Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Plus de la moitié des détaillants américains indiquent que les ventes en ligne baissent depuis mi-février malgré le confinement d’une partie de la population (via Bloomberg) https://t.co/E6MICYvHDs
  • Etats-Unis Trajectoire... https://t.co/hutlnxp9YT
  • Pas de quarantaine pour New-York finalement, juste un avertissement sur les déplacements #Trump https://t.co/iw3N67Ruqn
  • Royaume-Uni Michael Gove appelle les britanniques à se préparer à une longue période de confinement https://t.co/TH0qAMt5cD
  • Espagne Le Premier ministre a annoncé hier des mesures plus strictes de confinement et appelle à l’émission de dette commune en Europe pour faire face aux conséquences économiques —> https://t.co/NIeFMoudzj
  • La « Bill » à 2200 milliards est signée aux Etats-Unis pendant que l’épidémie s’y propage dangereusement. Et maintenant ? https://t.co/aH4Bx45wze
  • Trump pourrait placer New-York et d’autres territoires en quarantaine (pas d’entrée ni de sortie) Interrogé sur une « réouverture » de l’économie pour Pâques, réponse plus évasive qu’auparavant « Nous verrons comment ça se passe » https://t.co/AdXNt2wB1M
  • La vitesse de révision à la baisse des anticipations de bénéfices Q2 du #SP500 est impressionnante 1er mars —> encore +3.9% y/y 27 mars —> -10% y/y Et vu l’évolution de la situation aux Etats-Unis, ça pourrait encore réviser à la baisse https://t.co/etcuhG79cw
  • Estimation des bénéfices pour le #SP500 au 2ème trim. = -10% y/y Ce qui serait le plus fort repli depuis le Q3 2009 (-15%) 92% de repli des bénéfices attendus pour le secteur de l’énergie... https://t.co/k5H7Dk0LLs
  • Pourquoi la macroéconomie américaine est la plus importante ? https://t.co/wFYZWdvi44
Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

2012-04-02 09:57:00
Joel Kruger, Stratégiste Technique
Share:
  • Les chiffres PMI chinois pour mars sont très solides, mais les données sont à prendre avec des pincettes
  • Les chiffres PMI HSBC Markit chinois sont moins encourageants et vont à l'encontre d'une réaction favorable
  • Les chantiers immobiliers australiens sont nettement plus faibles que prévu
  • Les résultats Tankan de la Banque centrale du Japon révèlent des préoccupations persistantes quant aux perspectives de l'économie
  • M.Kocherlakota de la Fed s'exprime en faveur du statu quo ; la politique pourrait s'inverser plus tôt que prévu
  • Le fonds de sauvetage de l'UE a été augmenté, mais les nouvelles pourraient être quelque peu trompeuses
  • Une série de chiffres PMI solides en zone euro et au Royaume-Uni ne parvient pas à générer des paris durables en faveur du risque

La réaction initiale du marché au début des échanges de ce lundi était favorable au risque, les différents acteurs accueillant les surprenantes données PMI chinoises pour mars de ce week-end, nettement supérieures aux attentes, et contribuant à soulager les inquiétudes à propos d'un atterrissage difficile de l'immense économie émergente. Cependant, mieux vaut garder son calme face à cette révélation étant donné les performances historiquement favorables des données de mars, et nous recommandons de prendre ces chiffres PMI avec des pincettes. La publication des chiffres PMI HSBC Markit, qui a suivi, a quant à elle révélé des résultats moins bons que la précédente, et a clairement fait tomber le vent qui propulsait l'appétit du risque. En outre, les chantiers immobiliers en Australie, beaucoup plus faibles que prévu, n'ont pas manqué d'attirer l'attention et ont miné plus avant les développements positifs que nous avions pu observer au début des échanges en Asie, après les chiffres PMI chinois susmentionnés.

Performances relatives face à l'USD lundi (à 9h50GMT)

  1. AUD +0.38%
  2. JPY +0.18%
  3. GBP +0.18%
  4. CAD +0.10%
  5. NZD +0.09%
  6. EUR +0.05%
  7. CHF +0.03%

Passons à la suite : le rapport Tankan T1 de la Banque centrale du Japon a révélé des résultats dans l'ensemble plus faibles que prévu, malgré la baisse du yen, et nous avons pu observer des signes positifs aux Etats-Unis ainsi qu'une certaine stabilité en zone euro. D'après nous, il s'agit là d'une raison supplémentaire de ne pas être optimiste quant aux perspectives de l'économie mondiale. A l'avenir, nous nous attendons à d'autres performances décevantes des actifs corrélés au risque.

Ailleurs, les membres agressifs de la Fed se font de plus en plus entendre, et les derniers commentaires de M.Kocherlakota, membre non votant, laissent entendre que la politique pourrait bien être inversée plus tôt que les investisseurs ne l'avaient intégré. Voilà qui devrait clairement conduire à un développement positif pour le dollar américain, dans lequel les différentiels de rendement devraient reculer de façon marqué en faveur du billet vert.

Toutefois, le destin du dollar américain est moins clair sur le court terme du point de vue technique, et nous estimons qu'il existe des risques d'une poursuite de la dépréciation avant que le billet vert ne se reprenne finalement en 2012. La dernière consolidation en date de l'euro, au-dessus de 1.3300, a ouvert la voie à une accélération potentielle des gains, de retour vers les plus hauts de 2012, à quelques encablures de 1.3500. Nous n'excluons pas la possibilité d'une poussée qui remettrait en question la MMA sur 200 jours, à un cheveu de 1.3600, avant une reprise baissière sous-jacente et attendue, dans le cadre d'une tendance baissière reconnaissable à partir des plus hauts records de 2008. Une cassure suivie d'une clôture journalière de retour sous 1.3250 de la part de l'EUR/USD est désormais nécessaire pour annuler de façon officielle ces prévisions, et replacer le billet vert dans un cadre plus favorable.

L'un des autres thèmes majeurs actuellement sur les marchés est le système de sauvetage de l'UE, les dernières nouvelles indiquant que le fonds a été augmenté pour atteindre 800 milliards d'EUR attirant une forte attention. Une fois encore, ces nouvelles semblent plutôt positives en surface ; mais si on les examine plus attentivement, on se rend compte qu'il existe un doute important quant à savoir si le MES peut dans les faits réunir la somme nécessaire d'ici la mi-2013. De plus, il est bon de rappeler qu'un besoin de sauvetage plus important est un signe indiquant que l'économie nécessite un surcroît de mesures de relance, visant à la sortir des profondeurs d'une crise majeure. Pour aujourd'hui, nous continuerons à garder un oeil attentif sur les évolutions des cours de l'EUR/USD, afin d'y glaner des informations directionnelles plus claires. Notons également qu'il sera intéressant de surveiller le taux d'un autre cross cette semaine, celui de l'EUR/CHF, alors que le marché est dangereusement proche d'un test du plancher tant évoqué de la BNS, à 1.2000. Une cassure sous cette barrière pourrait déclencher une nouvelle poussée de volatilité sur ce cross.

Nous avons pu observer un surcroît de consolidation ce lundi au cours des échanges européens, les rallyes de l'euro consécutifs à l'arrivée des données PMI (dans l'ensemble plus solides que prévu) réunissant des offres importantes avant 1.3400. Les données PMI du Royaume-Uni se sont également révélées nettement meilleures que prévu, et leur publication a contribué à des performances relativement importantes de la livre. Toutefois, les données en provenance d'Europe n'étaient pas toutes favorables, et même si le chômage en zone euro s'est révélé conforme aux prévisions, il reste préoccupant puisqu'il représente un nouveau plus haut record dans la région. Pour la suite, l'ISM manufacturier américain et les dépenses de construction seront les publications clés lors des échanges nord-américains. Sur le circuit officiel, MM.Bullard et Pianalto de la Fed s'exprimeront, de même que M.Carney de la Banque centrale du Canada.

CALENDRIER ÉCONOMIQUE

Stronger_China_European_and_UK_PMIs_Fail_to_Inspire_Meaningful_Rallies_body_Picture_5.png, Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

PERSPECTIVE TECHNIQUE

Stronger_China_European_and_UK_PMIs_Fail_to_Inspire_Meaningful_Rallies_body_eur.png, Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

EUR/USD : La récente cassure suivie d'une clôture de retour au-dessus de 1.3300 semble désormais ouvrir la voie à une hausse supplémentaire au cours des prochains jours, vers puis au-delà des plus hauts de 2012 à ce jour, à quelques encablures de 1.3500. Bien que nos prévisions de base continuent d'aller en faveur d'une faiblesse significative à venir, la position de force actuelle pourrait très bien se pousuivre jusque dans les 1.3600, à proximité de la MMA sur 200 jours, avant une reprise de la tendance baissière sous-jacente, à partir des plus hauts record de 2008.

Stronger_China_European_and_UK_PMIs_Fail_to_Inspire_Meaningful_Rallies_body_usd.png, Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

USD/JPY : La paire est bloquée en consolidation, depuis que le marché a réalisé une cassure vers de nouveaux plus hauts pour 2012, au-delà de 84.00 ; les analyses techniques doivent revenir des niveaux de surachat avant que nous ne puissions prendre en considération la prochaine grande extension à la hausse. Les niveaux clés à surveiller, à la hausse comme à la baisse, sont à 84.20 et 81.80, et une cassure d'un côté ou de l'autre sera nécessaire afin d'établir un biais directionnel plus clair sur le court terme. Cependant, compte tenu de la cassure haussière de 2012, tous les signes pointent en faveur d'un changement structurel majeur, qui favorise une poursuite de la hausse au-delà de 84.20 et vers la zone 85.00-90.00. Au final, seul un retour sous 80.00 nous donnerait de quoi nous inquiéter.

Stronger_China_European_and_UK_PMIs_Fail_to_Inspire_Meaningful_Rallies_body_gbp.png, Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

GBP/USD : Le marché a récemment effectué une cassure vers de nouveaux plus hauts pour 2012, au-delà de 1.6000 ; voilà qui ouvre probablement la voie à une poursuite de la hausse, de retour vers le pic d'octobre 2011 près de 1.6170. Même si notre biais de base reste baissier, nous restons en attente, à la recherche d'opportunités de vente lors des rallyes vers 1.6200, en anticipation d'une reprise baissière plus tard. Une cassure suivie d'une clôture de retour sous 1.5945 serait désormais nécessaire pour soulager les pressions haussières immédiates.

Stronger_China_European_and_UK_PMIs_Fail_to_Inspire_Meaningful_Rallies_body_usd_1.png, Les données PMI solides de la Chine, de l'Europe et du Royaume-Uni ne parviennent pas à inspirer de rallyes significatifs

USD/CHF : Bien que notre biais de base reste constructif, avec au final des gains allant au-delà de la parité au cours des mois à venir, le marché reste sous pression sur le court terme. A partir de ce point, il existe des risques de baisses supplémentaires, de retour sous les récents plus bas à 0.8930, mais au final, nous estimons que la MMA sur 200 jours à 0.8850 devrait jouer son rôle de support. Finalement, seule une clôture journalière de retour sous 0.8850 nous donnerait de quoi nous inquiéter.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.