Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Le dollar australien progresse pour une seconde journée consécutive alors que la crise chinoise du financement se calme

Le dollar australien progresse pour une seconde journée consécutive alors que la crise chinoise du financement se calme

2013-06-26 05:10:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
  • Le dollar se stabilise alors que le S&P 500 rebondit, les données tendent-elles vers un ralentissement de la relance ?
  • Le dollar australien progresse pour une seconde journée consécutive, alors que la crise chinoise du financement se calme
  • Yen : la volatilité demeure sur le marché asiatique et secoue les cross du yen
  • Le dollar canadien est-il la devise la plus survendue sur le court terme ?
  • Franc suisse : M. Zurbruegg de la BNS déclare que le plancher de l'EURCHF est nécessaire et que les risques ne peuvent être évités
  • Les traders de livre sterling prennent bonne note de l'avertissement de M. King quant aux limites des actions de M. Carney
  • L'or poursuit son plongeon au cours de la nuit, jusqu'à ses plus bas niveaux depuis des années

Le dollar se stabilise alors que le S&P 500 rebondit, les données tendent-elles vers un ralentissement de la relance ?

À la fois le Dow Jones FXCM Dollar Index (symbole = USDollar) et le S&P 500 ont clôturé en hausse sur la journée de mardi. Cette corrélation positive allant à l'encontre des fondamentaux nous révèle un élément très important : la poussée d'aversion au risque qui a suivi l'avertissement de la Réserve fédérale, indiquant un ralentissement de la relance, perd de sa puissance. Si l'aversion au risque s'intensifiait vraiment, la mise à terme des trades basés sur l'évolution de la politique de la Fed évoluerait en une vaste liquidation de l'exposition fondée sur l'hypothèse d'un soutien sans limites de la banque centrale. Toutefois, le momentum qui sous-tend cette crainte n'est pas suffisant pour entretenir le départ des investisseurs peu engagés sur les marchés actions américains (qui sont sans doute les bénéficiaires les plus obstinés de la poussée "plus de risque") alors que les indices de références reculent depuis leurs plus hauts niveaux historiques. Mais cette hésitation ne doit pas être interprétée comme indiquant que le danger d'un marché vendeur à pleine puissance a été évité. L'endettement (mesuré sur le NYSE) est à ses plus hauts niveaux records, et la participation (les positions ouvertes sur les marchés à terme du S&P 500) à son plus bas niveau depuis 15 ans.

Le dollar australien progresse pour une seconde journée consécutive, alors que la crise chinoise du financement se calme

Les tensions de financement sur les marchés chinois représentent une menace significative pour la stabilité financière mondiale, mais elles sont problématiques en particulier pour l'aussie, qui est exposé par le lien direct de son économie (commerce extérieur) et par sa position de devise d'investissement principale parmi les monnaies majeures. L'affaire en cours actuellement en Chine s'est développée à partir de quelques banques chinoises, essentiellement poussées au défaut de remboursement de prêts, du fait d'une insuffisance grave de financements à court terme. Le problème est venu du fait que les autorités de régulations ont sévi sur des places particulières (alors que les institutions financières continuent d'accorder des crédits à court terme à des taux excessifs) dans l'espoir de pouvoir contrôler une bulle des prêts au sein de l'économie. La banque populaire de Chine (BPC) s'est dite confiante que les risques de financement seraient résolus individuellement, mais n'a pas relâché ses conditions. Les taux de prêt Shibor ont reculé aujourd'hui, et ce soulagement offre un nouveau répit à l'aussie.

Yen : la volatilité demeure sur le marché asiatique et secoue les cross du yen

La séance de Tokyo s'avère être la période la plus active pour les traders de swings. Même si le Nikkei 225 avait commencé la séance de mercredi en suivant la hausse des marchés actions américains, l'indice de référence japonais a subi une forte secousse alors que les échanges progressaient. Le plongeon intraday de plus de 300 points de cet indice boursier est peut-être techniquement plus modéré que l'effondrement de près de 450 points de la séance précédente, mais il n'en représente pas moins un sérieux problème de volatilité pour la région. Et la volatilité engendre la volatilité. Si les marchés restent aussi réactifs, un catalyseur adapté, à même d'aligner les préoccupations des investisseurs, pourrait générer une cassure qui fragiliserait la congestion des dernières semaines. Une cassure baissière pour les marchés actions serait un détonateur direct en faveur d'achats de yens (chute des cross du yen, donc), puisqu'elle stimulerait l'aversion au risque, qui elle-même conduirait à un désendettement sur les carry trades. Mais l'activité générale en elle-même (quelle que soit la direction) est également un problème pour les marchés asiatiques, puisque la volatilité est au final une mesure du "risque".

Le dollar canadien est-il la devise la plus survendue sur le court terme ?Ces derniers mois, le dollar australien a peut-être perdu plus de valeur qu'aucune autre devise majeure ; mais une comparaison plus immédiate des performances de ces deux dernières semaines révèle un classement différent. Au cours de cette période, la devise ayant présenté les pires performances sur le marché du FX est le dollar canadien. Et si l'avancée de l'USDCAD a été tout à fait remarquable (3.2%), le reste de ses paires ont faire subir au loonie des pertes allant de 1.3 à 1.7%. Au cours de cette même période, les données canadiennes ont relativement bien résisté. L'inflation des capitaux, les ventes de logements, les ventes au détail et l'inflation se sont toutes améliorées. De plus, nous avons observé une chute des positions vendeuses spéculatives nettes sur la devise canadienne (via le positionnement COT sur les marchés à terme) à hauteur de 65%, depuis leur plus bas niveau en six ans, établi il y a deux mois. Une progression sur huit jours consécutifs de l'USDCAD (la plus longue depuis 2005) semble donc très tendue.

Franc suisse : M. Zurbruegg de la BNS déclare que le plancher de l'EURCHF est nécessaire et que les risques ne peuvent être évités

L'EURCHF n'est pas revenu au plancher des 1.2000 imposé par la banque centrale suisse (la BNS) depuis neuf mois. Cependant, cela ne semble pas être une raison suffisante pour que l'autorité politique helvétique supprime sa limite sur cette paire critique. Fritz Zurbruegg, membre du Conseil des gouverneurs, a souligné au cours de la séance passée que la barrière était tout particulièrement nécessaire sachant que la stabilité de la région euro était à nouveau en danger. Devant un groupe de banquiers de la région, M. Zurbruegg a également noté que les niveaux de réserves de la BNS sont le résultat d'une exposition du FX accumulée via sa politique monétaire. De plus, il a indiqué que la banque centrale ne pouvait se protéger contre ces risques, et que la volatilité via l'euro ou le dollar était ressentie immédiatement par le groupe. Ces déclarations peuvent sembler tomber sous le sens, mais elles s'éloignent de la confiance inébranlable que nous attendons généralement des officiels des banques centrales. Serait-ce là l'admission qu'un échec est possible ?

Les traders de livre sterling prennent bonne note de l'avertissement de M. King quant aux limites des actions de M. Carney

Lorsque Mervyn King, le gouverneur de la Banque centrale d'Angleterre, a témoigné devant le Comité du Trésor pour la dernière fois en tant que numéro un de la banque centrale, il a fait une déclaration que les traders de livre sterling devront prendre en compte. Dans une remarque malicieuse, M. King a suggéré que même si son remplaçant se montrait plus persuasif que lui, Marc Carney ne parviendrait sans doute pas plus que son prédécesseur à imposer son point de vue. Chaque membre dispose en effet d'une voix dans le régime actuel, au sein du comité de politique monétaire (MPC), et M. King s'est retrouvé en minorité avec son appel en faveur de davantage de relance au cours des trois dernières réunions de politique monétaire (3 contre 6). Le marché doit se souvenir que ce que M. Carney pourra accomplir dans sa nouvelle position dépendra du soutien du comité. Les spéculations selon lesquelles la BoE compte augmenter de façon significative ses efforts de relance pour rattraper ceux de la BoJ, de la Fed ou même de la BCE ont ajouté un poids substantiel à la livre. Nous verrons si cette réalité transparaîtra petit à petit, ou d'un seul coup le 4 juillet, lorsque M. Carney votera pour la première fois. Pendant ce temps, nous devrons examiner les détails du rapport de stabilité financière de la BoE, à venir. La semaine dernière, il avait été suggéré qu'il y avait un trou de £26 Mds dans le financement des banques…

L'or poursuit son plongeon au cours de la nuit, jusqu'à ses plus bas niveaux depuis des années

Les acheteurs feignaient de tenter de maintenir l'or au-dessus du niveau des $1,275, après la débâcle de la semaine dernière qui avait suivi l'annonce du FOMC. Mais la ligne de démarcation a été franchie ce matin, alors que le métal précieux a chuté à nouveau de plus de 2% au cours des échanges de la séance asiatique. La stabilité du dollar US au cours de la dernière séance (malgré le raffermissement des marchés actions américains et donc du sentiment général) était l'un des aspects de l'érosion de l'or, réserve de valeur alternative. Mais le véritable déclencheur du mouvement vers ces nouveaux plus bas semble être le relâchement de la tension sur les marchés chinois du financement. En l'absence d'une menace significative et pressante pesant sur la stabilité financière, la tâche consistant à ranimer la force fondamentale d'un actif de dernier ressort fortement mis à mal comme l'or est encore plus inaccessible. Pendant ce temps, le volume sous-tendant les ventes d'or recule peut-être, mais l'indice de volatilité CBOE de l'or reste au-dessus de 25% (avant l'effondrement d'avril, il était en moyenne autour de 13%), et les avoirs en or des FNB ont atteint pour la énième fois un nouveau plus bas, pour le niveau le plus faible depuis des années. En fait, la chute de 1.1% de l'exposition était la seconde plus importante en 22 mois, pour arriver à 66.46 millions d'onces, soit le niveau le plus faible en 3 ans.

dailyfx

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

6h00

CHF

Indicateur de la consommation UBS (MAI)

1.46

La récente appréciation du franc pourrait avoir un impact favorable sur la consommation nationale.

6h00

EUR

Enquête allemande GfK de la confiance des consommateurs (JUIL)

6.5

6.5

L'indicateur est en augmentation régulière et durable depuis la fin 2008.

6h45

EUR

Produit intérieur brut français (glissement trimestriel) (1T F)

-0.20%

-0.20%

La France sera sous pression, pour atteindre ou dépasser les prévisions, alors que les craintes refont surface en zone euro.

6h45

EUR

Produit intérieur brut français (glissement annuel) (1T F)

-0.40 %

-0.40 %

10h00

GBP

Ventes enregistrées CBI (JUIN)

-3

-11

Les plus bas du mois dernier ont été les pires en plus d'un an.

11h00

USD

Demandes de prêts hypothécaires MBA (21 JUIN)

-3.30%

Même si les chiffres devraient s'avérer inchangés par rapport aux résultats précédents, tout résultat supérieur à ces prévisions contribuerait à une hausse de l'USD alors que les facteurs de risque mondiaux et l'amélioration de l'économie américaine entraînent le billet vert toujours plus haut.

12h30

USD

Produit intérieur brut (annualisé) (T1 T)

2,40 %

2,40 %

12h30

USD

Consommation des ménages (T1 T)

3.40%

3.40%

12h30

USD

Indice des prix du produit intérieur brut (T1 T)

1.10%

1.10%

12h30

USD

Dépenses personnelles de consommation, résultat de base (glissement trimestriel) (T1 T)

1.30%

1.30%

14h30

USD

Stocks américains de pétrole brut selon le DOE (21 JUIN)

313 k

La volatilité dépassant les ranges habituels a été limitée depuis janvier, en matière de niveaux de stocks hebdomadaires.

14h30

USD

Stocks américains de pétrole distillé selon le DOE (21 JUIN)

-489 k

14h30

USD

Stocks de carburant américains selon le DOE (21 JUIN)

183 k

16h00

EUR

Variation du nombre total de demandeurs d'emploi français (MAI)

26

39.8

Une déception à ce niveau intensifierait les tensions entourant les perspectives en zone euro.

16h00

EUR

Nombre total de demandeurs d'emploi français (MAI)

3264.4k

22h45

NZD

Balance commerciale (dollar néo-zélandais) (MAI)

427 Mio

157 Mio

Suite aux commentaires très forts de M. Wheeler concernant le NZD, des améliorations en Nouvelle-Zélande pourraient entraîner la devise à la hausse et mettre à l'épreuve ses déclarations à propos de tentatives d'intervention visant à dévaluer la devise.

22h45

NZD

Exportations (dollars néo-zélandais) (MAI)

4.45 Mds

3.95 Mds

22h45

NZD

Importations (dollars néo-zélandais) (MAI)

4.02 Mds

3.80 Mds

22h45

NZD

Balance (CDA) (dollars néo-zélandais) (MAI)

-522 Mio

-694 Mio

23h50

JPY

Achats japonais d'obligations étrangères (yen) (21 JUIN)

-¥402.5 Mds

Les opérateurs du marché prendront bonne note de toute baisse du degré auquel le Japon place de l'argent à l'étranger. De telles baisses à court terme ont eu lieu, malgré les appels à la fuite des capitaux, après la mise en place de l'énorme programme d'assouplissement de la BoJ.

23h50

JPY

Achats japonais d'actions étrangères (yen) (21 JUIN)

-¥129.9 Mds

23h50

JPY

Achats étrangers d'obligations japonaises (yen) (21 JUIN)

¥313.3 Mds

23h50

JPY

Achats étrangers d'actions japonaises (yen) (21 JUIN)

-¥3.6 Mds

GMT

Devise

Événements & discours à venir

9h15

EUR

La BCE annonce les allocations de l'adjudication des opérations de refinancement à 3 mois

9h30

GBP

La BoE publie son rapport de stabilité financière

11h30

GBP

Le chancelier du Royaume-Uni, M. Osborne, annoncera l'évaluation des dépenses

12h15

EUR

Joerg Asmussen de la BCE parle de l'économie européenne

14h00

USD

MM. Fisher et Lacker de la Fed témoignent à propos de la stabilité financière

15h15

EUR

Yves Mersch de la BCE s'exprimera à propos de l'économie de l'euro

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

Pour consulter les niveaux mis à jour de SUPPORT ET RÉSISTANCE des devises majeures, rendez-vous sur le portail d'analyse technique

Pour consulter les NIVEAUX DES POINTS PIVOTS mis à jour des devises majeures et des cross, rendez-vous sur notre tableau des points pivots

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

15.0000

2.0000

10.7000

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.1150

Résist 1

12.9000

1.9000

10.2500

7.8075

1.3250

Résist 1

6.8155

5.8300

5.9365

Au comptant

12.6508

1.8635

9.8671

7.7638

1.2504

Au comptant

6.4843

5.5860

5.7475

Support 1

12.0000

1.6500

9.3700

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.6075

5.7400

Support 2

11.5200

1.5725

8.9500

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.4440

5.5000

BANDES DE PROBABILITÉS INTRADAY 18h00 GMT

\Devise

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

Résist 3

1.3471

1.5837

96.50

0.9339

1.0246

0.9728

0.8187

128.84

151.40

Résist 2

1.3441

1.5805

96.12

0.9312

1.0226

0.9696

0.8159

128.34

150.84

Résist 1

1.3412

1.5772

95.74

0.9285

1.0207

0.9665

0.8130

127.83

150.29

Au comptant

1.3353

1.5707

94.98

0.9231

1.0168

0.9602

0.8073

126.82

149.18

Support 1

1.3294

1.5642

94.22

0.9177

1.0129

0.9539

0.8016

125.81

148.08

Support 2

1.3265

1.5609

93.84

0.9150

1.0110

0.9508

0.7987

125.30

147.52

Support 3

1.3235

1.5577

93.46

0.9123

1.0090

0.9476

0.7959

124.80

146.97

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.