Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Le soi-disant « non-QE » de la Fed, lancé au 3ème trimestre, a généré l’expansion la plus rapide du bilan depuis le « vrai » QE1 post crise des subprimes, il y a 10 ans Ou l’art de ne pas dire les choses https://t.co/PGTUSuktT7
  • Le soi-disant « non-QE » de la Fed, lancé au 3ème trimestre, a généré l’expansion la plus rapide du bilan depuis le « vrai » QE1 post crise des surprimes, il y a 10 ans Ou l’art de ne pas dire les choses https://t.co/TXZy5csbzZ
  • Pourquoi la macroéconomie américaine est la plus importante ? https://t.co/wFYZWdvi44
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇳🇿NZD : 0,35 % 🇦🇺AUD : 0,17 % 🇯🇵JPY : 0,14 % 🇨🇭CHF : -0,30 % 🇪🇺EUR : -0,38 % 🇨🇦CAD : -0,59 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/mUptHGr2xl
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Pétrole WTI : -0,15 % Or : -1,07 % Argent : -2,28 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/pFyAChAax6
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/WQruBMgmZ2
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui CAC 40 : 0,11 % Dax 30 : 0,07 % S&P 500 : -0,00 % Dow Jones : -0,00 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/zkC2FcHWlj
  • 🇺🇸 USD - Crédit à la consommation (OCT), Réel : $18.908b Consensus : $16.000b Précédent : $9.579b https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-12-06
  • 🇺🇸 USD - Crédit à la consommation (OCT), Réel : 18.91B Consensus : $16.000b Précédent : $9.513b https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-12-06
  • À venir : 🇺🇸 USD - Crédit à la consommation (OCT) prévu à 20:00 GMT (15 min) , Réel : N/A Consensus : $16.000b Précédent : $9.513b https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-12-06
L'euro pourrait ne pas parvenir à retenir le mouvement des marées à venir, avec une baisse de taux de la BCE et les nouveaux soucis chypriotes

L'euro pourrait ne pas parvenir à retenir le mouvement des marées à venir, avec une baisse de taux de la BCE et les nouveaux soucis chypriotes

2013-04-27 05:38:00
John Kicklighter, Stratégiste Devises en chef
Share:
  • Le dollar s'éloigne d'une cassure sérieuse, avec la Fed et le rapport NFP à venir
  • L'euro pourrait ne pas parvenir à retenir le mouvement des marées à venir, avec une baisse de taux de la BCE et de nouveaux ennuis à Chypre
  • Le yen commence à s'apprécier après la décision de maintien de la BoJ, la hausse ne ferait-elle que commencer ?
  • La livre sterling intensifie sa reprise, alors que le marché réalise que la relance n'est pas au programme
  • Le dollar canadien branché sur le PIB et les données commerciales, alors que M. Carney va s'exprimer à nouveau
  • Évolution de l'exposition du franc suisse sur le marché
  • L'or affiche son plus fort rallye hebdomadaire depuis janvier 2012 ; il aura suffi d'un effondrement préalable

Le dollar s'éloigne d'une cassure sérieuse, Fed et rapport NFP à venir

Le dollar a semblé retourner vers sa position habituelle sur l'échelle du risque la semaine dernière, avec un recul qui reflète la résistance du S&P 500. Cependant, les tendances du risque et la trajectoire du dollar pourraient être secouées dans le futur immédiat, comme les traders se préparent à la décision de la Fed à propos des taux d'intérêt et au rapport NFP d'avril. Quel que soit le résultat de la poussée, le billet vert a désespérément besoin d'un catalyseur, particulièrement si l'ambition de la monnaie de référence est de s'apprécier. Au niveau du Dow Jones-FXCM Dollar Index (symbole = USDollar), nous voyons le risque présenté par l'étiolement de l'élan haussier. Après avoir échoué à dépasser le point médian du range de l'indice sur la dernière décennie (fixé juste sous les 16,000), il apparaît qu'il y a un risque clair de prises de profit et de retournement. Nous pouvons arriver à la même conclusion en observant l'EURUSD, alors qu'il lutte à 1.3000, et l'USDJPY, après le changement timide de tendance qui a suivi son incapacité à dépasser les 100. Et comme nous évoquons les divergences fondamentales, nous pouvons avancer de façon crédible que les tendances du risque sont "surachetées" par rapport aux rendements, historiquement faibles, et à la confiance discutable liée à la relance des banques centrales. Et pourtant, ces divergences obstinées se sont avérées durable. Mais quid de la capacité du dollar à grimper parallèlement à un appétit pour le risque fondé sur des bases très discutables…

Un effort visant à combler l’écart entre le dollar et les tendances du sentiment pourrait être réalisé grâce aux annonces importantes à venir. La décision du comité monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) sur les taux sera une opportunité majeure pour attiser une aversion au risque - haussière pour le dollar- ou inversement pour réduire la force du billet vert. Le marché et les médias sont de plus en plus divisés quand aux hypothèses selon lesquelles la banque centrale pourrait ralentir le rythme de ses achats de QE bien avant la fin de l'année, ou au contraire intensifier ses efforts. Si la balance penche vers une chute des achats d'actifs avant la fin 2013, cela conduirait vers une réduction de l'aléa moral et inviterait les autres régions à essayer de rattraper la Fed dans la course à la relance. L'autre catalyseur bien connu à surveiller sera le rapport d'avril sur l'emploi (ajoutez l'agenda économique à vos graphiques). L'habitude encourage les traders à réagir aux résultats par rapport au consensus, mais la réaction réelle est plus profonde, comme nous savons que le taux de chômage est l'un des facteurs figurant dans les plans de relance de la Fed.

L'euro pourrait ne pas parvenir à retenir la déferlante à venir, avec une baisse de taux de la BCE et de nouvelles inquiétudes à Chypre

L'EURUSD est parvenu à clôturer la semaine au-dessus de 1.3000, une prouesse considérable compte tenu des soucis auxquels l'euro est confronté. La semaine dernière, les problèmes de la monnaie unique étaient présents dans les gros titres comme sur l'agenda économique. Les vendeurs avaient toute une série de sources de préoccupations dans lesquelles puiser, mais le développement sans doute le plus minimisé (de façon étonnante) concernait les ennuis de l'Espagne. Après l'estimation par la Banque d'Espagne d'une contraction de 0.5% pour le PIB T1, le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions de croissance (2013 devrait présenter une contraction de 1.3% au lieu de 0.5%) et en même temps augmenté ses projections de déficit (de 4.5 à 6.3% cette année). Il s'agit là d'une menace sérieuse, qui n'a cependant pas suscité de réaction du fait de la forte tolérance à la douleur (aux "risques") en région euro, et de la distraction présentée par le débat concernant un mouvement de politique de la BCE.. La réunion de la banque centrale sera en effet l’événement le plus important de la semaine. Les prévisions de baisse de taux se sont multipliées parmi les économistes, mais nous n'observons pas la même conviction dans les évolutions des cours de l'euro ou les taux. Cette divergence pourrait assurer une certaine volatilité, quel que soit le résultat final. Avant d'en arriver au mouvement de la banque centrale jeudi, nous devrons également suivre de près Chypre et la Grèce. Ces deux États devront en effet procéder à des votes critiques pour un surcroît d'austérité, qu'ils devront faire passer afin que le robinet des fonds d'aide ne se tarisse pas.

Le yen commence à s'apprécier après la décision de maintien de la BoJ, la hausse ne ferait-elle que commencer ?

Comme prévu, la Banque centrale du Japon n'a pas changé de position, après avoir débattu de sa politique monétaire. Sachant que la banque centrale nippone a adopté un objectif incroyable (doubler la masse monétaire en deux ans, via des injections mensuelles de relance) au début du mois, les chances d'observer une escalade immédiate étaient minces. Néanmoins, la confirmation de ce virage - l'abandon des menaces constantes d'escalade - pourrait signifier un retour à la dure réalité pour le marché spéculatif. Même s'il y aura une longue période d'assouplissement (un déflateur naturel de devise), une part considérable de ces assouplissements a déjà été intégrée, du fait des menaces verbales. Le yen présentera-t-il un lent glissement alors que les capitaux s'infiltrent, ou les spéculateurs tenteront-ils de couper court au mouvement alors que la volatilité revient ?

La livre sterling intensifie sa reprise, alors que le marché réalise que la relance n'est pas au programmeLa livre sterling a terminé la semaine dernière en hausse contre tous ses concurrents majeurs. C'est là une prouesse impressionnante, compte tenu de l'avancée générale du yen. Au cours de cette période, un catalyseur est apparu, sur lequel les acheteurs ont pu baser un rallye (le résultat meilleur que prévu du PIB T1), mais la véritable poussée est venue du fait que ce développement a uni le marché sous une bannière plus vaste : la livre sterling dispose en effet d'une forte marge de manœuvre pour se reprendre, après avoir souffert des craintes jusqu'ici injustifiées d'une intensification de la relance menée par la Banque d'Angleterre. La chute de la livre au cours du premier trimestre contre ses concurrents liés à la relance reflète clairement ce point de vue. Ce qui était jusque là un fardeau va maintenant servir de source d'un mouvement de soulagement. Son développement sera cependant plus rapide en présence de catalyseurs.

Le dollar canadien branché sur le PIB et les données commerciales, alors que M. Carney va s'exprimer à nouveau

L'USDCAD a présenté un virage baissier critique la semaine dernière, après avoir échoué à dépasser les 1.3000 et par là même à faire évoluer de façon significative une congestion de plusieurs années. Le "loonie" s'est cependant renforcé contre l'euro et le yen, ce qui suggère une force aux fondations plus générales. Cette solidité inhérente est due en bonne partie à la stabilité perçue de la devise. Un rendement stable (et de façon notable, plus haut que celui du dollar US), une économie stable et un marché stable. Mais qu'arrivera-t-il lorsque M. Carney quittera son poste, sachant que selon le FMI, la croissance du Canada sera à la traîne par rapport à la plupart de ses collègues internationaux (à l'exception de l'Europe) ?

Évolution de l'exposition du franc suisse sur le marché

Malgré le fait que l'EURCHF se soit éloigné il y a quelques mois du plancher des 1.2000, imposé par la banque centrale, le taux au comptant n'a pas évolué bien loin, et la banque centrale suisse (la BNS) n'a pas tenté de couper la branche sur laquelle elle est assise en vendant ses réserves. Un risque distinct persiste, dans une crise de la région euro, et la Suisse est clairement un refuge. Nous verrons de quoi est capable la BNS en mesure de soutien avec ses résultats pour le premier trimestre, attendus pour mardi.

L'or affiche son plus fort rallye hebdomadaire depuis janvier 2012 ; il aura suffi d'un effondrement préalable

Le rallye de 4.2% présenté par l'or la semaine dernière représente la plus forte hausse du métal précieux depuis la semaine qui s'est terminée le 27 janvier 2012. Voilà qui serait impressionnant, si l'avancée ne faisait pas suite à la plus forte chute jamais enregistrée. La volatilité crée la volatilité, et nous ne revoyons toujours pas à la hausse notre évaluation des ambitions de correction de ce marché (par correction, nous entendons un retracement dont la vigueur serait égale à celle du mouvement qui a précédé). Le marché a eu le temps d'intégrer les éléments du QE3 et du nouveau programme de la BoJ, et il n'a pas lancé de nouvelles phases haussières. Au point où nous en sommes, un effondrement du dollar pourrait nous faire passer au-dessus des $1,500 ; mais que faudrait-il pour aller à $2,000 ?

**Pour une liste complète des annonces importantes à venir et passées, rendez-vous sur www.dailyfx.com/francais/calendrier_economique

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

9h00

EUR

Confiance économique en zone euro (AVR)

89.3

90.0

9h00

EUR

Confiance des consommateurs en zone euro (AVR)

-7.1

-6.7

12h00

EUR

IPC allemand (glissement annuel) (AVR P)

1.4%

1.4%

12h30

USD

Revenus des ménages américains (MAR)

0.4%

1.1%

12h30

USD

Dépenses personnelles aux États-Unis (MAR)

0.0%

0.7%

12h30

USD

Déflateur du PCE américain (glissement annuel) (MAR)

1.0%

1.3%

12h30

USD

Déflateur du PCE américain, chiffre de base (glissement annuel) (MAR)

1.2%

1.3%

23h01

GBP

Confiance des consommateurs du Royaume-Uni selon GfK (AVR)

-26

-26

23h30

JPY

Dépenses totales des ménages au Japon (MAR)

1.6%

0.8%

23h30

JPY

Taux de chômage du Japon (MAR)

4.2%

4.3

23h50

JPY

Production industrielle du Japon (MAR)

0.4%

0.6%

23h50

JPY

Ventes au détail au Japon (MAR)

-0.8%

1.6%

GMT

Devise

Événements & discours à venir

-:- (DIM)

EUR

Le Parlement grec vote à propos d'une loi omnibus

-:-

EUR

Réunion du comité financier de Chypre

10h30

EUR

Rapport trimestriel du groupe d'action de la Commission européenne pour la Grèce

12h45

EUR

Rencontre entre le ministre de l'Économie espagnol M. Guindos et le ministre des Finances allemand M. Schaeuble

19h00

USD

Le Trésor américain publie son estimation trimestrielle de l'emprunt

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

Pour consulter les niveaux mis à jour de SUPPORT ET RÉSISTANCE des devises majeures, rendez-vous sur le portail d'analyse technique

Pour consulter les NIVEAUX DES POINTS PIVOTS mis à jour des devises majeures et des cross, rendez-vous sur notre tableau des points pivots

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

15.0000

2.0000

9.8365

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.1150

Resist 1

12.9000

1.9000

9.5500

7.8075

1.3250

Resist 1

6.8155

5.8300

5.8620

Au comptant

12.1752

1.7929

9.0974

7.7651

1.2401

Au comptant

6.4509

5.7383

5.7299

Support 1

12.0470

1.6500

8.7750

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.6075

5.5000

Support 2

11.5200

1.5725

8.5650

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.4440

5.3040

BANDES DE PROBABILITÉS INTRA-DAY 18h00 GMT

\Devise

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

Resist 3

1.3101

1.5448

98.87

0.9419

1.0242

1.0460

0.8510

128.69

151.42

Resist 2

1.3074

1.5420

98.54

0.9400

1.0226

1.0441

0.8490

128.21

150.95

Resist 1

1.3046

1.5392

98.22

0.9382

1.0209

1.0422

0.8471

127.74

150.48

Au comptant

1.2991

1.5336

97.57

0.9344

1.0176

1.0383

0.8432

126.79

149.55

Support 1

1.2936

1,5280

96.92

0.9306

1.0143

1.0344

0.8393

125.84

148.61

Support 2

1.2908

1.5252

96.60

0.9288

1.0126

1.0325

0.8374

125.37

148.15

Support 3

1.2881

1.5224

96.27

0.9269

1.0110

1.0306

0.8354

124.89

147.68

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.