Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Plus Voir plus
L'euro n'a pas été impressionné par l'accord de Chypre, alors que les craintes de fuites de capitaux persistent

L'euro n'a pas été impressionné par l'accord de Chypre, alors que les craintes de fuites de capitaux persistent

2013-03-25 06:05:00
Ilya Spivak, Head Strategist, APAC
Share:

L'euro a perdu ses gains antérieurs, et s'échange maintenant à un niveau quasi inchangé après l'accord entre Chypre et l'UE sur le plan de sauvetage, alors que les craintes d'une fuite des capitaux persistent.

Points importants

  • Réponse timide de l'euro à l'accord sur le sauvetage de Chypre, alors que les craintes de fuite des capitaux persistent
  • Le yen en baisse alors que les marchés actions sont en hausse en Asie, réduisant la demande de valeurs refuges

Les devises majeures n'ont que peu varié dans les échanges de la nuit. Le yen est à la traîne sur l'ensemble du marché, alors que les marchés actions asiatiques progressent, érodant la demande pour la valeur refuge régionale. L'indice boursier régional benchmark MSCI Asie Pacifique a gagné 0.9%, après l'accord entre Chypre et la “troïka” (UE/ECB/IMF) sur les mesures ouvrant la voie au lancement du programme de sauvetage de cet État. L'euro a présenté un pic haussier à l'annonce de l'accord, mais la monnaie unique a depuis reculé, alors que les préoccupations concernant l'impact du fiasco chypriote sur la confiance des déposants ailleurs dans le bloc monétaire persistent.

L'ensemble des mesures résultant des négociations du weekend se concentre tout particulièrement sur la Laiki Bank, le deuxième plus gros bailleur de fonds de Chypre. Cette banque sera ainsi divisée, et les dépôts non garantis (tout ceux dépassant €100,000) seront transférés à une “bad bank” et finalement liquidés. Les pertes des déposants non garantis suite à ce mouvement sont estimées à 30-40%. Les dépôts garantis et les actifs productifs seront déplacés vers la Banque de Chypre. Ce processus devrait ainsi permettre de lever €4.2 Mds. Le gouvernement chypriote utilisera de plus des privatisations et différentes taxations afin de générer des financements supplémentaires, pour tenter de débloquer €10 Mds d'aide européenne, un processus prévu de se terminer mi-avril.

D'autre part, le manque d'enthousiasme des investisseurs vis-à-vis de ce sauvetage semble raisonnable. Le problème crucial reste celui du précédent créé pour les États plus importants de la zone euro, et la façon dont la situation de Chypre a été gérée ne semble pas inspirer beaucoup de confiance. Il est peu probable que les déposants des États dont les secteurs bancaires sont eux aussi en difficulté (en particulier l'Espagne) soient véritablement encouragés par la perspective de perdre près d'un tiers de leurs dépôts de plus de €100 k avec la bénédiction de l'UE si des problèmes survenaient. L’introduction à Chypre de mesures de contrôle des capitaux visant à éviter une fuite bancaire lorsque les établissements de prêt rouvriront (là encore avec l'approbation de Bruxelles) ne devrait pas non plus rassurer les investisseurs.

Cela pose la question la plus importante de toutes : pourquoi un déposant, en Espagne ou dans un autre État lui aussi vulnérable à une crise bancaire, s'attendrait-il à s'en tirer indemne si une calamité similaire à celle de Chypre devait arriver ? Si une telle attente est jugée déraisonnable à la lumière des évènements d'aujourd'hui, le déposant en question pourrait tout simplement bien choisir de ne pas garder son argent en zone euro, et il ou elle ne serait pas seul. Les marchés attendent donc de voir si un exode massif de capitaux se produit effectivement, alors que la région digère les dernières nouvelles, et dans ce cas, le pire des scénarios s'abattra sur la zone euro, que Chypre reçoive ou non son aide.

Séance asiatique :

GMT

DEV

EVENEMENT

RÉEL

PRÉVU

PRÉC

0h01

GBP

Enquête Hometrack sur le logement(glissement mensuel) (MAR)

0.3%

-

0.1%

0h01

GBP

Enquête Hometrack sur le logement (glissement annuel) (MAR)

0.0%

-

-0.1%

Séance européenne :

GMT

DEV

EVENEMENT

EXP/ACT

PRÉC

IMPACT

9h00

EUR

Indice italien de la confiance des consommateurs (MAR)

85.2 (A)

86.0

Faible

9h30

GBP

Prêts immobiliers BBA (FEV)

30506 (A)

31983 (R-)

Moyen

10h00

EUR

L'Italie met en vente des obligations 2014, ainsi que des obligations 2018-23 indexées sur l'inflation

-

-

Moyen

Niveaux critiques :

DEV

SUPPORT

RÉSISTANCE

EURUSD

1.2915

1.3084

GBPUSD

1.5181

1.5263

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.