Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

2012-04-12 10:04:00
Joel Kruger, Stratégiste Technique
Share:
  • Les marchés restent bloqués dans des échanges agités, sans direction
  • Les propos de M.Bullard de la Fed renforcent les arguments en faveur d'un renversement dans la politique de la Fed
  • Les commentaires de Goldman Sachs lancent un rallye tardif du cross EUR/CHF
  • Moody’s annonce une décision concernant les banques en mai
  • Les devises pourraient présenter des gains supplémentaires avant la reprise de la tendance haussière du dollar US
  • Bonnes offres sur l'aussie suite aux données solides sur l'emploi, mais les gains ne devraient pas durer
  • Production industrielle mitigée en zone euro ; le rapport mensuel de la BCE est conforme aux prévisions
  • Les données commerciales britanniques s'avèrent nettement plus faibles que prévu

Dans l'ensemble, les évolutions des cours restent agitées. Ce mercredi, trois développements clés pourraient influencer l'avenir du paysage du marché : des commentaires agressifs de la Fed, un article du Wall Street Journal qui place à nouveau le taux du cross EUR/CHF au centre de l'attention, et la nouvelle selon laquelle Moody’s prendra ses décisions concernant les baisses de note des grandes banques américaines en mai.

Performances relatives face à l'USD jeudi (à 9h40 GMT)

AUD +0.87%

NZD +0.42%

CAD +0.36%

GBP +0.22%

CHF +0.19%

EUR +0.14%

JPY -0.21%

La publication mercredi du livre beige de la Fed n'a réservé aucune surprise, et comme on pouvait s'y attendre, le rapport a peint un tableau relativement optimiste de l'économie américaine et de sa reprise. L'amélioration des prévisions concernant l'économie américaine a récemment poussé la Réserve fédérale à revoir sa position de politique monétaire ultra-accommodante, et les derniers commentaires de M.Bullard, de la Fed, réaffirment cet état de fait. M.Bullard s'est en effet exprimé mercredi, et il a utilisé des mots très forts, notamment lorsqu'il a déclaré voir "un niveau extrême d'incertitude" vis-à-vis de la date prévue de 2014 ; les implications sont fort claires, et il ne faisait pas allusion à une poursuite au-delà de 2014 de la politique de taux exceptionnelement faibles. M.Bullard a également exprimé son inquiétude à propos des menaces inflationnistes à plus long terme, et a ajouté que des taux très faibles ne pouvaient pas faire grand-chose au point où nous en sommes pour accélérer la chute du taux de chômage. Dans l'ensemble, ces commentaires reflètent une banque centrale qui semble être en train de mettre en place un changement plus officialisé de ses perspectives (le procès-verbal de réunion publié la semaine dernière a lui aussi clairement souligné cet état de fait) ; il pourrait s'agir là d'un thème qui alimentera les acheteurs de dollar américain lors de creux, quelle que soit leur forme.

Intéressons-nous maintenant à un article tiré du Wall Sreet Journal qui a beaucoup fait parler de lui en fin de journée de mercredi ; le journal financier a en effet rapporté que la BNS pourrait bientôt envisager d'augmenter son plancher sur l'EUR/CHF, pour le faire passer de 1.2000 à 1.2500. La source citée par cet article n'est autre que le responsable du service de gestion des actifs de Goldman Sachs, et Jim O’Neill a souligné que les investisseurs ne devaient pas sous-estimer la détermination de la BNS. M.O’Neill a ajouté que selon lui, le taux du cross était extrêmement sous-évalué, et a tenu des propos similaires à ceux de divers officiels suisses, qui souhaiteraient voir un taux situé dans la zone 1.3500-1.4000. Toutefois, les commentaires de Goldman Sachs n'ont contribué que dans une faible mesure à un rallye de ce cross, et il semble que les marchés continueront à tester la détermination de la Banque centrale suisse jusqu'à ce qu'elle finisse par agir. Le point intéressant, selon nous, est le suivant : dans ce cas, la BNS pourrait être bien positionnée, car les analyses techniques montrent que le taux du cross reste proche du domaine de survente sur les graphiques à long terme, et il semble y avoir une marge de manoeuvre importante pour des hausses futures. Mais le problème auquel la BNS est confrontée est la crise persistante en Europe, et la pression baissière qu'elle peut toujours faire peser sur le taux. Certains ont par conséquent avancé que la BNS ferait mieux d'encourager la BCE à acheter des obligations italiennes et espagnoles, plutôt que d'essayer d'élargir son propre portefeuille de réserve.

Enfin, les nouvelles selon lesquelles Moody’s annoncera sa décision concernant les baisses de note de certaines des grandes banques américaines au mois de mai a été accueillie avec grande attention ; il s'agit là d'un point qui pourrait influencer le sentiment des investisseurs et l'appétit en faveur des actifs corrélés au risque. Il semble que Moody’s souhaite placer les banques d'investissement dans le milieu de la zone simple A, et la question n'est pas de savoir s'il y aura ou non des baisses de note concernant ces banques, mais bien quelle sera l'importance de ces baisses. L'un des plus grands points d'interrogation concerne Morgan Stanley, et la question de savoir si la banque sera rétrogradée de deux ou de trois rangs. Les autres banques majeures susceptibles de faire face à une baisse de note comprennent UBS, BofA, JP Morgan, Barclays et Goldman Sachs. Le secteur financier et bancaire ayant joué un rôle si central dans les récents troubles économiques, il fait peu de doute que les actions de l'agence de notation auront un impact sur les marchés, d'une façon ou d'une autre ; nous pouvons nous attendre à une réévalution similaire du secteur bancaire par S&P plus tard dans l'année.

En ce qui concerne les évolutions des cours sur les marchés FX au cours des prochaines 24 heures, le marché clé à surveiller sera celui de l'EUR/USD. Même si la cassure mercredi du plus haut de la veille n'a pas vraiment présenté de développement, ce mouvement haussier laisse toujours la porte ouverte à une hausse supplémentaire sur ce marché, vers la zone des 1.3200-1.3300. Au point où nous en sommes, une cassure sous 1.3000 serait finalement nécessaire pour conclure la dernière phase de consolidation et accélérer les baisses. Ailleurs dans le monde, le yen reste au centre de l'attention, et ses gains récents ont été assez impressionnants. Néanmoins, nous prévoyons que ses éventuels gains supplémentaires devraient être limités au cours des séances à venir, en faveur d'une reprise de la tendance baissière à long terme de la monnaie nipponne, fraîchement établie, après les signes d'établissement d'un sommet majeur en février. Au final, tout recul de l'USD/JPY devrait rester limité à la zone 79.00-80.00, et nous pensons que ce marché tendra à accélérer vers 85.00-90.00 au cours de la seconde moitié de l'année. Quant à ceux qui tradent dans le bloc des matières premières, nous vous recommandons de garder un oeil attentif sur le niveau 1.0360 de l'AUD/USD ; une clôture journalière au-dessus de ce niveau jeudi pourrait ouvrir la voie à un rebond correctif à court terme d'ici la fin de la semaine. Les dernières données de l'emploi, bien meilleures que prévu (44 k au lieu de 6.5 k prévus) ont déjà aidé le marché à dépasser 1.0360 en intraday. Mais là aussi, nous tenons à avertir que le dollar américain devrait dominer, et les rallyes seront sans doute très fortement limités avant 1.0600, en faveur d'une chute finale de retour sous la parité.

Nous avons pu observer une poursuite des échanges agités et sans direction au cours de la séance européenne d'aujourd'hui, et aucune des publications économiques n'a réellement eu d'impact sur les marchés. Le rapport mensuel de la BCE n'a apporté aucune révélation fracassante, tandis que les résultats de la production industrielle en zone euro étaient mitigés, et que les résultats de l'adjudication obligataire italienne étaient mal accueillis. Pendant ce temps, le commerce britannique s'est avéré nettement plus faible que prévu, mais là encore sans parvenir à engendrer un impact significatif. Les grands thèmes macro devraient continuer à dominer, mais l'activité pourrait également augmenter plus tard dans la journée compte tenu de l'agenda économique nord-américain, plus actif.

CALENDRIER ÉCONOMIQUE

US_Dollar_Exposed_to_Short-Term_Weakness_Before_Next_Meaningful_Rally_body_Picture_5.png, Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

PERSPECTIVE TECHNIQUE

US_Dollar_Exposed_to_Short-Term_Weakness_Before_Next_Meaningful_Rally_body_eur.png, Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

EUR/USD : La dernière série de replis a calé avant un support clé remontant à plusieurs semaines, vers 1.3000, et à partir de là, nous ne pouvons toujours pas exclure un risque de rebond à court terme de retour vers la zone 1.3200-1.3300, avant d'envisager une reprise baissière. Au final, les éventuels rallyes vers le niveau 1.3300 devraient être très solidement limités, alors qu'une cassure suivie d'une clôture de retour sous 1.3000 accélèrerait les baisses.

US_Dollar_Exposed_to_Short-Term_Weakness_Before_Next_Meaningful_Rally_body_usd.png, Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

USD/JPY : Le marché poursuit sa correction à partir des récents plus hauts annuels de 2012, établis à 84.20 il y a quelques jours, et il existe toujours un risque de replis supplémentaires vers la zone 79.00-80.00 avant que nous puissions envisager une reprise de la hausse. Dans l'ensemble, nos prévisions sont très constructives, et il nous semble que la paire est en train d'établir une base à long terme avant sa prochaine extension haussière majeure vers la zone 85.00-90.00. Nous nous attendons donc à observer la formation d'un nouveau plus bas de moyen terme en hausse dans les jours à venir, quelque part dans la zone des 79.00-80.00. Au final, seule une baisse sous 78.00 retarderait ces prévisions, et nous donnerait une raison de nous inquiéter.

US_Dollar_Exposed_to_Short-Term_Weakness_Before_Next_Meaningful_Rally_body_gbp.png, Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

GBP/USD : L'incapacité de la paire à établir un nouveau momentum après sa récente cassure au-dessus de 1.6000, suivie par un renversement baissier agressif, suggère désormais que le marché pourrait enfin tenter d'établir un sommet, en faveur d'une baisse plus significative au cours des séances à venir. Attendez une cassure suivie d'une clôture sous le prochain niveau de support à 1.5800 pour confirmer les prévisions, tandis qu'un retour au-delà de 1.6065 serait nécessaire pour les annuler.

US_Dollar_Exposed_to_Short-Term_Weakness_Before_Next_Meaningful_Rally_body_usd_1.png, Le dollar américain est exposé à une faiblesse à court terme avant son prochain rallye significatif

USD/CHF : Nos prévisions constructives de base restent intactes, alors que les derniers replis ont bénéficié d'un très solide support à proximité de la barrière psychologique de 0.9000. Il semble désormais que le marché puisse tenter d'établir un nouveau plus bas en hausse, et nous nous attendons à une poursuite haussière pour un retour vers les récents plus hauts de range à 0.9335 au cours des séances à venir. Un passage au-dessus de 0.9335 devrait accélérer les gains vers les plus hauts de 2012, près de 0.9600. Au final, seul un retour sous 0.9000 retarderait ces prévisions, et nous donnerait une raison de faire une pause.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.