Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Infos Forex : le range du dollar prêt à la cassure, mais avec un plongeon ou un rallye de l'EURUSD ?

Infos Forex : le range du dollar prêt à la cassure, mais avec un plongeon ou un rallye de l'EURUSD ?

2012-10-31 04:35:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:
  • Le range du dollar est prêt à la cassure, mais avec un plongeon ou un rallye de l'EURUSD ?
  • L'euro échappe à l'aggravation des problèmes en Espagne et en Grèce grâce à l'absence de risque
  • Rallye du yen après la relance de la BoJ ; pourquoi cela ne durera pas
  • Dollar canadien : le PIB poussera-t-il l'USDCAD au-dessus de la parité, ou l'emploi le fera-t-il ?
  • Spéculations pour la livre sterling : la BoE tentera-t-elle de rattraper les autres ?
  • Le pétrole américain affiche un calme peu naturel au cours de cet ouragan sans précédent
  • L'or : la congestion indique-t-elle un retournement haussier ?

Nouveau sur le FX?Regardez cette vidéo ; pour des informations en direct sur le marché, rendez-vous sur le fil de nouvelles en temps réel DailyFX

Le range du dollar est prêt à la cassure, mais avec un plongeon ou un rallye de l'EURUSD ?

Volatilité et tendances étaient sous clef sur le marché forex au cours des premières 48 heures de trading de la semaine. En fait, la crainte de mouvements soudains et agressifs sur le marché des devises est si faible que l'indice de volatilité FX est actuellement à son niveau le plus bas depuis plus de cinq ans (à 7,65%). Pour le dollar US (le refuge incontournable en cas de tempête financière), la stabilité est un catalyseur baissier. Toutefois, si nous observons le Dollar Index Dow Jones FXCM (symbole = USDollar), nous pouvons certes constater que le billet vert a clairement effectué une transition vers une congestion ; mais il n'a pas encore affiché un mouvement baissier sérieux. Les traders fondamentaux expérimentés reconnaîtront sans doute que le calme de l'activité et la congestion du dollar ne sont que temporaires. Ce calme menaçant reflète l'hésitation observée dans le sentiment sous-jacent des investisseurs la semaine dernière, mais la situation a été exacerbée par l'absence des spéculateurs américains.

Alors que nous sommes déjà mercredi, les marchés actions et obligations américains devraient repartir. Alors que le centre financier de New York a été bloqué pendant deux jours par l'ouragan Sandy, la transmission des tendances du risque globales a été troublée de façon significative. De plus, il est bon de rappeler qu'un bon nombre des mouvements durables et à forte influence se développent dans la séance de trading de New York. Sachant que les chiffres de volatilité et de volume sur les marchés asiatiques et européens ont eux aussi été atrophiés pendant cette période, le potentiel de rebond soudain de l'activité spéculative est élevé. La question la plus pressante est de savoir quelle direction encouragera un tel rebond de la volatilité... S'il encourage bel et bien un cap distinct.

Lors de la période artificiellement calme qui a précédé les évènements de ce mercredi, les développements fondamentaux n'ont pas vraiment modifié les perspectives peu flatteuses concernant l'économie globale et les marchés financiers. Les problèmes financiers persistants de la zone euro portent en eux des risque d'infection possible pour le système global, et les chiffres de la croissance espagnole donnent des signes inquiétants pour le reste de la région. Du côté des États-Unis, les chiffres de septembre des dépenses personnelles poussent à une comparaison discutable avec ceux de l'emploi et des salaires. Un flux entrant aveugle de liquidité spéculative peut tomber d'un côté ou de l'autre (le fait que nous soyons en fin de mois pourrait ajouter à l'effet de repositionnement de ceux qui se sont protégés avant l'arrivée de l'ouragan) ; mais il existe bien peu d'éléments à même de propulser bien longtemps un marché haussier. À l'inverse, si le mouvement initial se tourne du côté de l'aversion au risque (bénéficiant au dollar, valeur refuge), l'incendie sera facile à entretenir.

L'euro échappe à l'aggravation des problèmes en Espagne et en Grèce grâce à l'absence de risque

L'euro a encore esquivé de peu un coup fondamental au cours de la séance passée. Alors que les gros titres continuent de montrer que la zone euro poursuit sa descente à long terme dans une crise financière de plus en plus profonde, la monnaie unique est parvenue à retenir la lame de fond en jouant sur l'appétit des traders pour les "rustines" à court terme. Ainsi, l'absence de nouvelles dépêches s'est avérée positive pour l'image globale de la région. Sur l'agenda, la première hausse du taux de chômage allemand en trois ans a été éclipsée par les chiffres du PIB T3 de l'Espagne. La contraction de 1,6% en glissement annuel est en effet la plus raide depuis le dernier trimestre de 2009, tandis que le chiffre de 0,3% sur le dernier intervalle de trois mois marque une quatrième contraction consécutive. Voilà qui rend légèrement plus tangibles des promesses bien peu concrètes. Pendant ce temps, la coalition en Grèce semble bénéficier d'un soutien suffisant pour passer le budget 2013. Les mesures d'austérité nécessiteront des discussions supplémentaires, et M.Samaras a déclaré qu'il ne visait pas seulement la prochaine tranche d'aide... Ce qui revient à reconnaître de façon implicite que la situation nécessite plus qu'un simple passage à la "prochaine étape". La séance à venir est de plus chargée en nouvelles annonces importantes. À la date butoir en Espagne pour les conditions de ses banques dites "bad banks" et à un soi-disant amortissement d'obligations s'ajouteront les données des échanges et du logement. La Grèce attend quant à elle un nouvel appel de la troïka, et ses ventes au détail.

Rallye du yen après la relance de la BoJ ; pourquoi cela ne durera pas

Si nous avons appris quelque chose des efforts de relance agressifs de la Fed, c'est qu'augmenter massivement la masse monétaire a un effet défavorable sur la monnaie. Certes, nous observons des exceptions (ou plutôt des déviations) à cette règle, en particulier lorsque la devise en question est une valeur refuge, comme le yen. Cependant, les tendances du risque marquent un temps d'arrêt ; dans ce cas, d'où est venu le rallye du yen, qui a suivi les nouvelles selon lesquelles la BoJ avait augmenté son programme d'achat d'actifs de 11.000 milliards de yens, pour un total de 91.000 milliards ? Notez que les dernières augmentations à ce programme n'avaient généré absolument aucun mouvement du marché. Qui plus est, avant cette les appels du gouvernement tendaient vers une action de 20.000 Mds. Un rallye temporaire donc, mais qui ne durera pas.

Dollar canadien : le PIB poussera-t-il l'USDCAD au-dessus de la parité, ou l'emploi le fera-t-il ?

Le dollar canadien a récemment présenté une dérive, sans véritable cap dans les tendances du risque. Cette évolution passive sera secouée en cas d'intensification des conditions spéculatives au cours la séance à venir, mais la monnaie canadienne à double rôle (valeur refuge et investissement) n'a pas de cap clair sur le sentiment, même si celui-ci se développe. Pour compenser cette indécision, nous aurons les chiffres du PIB canadien pour août. Il s'agit là d'un chiffre mensuel, et non trimestriel. Son influence, historiquement, n'est pas particulièrement importante ; mais si le marché cherche une raison de se mettre en marche, il peut la trouver dans ces données. Ou alors, nous attendrons les chiffres de l'emploi, vendredi.

Spéculations pour la livre sterling : la BoE tentera-t-elle de rattraper les autres ?

La Banque d'Angleterre ne prendra pas sa décision de politique monétaire avant jeudi prochain, mais les traders de livre sterling tendent déjà de se positionner vis-à-vis de cet évènement. Alors que le comité MPC avait lancé la course avec son programme de financement de l'emprunt, son impact sur le marché est toujours resté minimal et son influence économique est douteuse. À la suite de la hausse de la relance de la BoJ, du QE3 de la Fed et du programme OMT de la BCE, la BoE est non seulement à la traîne, mais court également le risque de se voir écartée d'une éventuelle guerre des devises. Répondra-t-elle par la relance ? Le marché pense que oui.

Le pétrole américain affiche un calme peu naturel au cours de cet ouragan sans précédent

Au cours de la semaine passée, le pétrole américain est resté généralement au sein d'un range de 1,50 point. Et avant que nous n'attribuions cet état de fait à la pause du marché américain, nous devons noter que le Brent a de son côté gardé un range de 2,50 points. Voilà qui est exceptionnellement calme pour une matière première qui devrait réagir aux implications directes offre/demande de ce qui s'est avéré être la plus grande tempête de ces derniers temps. Ceci nous apprend deux choses : l'offre est plus qu'abondante et les traders de pétrole attendent une meilleure clarté dans les tendances du risque.

L'or : la congestion indique-t-elle un retournement haussier ?

Au cours des trois dernières semaines, l'or a dessiné une tendance baissière qui a nettement développé le retournement notable depuis 1800. Pourtant, alors que le dollar reste sur la touche du fait de l'incohérence des tendances spéculatives, le métal précieux se retrouve lui-même bloqué, en attente d'indications claires. Les intérêts spéculatifs semblent être à la hausse, les chiffres ETF restant à un niveau record, mais la chute du volume des contrats futures et l'absence "d'investisseurs" engagés nous font douter de la direction.

**Pour une liste complète des évènements risqués à venir et des versions précédentes, allez à www. dailyfx .com / calendar

DONNÉES ÉCONOMIQUES

Prochaines 24 heures

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

EUR

Compte courant de l'Espagne (AOU)

0.5 Mds

Le commerce pourrait conduire à une amélioration

EUR

Ventes au détail en Grèce (AOU)

-0.1%

La baisse des dépenses de consommation est stable

0h01

GBP

Enquête sur la confiance du consommateur GfK (OCT)

-28

-28

La confiance d'octobre ne reflète pas les chiffres plus élevés de la consommation du PIB

0h30

AUD

Crédit du secteur privé (Glissement annuel) (SEP)

3.9%

4.1%

Le crédit privé commence à baisser, mais la variation en glissement annuel reste supérieure à la moyenne

0h30

AUD

Crédit du secteur privé (glissement mensuel) (septembre)

0.2%

0.2%

1h30

JPY

Rémunération du travail en espèces (glissement annuel) (SEP)

-0.4%

0.2%

Le marché du travail modérément plus faible

2h00

NZD

Masse monétaire M3 (glissement annuel) (septembre)

7.2%

Une forte hausse pourrait précéder des pressions inflationnistes

5h00

JPY

Commandes de construction (glissement annuel)(septembre)

8.7%

Les chantiers immobiliers japonais devraient rebondir, mais l'effet sur l'économie globale est ambigu

5h00

JPY

Chantiers immobiliers (glissement annuel) (septembre)

17.0%

-5.5%

5h00

JPY

Chantiers immobiliers annualisés (septembre)

0.870 Mio

0.888 Mio

7h00

EUR

Ventes au détail allemandes (glissement mensuel) (OCT)

0.3%

0.1%

Une baisse continue pourrait révéler une faiblesse des dépenses des consommateurs allemands

7h00

EUR

Ventes au détail allemandes (glissement annuel) (OCT)

-1.1%

-0.8%

8h00

EUR

Permis de construire en Espagne (AOU)

10.6%

La demande de logements reste en croissance

10h00

EUR

Estimation de l'IPC de la zone euro (glissement annuel) (OCT)

2.5%

2.7%

L'inflation de l'UE est relativement contrôlée

10h00

EUR

Taux de chômage de la Zone Euro (SEP)

11.4%

11.4%

Le taux de chômage est poussé par la faiblesse des périphériques

11h00

USD

Demandes de prêts hypothécaires MBA (26 OCT)

-12.0%

Baisse hebdomadaire ; en attente de retournement alors que la Fed soutient le marché

12h30

CAD

Produit intérieur brut (glissement mensuel) (AOU)

0.2%

0.2%

Le PIB d'août pourrait augmenter, reflétant l'amélioration du PIB américain avancé pour le T3 ; les exportations pourraient baisser en raison d'un CAD fort

12h30

CAD

Produit intérieur brut (glissement annuel) (AOU)

1.7%

1.9%

12h30

USD

Indice du coût de l'emploi (T3)

0.5%

0.5%

De faibles coûts pourraient indiquer des embauches plus importantes en transition saisonnière

13h00

USD

NAPM-Milwaukee (OCT)

47.2

Les industries du Midwest toujours considérées comme faibles

13h45

USD

Chicago Purchasing Manager (OCT)

51.4

49.7

Pourrait augmenter grâce au secteur des services

14h30

USD

Stocks américains de pétrole brut DOE (26 OCT)

5 896 000

Les données hebdomadaires du brut pourraient révéler une baisse des stocks alors que le pétrole atteint son plus bas niveau du trimestre ; l'ouragan Sandy pourrait ne pas avoir d'effet d'accumulation

14h30

USD

Inventaire distillat américain DOE (26 OCT)

-646 k

14h30

USD

Inventaires de brut Cushing OK DOE (26 OCT)

40 k

14h30

USD

Stocks d'essence américains DOE (26 OCT)

1439 k

21h30

AUD

Indice AiG performance du secteur manufacturier (OCT)

44,1

L'industrie manufacturière australienne encore plus faible

GMT

Devise

Publications et discours à venir

EUR

Réunion téléconférence Grèce-troïka

EUR

Le parlement grec s'apprête à statuer sur le budget 2013

EUR

Rachat d'obligations espagnoles de 14,97 Mds d'EUR

EUR

Date limite espagnole pour une structure de défaisance ("bad bank")

EUR

La Banque du Portugal publie une étude bancaire sur le marché du crédit

13h00

USD

M.Raskin de la Fed fait un discours de bienvenue à Ellicott City

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

Pour connaître les NIVEAUX de SUPPORT et de RÉSISTANCE actualisés pour les majeures, rendez-vous sur le Portail de l'analyse technique

Pour voir les NIVEAUX DE POINTS PIVOTS actualisés pour les majeures et les cross, visitez notre Table des points pivots

SUPPORTS ET RÉSISTANCES CLASSIQUESMARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMTDEVISES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist. 2

15.5900

2.0000

9.2080

7.8165

1.3650

Résist. 2

7.5800

6.1875

6.1150

Résist. 1

15.0000

1.9000

9.1900

7.8075

1.3250

Résist. 1

6.7600

5.8175

5.7800

Spot

13,0563

1.7965

8,6421

7,7500

1,2196

Spot

6,6379

5,7535

5,7311

Support 1

12.5000

1.6500

8.5650

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.5840

5.6000

Support 2

11.5200

1.5725

6.5575

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.3350

5.3040

BANDES DE PROBABILITÉS INTRA-DAY 18h00 GMT

\Devises

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

Résist. 3

1,3075

1,6186

80.12

0,9393

1,0065

1,0477

0,8301

104,22

129,05

Résist. 2

1,3048

1.6160

79,97

0,9374

1,0047

1,0454

0,8282

103,95

128,77

Résist. 1

1,3020

1.6134

79,83

0,9355

1,0029

1.0431

0,8262

103,67

128,48

Spot

1.2965

1,6082

79.53

0,9317

0,9993

1,0386

0.8224

103,12

127,90

Support 1

1,2910

1,6030

79,23

0.9279

0,9957

1,0341

0,8186

102.57

127,32

Support 2

1.2882

1,6004

79,09

0,9260

0,9939

1,0318

0,8166

102,29

127,04

Support 3

1,2855

1,5978

78,94

0,9241

0,9921

1,0295

0,8147

102.02

126.75

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.