvre" permettant des baisses de taux futures, et des remarques à propos de la monnaie nationale, indiquant que celle-ci restait à des niveaux élevés malgré sa chute récente. De l'huile a ensuite été jetée sur le feu au cours de la séance passée, lorsque le gouverneur M. Stevens a poursuivi avec une remarque désinvolte indiquant que le groupe avait eu un débat "très long" à propos du résultat final, ce qui accroît la probabilité d'une baisse de taux en août.

La tendance vendeuse du dollar néo-zélandais en contraste avec les prévisions les plus solides depuis des années

Le dollar néo-zélandais a été mitigé au cours de la séance passée. Avant la fuite de liquidité de jeudi et la phase de spéculations pré-NFP, à la fois les acheteurs de creux opportunistes et les vendeurs hardis ont jugé bon de se retirer. Tôt dans la séance de jeudi, le Trésor public a vendu N$300 millions en obligations à quatre ans, protégées contre l'inflation. Jouant le rôle d'indicateur témoin de l'intérêt étranger pour l'investissement, la demande en faveur de ces obligations s'est avérée faible, à 1.5 fois l'offre, et le rendement atteint était de 2.25%. À titre de comparaison, une adjudication effectuée en mars avait rencontré une demande plus de trois fois supérieure à l'offre, et un taux inférieur pour le gouvernement, à 1.42%. Pendant ce temps, alors que nous observons la liquidation du kiwi, les prévisions à 12 mois concernant les taux (selon les swaps) sont à leur plus haut niveau en 2 ans (+63 points de base)

La menace de volatilité sur le pétrole se calme après l'éviction du président égyptien

Le pétrole américain a présenté un rallye, allant jusqu'à augmenter de 6% jusqu'au pic intraday de mercredi, du fait de l'escalade de la tension en Égypte. L'influence de cet État sur les livraisons de brut venues du Moyen-Orient via le canal de Suez signifie que toute instabilité politique est susceptible de peser sur la croissance globale. Au cours de la séance passée, la situation a atteint son point culminant, mais le résultat pourrait s'avérer le plus favorable vis-à-vis de la sécurité de l'offre venant de la région ; malgré les efforts du président Mohamed Morsi visant à désamorcer les troubles, en écoutant les appels le poussant à répondre aux préoccupations grandissantes de la population, l'armée a destitué le président élu de façon démocratique, suspendu la constitution et mis en place un gouvernement provisoire jusqu'à ce qu'un gouvernement technocrate puisse faire l'objet d'élections. Les manifestations continueront sans doute, mais la transition semble devoir assurer la pérennité des canaux de transport. Pendant ce temps, du côté de la demande, le DoE américain a fait état d'une demande implicite de 10.35 millions de barils par jour jusqu'à la semaine dernière ; ce sont là les chiffres les plus élevés depuis juillet 2007.

L'or revient à une congestion, en attente des décisions de relance de la Fed, la BCE et la BoE

Même si l'or a peut-être perdu une partie du momentum du rebond qui a fait suite au plongeon de 23% du second trimestre, c'est peut-être la stabilité qui servira le mieux cette matière première récemment mise en pièces. Car la volatilité entraîne la volatilité. Si nous examinons l'indice de volatilité CBOE pour le métal précieux, il apparaît que les 27% de la séance passée restent presque deux fois supérieurs aux niveaux de cette mesure de la "crainte" avant le plongeon spectaculaire d'avril sous les $1,500 ; mais ils sont également de 6 vols (20%) inférieurs au pic de la semaine dernière. Toutefois, les traders ne peuvent pas se permettre le luxe de déjà pousser un soupir de soulagement. Bien au contraire, nous avons des annonces importantes face à nous au cours des prochaines 48 heures, et elles toucheront le nerf à vif fondamental de l'or. Les décisions de la BCE et de la BoE à propos des taux d'intérêts décideront des efforts de politique monétaire qui sous-tendent deux des devises de réserve les plus importantes du monde. La relance réduit la force d'une devise et profite à l'or, via son attrait de réserve de valeur alternative. Le rapport NFP de vendredi fera quant à lui évoluer les discussions portant sur le ralentissement de la relance de la Fed.

**Pour une liste complète des annonces importantes à venir et passées, rendez-vous sur www.dailyfx.com/calendar

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

GBP

Nouvelles immatriculations (glissement annuel) (JUIN)

11.0%

Ces chiffres ont présenté une tendance haussière régulière depuis fin 2010.

1h30

AUD

Autorisation de construction (Glissement annuel) (MAI)

-1.0%

9.1%

Données cruciales pour la croissance de l'économie, alors que les traders attendent la décision de la RBA à propos des taux d'intérêt.

1h30

AUD

Autorisations de construction (Glissement annuel) (MAI)

-0.1%

27.3%

8h00

EUR

Déficit italien par rapport au PIB (CDA) (T1)

2.9%

La publication précédente était la pire depuis 2008.

11h00

GBP

Décision de la Banque d'Angleterre sur les taux d'intérêt

0.50%

0.50%

Les économistes prévoient une absence de changement des taux d'intérêt, alors que la livre s'est affaiblie ces dernières semaines, selon les voeux de la BoE.

11h00

GBP

Objectif d'achat d'actifs de la Banque d'Angleterre

375 Mds

375 Mds

11h45

EUR

Décision de la Banque centrale européenne à propos des taux

0.50%

0.50%

Les taux devraient rester inchangés malgré un glissement baissier du sentiment dans la zone euro, alors que le ralentissement de la relance de la Fed approche.

11h45

EUR

Taux du service de dépôt de la Banque centrale européenne

0.00%

0.00%

23h30

AUD

Indice AiG des performances du secteur de la construction (JUIN)

35.3

Ces chiffres sont restés contenus depuis 2010.

GMT

Devise

Événements & discours à venir

0h30

JPY

Haruhiko Kuroda, gouverneur de la BoJ, s'exprimera lors de la réunion des gérants de succursales

12h30

EUR

Le président de la BCE Mario Draghi révèlera sa déclaration de politique monétaire

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

Pour consulter les niveaux mis à jour de SUPPORT ET RÉSISTANCE des devises majeures, rendez-vous sur le portail d'analyse technique

Pour consulter les NIVEAUX DES POINTS PIVOTS mis à jour des devises majeures et des cross, rendez-vous sur notre tableau des points pivots

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

15.0000

2.0000

10.7000

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.1750

Resist 1

13.4000

1.9500

10.2500

7.8075

1.3250

Resist 1

6.8155

5.8300

6.1150

Au comptant

12.9342

1.9464

10.0829

7.7536

1.2717

Au comptant

6.6985

5.7424

6.1145

Support 1

12.9500

1.9100

9.3700

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.6075

5.9365

Support 2

12.0000

1.6500

8.9500

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.4440

5.7400

BANDES DE PROBABILITÉS INTRA-DAY 18h00 GMT

\Devise

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

L'or

Resist 3

1.3115

1.5405

101.34

0.9579

1.0607

0.9239

0.7899

131.69

154.47

1289.28

Resist 2

1.3084

1.5369

100.97

0.9555

1.0584

0.9207

0.7870

131.20

153.94

1280.34

Resist 1

1.3054

1.5333

100.59

0.9530

1.0560

0.9175

0.7842

130.70

153.41

1271.40

Au comptant

1.2992

1.5260

99.84

0.9480

1.0512

0.9111

0.7785

129.71

152.35

1253.52

Support 1

1.2930

1.5187

99.09

0.9430

1.0464

0.9047

0.7728

128.72

151.29

1235.64

Support 2

1.2900

1.5151

98.71

0.9405

1.0440

0.9015

0.7700

128.22

150.76

1280.34

Support 3

1.2869

1.5115

98.34

0.9381

1.0417

0.8983

0.7671

127.73

150.23

1289.28

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.