Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • À venir : 🇪🇸 Produit Interieur Brut_PIB (Annuel)-Final (Q2) prévu à 07:00 GMT (15 min) Consensus : -22.1% Précédent : -4.1% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • À venir : 🇪🇸 Produit Interieur Brut_PIB (Trimestriel)-Final (Q2) prévu à 07:00 GMT (15 min) Consensus : -18.5% Précédent : -5.2% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • #DXY #Dollar Le cours du dollar progresse et casse les barrières court-terme, pour évoluer au plus haut depuis le 27 juillet Perspectives d'inflation et tensions sur le marché action favorisent la progression => 94,54 (plus bas de 2019 et testé en mars 2020) https://t.co/22WsfhQuW7
  • 🇩🇪 GfK Consumer Confidence (OCT.) Réel : -1.6 Consensus : -1 Précédent : -1.8 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • 🇳🇴 Taux de chomage (JUIL.) Réel : 5.2% Consensus : 5.3% Précédent : 5.2% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • 🇩🇪 GfK Consumer Confidence (OCT.) Réel : -1.6 Consensus : -1 Précédent : -1.7 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • À venir : 🇳🇴 Taux de chomage (JUIL.) prévu à 06:00 GMT (15 min) Consensus : 5.3% Précédent : 5.2% https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • À venir : 🇩🇪 GfK Consumer Confidence (OCT.) prévu à 06:00 GMT (15 min) Consensus : -1 Précédent : -1.8 https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
  • #Teslabatteryday Des réductions de coûts importants sur la batterie mais pas avant 2022. Déception des investisseurs Tesla => -5,60% (clôture) -6,84% (pré ouverture) https://t.co/cWvqFuKmCN
  • À venir : 🇯🇵 BoJ Gov Kuroda Speech prévu à 05:35 GMT (15 min) https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-09-23
Le dollar risque de chuter si les hypothèses de réduction du QE3 ou les marchés de capitaux ne démarrent pas

Le dollar risque de chuter si les hypothèses de réduction du QE3 ou les marchés de capitaux ne démarrent pas

2013-05-30 06:20:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
  • Le dollar risque de chuter si les hypothèses de réduction du QE3 ou les marchés de capitaux ne démarrent pas
  • L'euro reste de manière suspicieuse réservé après les vastes avertissements concernant le futur
  • Yen : les responsables officiels de la politique tentent de minimiser par leurs propos les risques de la relance
  • Dollar australien : les adjudications d'obligations reflètent l'autre problème de l'aussie
  • Le franc suisse face à un nouveau déclencheur de volatilité avec le PIB T1
  • Le dollar canadien n'a offert aucune surprise avec la décision de la BoC concernant les taux
  • L'or : activité au plus bas niveau en deux mois, le baromètre de cassure affiche une pression élevée

Le dollar risque de chuter si les hypothèses de réduction du QE3 ou les marchés de capitaux ne démarrent pas

Le dollar US a fait de son mieux pour progresser malgré la force tenace des actifs risqués, soutenus par la relance. Récemment, cet effort haussier a mené la devise américaine à ses plus hauts niveaux depuis près de trois ans ; mais le marché semble de plus en plus susceptible de faire une pause. Ce matin, le Dollar Index Dow Jones FXCM (symbole = USDollar) a glissé sous un plancher ascendant de support pour s'échanger à 10,750. Une menace de retracement plus profond a ainsi mis le pied dans la porte. Un risque similaire est palpable pour les paires majeures de la devise : l'EURUSD a présenté une poussée de retour vers 1.3000, l'AUDUSD a fortement rebondi sur son support (en place depuis des années) à proximité de 0.9550 et l'USDJPY retombe vers les 100 à nouveau. Après le fort mouvement du dollar, dans un environnement fondamental pour le moins rudimentaire, une poursuite de la hausse nécessite un soutien réel. Plus nous continuerons sans poussée ferme, plus la probabilité de retracement augmentera.

Il y a deux thèmes fondamentaux qui possèdent l'influence nécessaire pour que le billet vert garde le vent en poupe : les tendances du risque et le soutien grandissant en faveur d'un ralentissement de la relance de la Fed. Même si nous avons observé une certaine liquidation du carry, des hausses à court terme des indices de volatilité et de vifs mouvements sur le marché de la dette (dette souveraine et dette privée à rendement élevé), nous n'avons toujours pas vu une poussée de crainte sur l'ensemble du marché, qui pourrait torpiller le centre du risque moral : le S&P 500. La force du dollar ces derniers mois a surfé sur la vague des spéculations entourant le QE3. Au cours de la séance passée, nous avons entendu M. Rosengren, partisan de l'attentisme au sein de la Fed, suggérer qu'il pourrait être ouvert à un ralentissement d'ici quelques mois ; mais cela ne nous indique aucun calendrier immédiat.

L'euro reste de manière suspicieuse réservé après les vastes avertissements concernant le futur

L'euro n'a pas semblé établir un mouvement engagé de son propre chef au cours de la séance passée, et l'EURUSD a de façon notable clôturé la journée de mercredi en hausse de 0.7%. Ces performances vont à l'encontre des fondamentaux que nous avons observés en région euro. Au niveau de la mise à jour bi-annuelle des prévisions de croissance de l'OCDE, la forte révision à la baisse des prévisions concernant le PIB 2013 de la région (d'une contraction de 0.1% à un fort recul de 0.6%) souligne le problème central de la plus grande économie collective du monde et de son marché financier. Par ailleurs, l'UE a été contrainte de rallonger les délais accordés à ses membres afin que ceux-ci atteignent leurs objectifs de déficit, et la BCE a publié un rapport de stabilité financière avertissant que les conditions actuelles, les plus stables en deux ans, étaient en danger d'effondrement.

Yen : les responsables officiels de la politique tentent de minimiser par leurs propos les risques de la relance

Il est désormais habituel d'entendre les banques centrales proclamer qu'elles surveillent les bulles liées à la relance, et assurer que tout continue d'aller pour le mieux. Les officiels japonais ne font pas exception. L'alternative (admettre que la politique monétaire cause des problèmes et que soit le marché soit l'économie devront être sacrifiés à court terme) est naturellement inacceptable pour un groupe politique chargé de promouvoir la stabilité par ses actions et ses indications. Cela dit, les commentaires du gouverneur de la BoJ M. Kuroda, du ministre des Finances M. Aso et d'autres responsables, qui suggèrent qu'il n'y a aucun problème ni au niveau du marché extrêmement volatil des JGB ni sur le Nikkei 225, apparaissent comme des efforts visant à ignorer des risques pourtant évidents. On nous a dit que des hausses des achats d'obligations étaient possibles, mais elles intensifieraient également les prévisions d'inflation et par conséquent, les taux…

Dollar australien : les adjudications d'obligations reflètent l'autre problème de l'aussieLe dollar australien a quelques problèmes fondamentaux simples, à savoir les prévisions concernant les taux d'intérêt et les tendances de l'appétit pour le risque. Il s'agit d'une devise titre, et nous devons savoir quels retours le marché peut espérer d'une telle devise, et quelle est l'importance de ce rendement comparé au risque proportionnel qu'elle représente. Le sentiment général a tremblé ces dernières semaines, mais il n'a pas encore entièrement cédé. Du côté de l'aussie, la probabilité de baisses de taux imminentes de la RBA a diminué. Mais nous devons également prendre en compte un troisième facteur (constant, celui-là) : qui participe ? Ces dernières années, nous avons été témoins d'un effort considérable de "diversification", avec des achats d'obligations et d'actifs australiens, à même d'apporter des rendements aux banques centrales et aux portefeuilles des institutions. Cela dit, l'adjudication obligataire de A$700 millions à 14 ans effectuée hier montre que ce mouvement s'évapore. La demande a chuté, et les taux ont augmenté.

Le franc suisse face à un nouveau déclencheur de volatilité avec le PIB T1

Plus tôt dans la semaine, nous avons appris que les données suisses méritaient que l'on s'y intéresse. Le rapport concernant le commerce extérieur, publié mardi, a contribué à une liquidation rapide du franc, pour sa plus forte chute journalière depuis décembre 2011. Si c'est là une indication de sa sensibilité et du potentiel de volatilité à court terme lié à l'agenda de la région, ceux qui tradent les paires faisant intervenir le franc suisse devront être particulièrement méfiants avant l'arrivée du rapport du PIB T1. Les prévisions tendent vers une déviation relativement faible par rapport aux résultats précédents : expansion de 0.2% en trimestriel et 1.4% en annuel. Cela signifie que la majeure partie des traders n'est pas bien positionnée en cas de surprises significatives. Pendant ce temps, un changement systémique est en cours, alors que le gouvernement suisse a pris des mesures permettant aux banques de lever les fameuses lois de secret suisses, et de remettre des informations concernant des clients américains aux autorités de Washington ; c'est là un virage sérieux pour le statut de la devise suisse sur le marché global.

Le dollar canadien n'a offert aucune surprise avec la décision de la BoC concernant les taux

Il existait un vaste consensus selon lequel la Banque centrale du Canada maintiendrait son cap de politique monétaire inchangé au cours de la séance passée ; celle-ci n'a pas déçu. Cette réunion était la dernière avec Mark Carney à la tête de la banque centrale canadienne, et il est fort rare qu'un leader sur le départ procède à des changements spectaculaires, en particulier lorsqu'il a été aussi régulier dans ses positions que l'a été le numéro un de la BoC. Cependant, c'est maintenant que les choses deviennent intéressantes. Il semble y avoir une certitude "automatique" selon laquelle le gouverneur entrant, Stephen Poloz, va simplement reprendre les choses là où M. Carney les a laissées, avec pour objectif la première hausse de taux. Mais si le nouveau président, qui, notons-le, a fait sa thèse de doctorat sur les mouvements des devises, décidait de rejoindre l'arène de la guerre des devises…

L'or : activité au plus bas niveau en deux mois, le baromètre de cassure affiche une pression élevée

Les niveaux d'activité de l'or se refroidissent. En fait, le range journalier mobile sur cinq jours du métal précieux est actuellement juste au-dessus de $16, alors qu'il y a une semaine, il pointait à $48. On observe des indications similaires de léthargie au niveau de l'indice de volatilité CBOE de l'or, qui est retombé à ses plus bas niveaux en trois semaines (22.8%), tandis que le volume s'est asséché à la fois sur les marchés à terme et sur les FNB. Dans des circonstances normales, cela pourrait ne représenter qu'un simple retour à des niveaux de trading habituels. Cependant, la configuration technique en biseau observée sur le graphique et le risque de volatilité fondamentale sur le dollar indiquent la même chose : l'or est confronté à un risque important, alors qu'il se libère de son carcan. Les conversations fondamentales les plus théoriques rentrent dans un débat entre l'achat "physique" engagé et le trading de "papier" à court terme, mais la cassure qui devrait apparaître n'aura sans doute pas grand-chose à avoir avec ce débat de haute volée. La sensibilité du métal précieux à l'influence du dollar est la plus grande menace à cette période de calme.

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

1h30

AUD

Permis de construire (glissement mensuel)

-5.5%

À chuté au niveau de 09/12, au rythme le plus élevé en un an ; la récente baisse de taux pourrait raviver le marché immobilier.

1h30

AUD

Permis de construire (glissement annuel)

3.9%

1h30

AUD

Dépenses d'investissement du secteur privé (1T)

-1.2%

Chute au niveau de 06/10, indiquant la prudence des entreprises envers la demande future.

5h45

CHF

Produit Intérieur Brut (Glissement trimestriel)

0.2%

Est resté sous 0.6% depuis 8 trimestres.

5h45

CHF

Produit intérieur brut (glissement annuel)

1.4%

En amélioration depuis 3 trimestres consécutifs.

8h30

GBP

Baromètre Lloyds des entreprises

27

L’optimisme des entreprises est en amélioration sur 3 mois consécutifs.

9h00

EUR

Confiance de l'industrie en zone euro

-13.8

Les PMI européens provisoires ont présenté une amélioration, même si les résultats allemands et français ont déçu ; tous les États de la zone euro restent en contraction ; de nouvelles mesures de relance de la part de la BCE pourraient améliorer le sentiment, alors que M. Praet a fait allusion à des prêts supplémentaires et à de nouvelles politiques visant à maintenir la stabilité des prix.

9h00

EUR

Confiance des consommateurs en zone euro

9h00

EUR

Confiance des services en zone euro

-11.1

9h00

EUR

Confiance économique en zone euro

88.6

9h00

EUR

Indicateur du climat des affaires en zone euro

-0.93

12h30

CAD

Compte courant (BdP) (dollar canadien)

-$17.3 Mds

Composante significative des chiffres PIB T1 de vendredi. En déficit depuis le T4 2008

12h30

USD

Produit intérieur brut (annualisé)

2.5%

2.5%

Une croissance économique plus forte que prévu pourrait conduire à une poussée d'aversion au risque, alors que les investisseurs craignent des réductions des achats d'obligations, même si ce résultat serait positif pour l'USD.

12h30

USD

Dépenses personnelles de consommation, chiffre de base (glissement trimestriel)

1.2%

1.2%

12h30

USD

Consommation personnelle

3.2%

3.2%

12h30

USD

Demandes initiales d'allocations chômage

340 k

Récente avancée depuis les plus bas niveaux depuis des années.

12h30

USD

Demandes continues

2912 k

14h00

USD

Ventes de logements en attente (glissement mensuel)

1.7%

1.5%

Sous la moyenne sur 12 mois depuis 01/2013.

14h00

USD

Ventes de logements en attente (glissement annuel)

5.8%

22h45

NZD

Indice des termes de l'échange (glissement trimestriel)

-1.3%

Dépend fortement de la croissance et de la productivité chinoise.

23h01

GBP

Enquête GfK sur la confiance des consommateurs

-27

Légère baisse après une phase de stabilité de 3 mois.

23h15

JPY

PMI manufacturier Nomura/JMMA

51.1

Indicateur de l'impact de la relance sur les activités manufacturières.

23h30

JPY

Indice national des prix à la consommation (Glissement annuel)

-0.9%

La déflation affichée par les données IPC nationales a empiré, avec une baisse depuis 4 mois ; l'absence d'amélioration de la déflation poussera la BOJ à ajuster son calendrier d'atteinte de l'objectif d'inflation de 2%, et elle pourrait augmenter son programme d'achats d'obligation.

23h30

JPY

IPC national hors aliments frais (glissement annuel)

-0.5%

23h30

JPY

IPC national sans l'alimentation et l'énergie (Glissement annuel)

-0.8%

23h30

JPY

Indice des prix à la consommation à Tokyo (glissement annuel)

-0.7%

23h30

JPY

Dépenses des ménages (glissement annuel)

5.2%

Bond jusqu'au plus haut niveau depuis 2004.

23h30

JPY

Taux de chômage

4.1%

Le taux de chômage a chuté à son plus bas niveau depuis 11/08 ; tendance haussière stable du rapport postes à pourvoir/candidats

23h30

JPY

Ratio postes à pourvoir/candidats

0.86

23h50

JPY

Production industrielle (glissement mensuel)

0.9%

Croissance lente alors que la demande vient principalement des États-Unis, mais demande léthargique en Europe et en Chine.

23h50

JPY

Production industrielle (glissement annuel)

-6.7%

GMT

Devise

Événements & discours à venir

3h00

NZD

La RBNZ publie son évaluation des flux de devises

5h30

JPY

Conférence du gouvernement japonais sur la politique

8h15

JPY

M. Nakaso, vice-gouverneur de la BOJ, s'exprimera lors d'un forum à Tokyo

16h30

EUR

M. Costa de la BCE s'exprimera à propos du Portugal et de l'UE

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

15.0000

2.0000

10.7000

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.1150

Resist 1

12.9000

1.9000

9.8365

7.8075

1.3250

Resist 1

6.8155

5.8300

5.9365

Au comptant

12.6277

1.8611

9.7835

7.7636

1.2642

Au comptant

6.6334

5.7508

5.8862

Support 1

12.0000

1.6500

9.3700

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.6075

5.7400

Support 2

11.5200

1.5725

8.9500

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.4440

5.5000

BANDES DE PROBABILITÉS INTRA-DAY 18h00 GMT

\Devise

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

Resist 3

1.3079

1.5266

102.31

0.9711

1.0431

0.9795

0.8210

132.66

154.70

Resist 2

1.3050

1.5234

101.97

0.9684

1.0410

0.9769

0.8185

132.21

154.24

Resist 1

1.3021

1.5202

101.63

0.9658

1.0389

0.9742

0.8160

131.76

153.77

Au comptant

1.2962

1.5138

100.96

0.9604

1.0347

0.9689

0.8110

130.87

152.83

Support 1

1.2903

1.5074

100.29

0.9550

1.0305

0.9636

0.8060

129.98

151.90

Support 2

1.2874

1.5042

99.95

0.9524

1.0284

0.9609

0.8035

129,53

151.43

Support 3

1.2845

1.5010

99.61

0.9497

1.0263

0.9583

0.8010

129.08

150.97

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.