Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Les devises n'ont que peu de marge de progrès avant le retour de l'USD

Les devises n'ont que peu de marge de progrès avant le retour de l'USD

2012-01-27 11:11:00
Joel Kruger, Stratégiste Technique
Share:
  • Le rallye de l'euro commence à montrer des signes de faiblesse pour les jours à venir
  • Rehn de l'UE est optimiste sur l'accord imminent grec
  • Résolution ou pas, des problèmes structurels importants demeurent
  • Le dollar américain toujours attrayant, encore plus dû au statu quo de la Fed
  • Les techniciens indiquent toujours le dollar américain vers un creux à plus long terme
  • Les marchés actions américains sont très surestimés aux niveaux actuels ; risques importants de repli
  • Le yen et le franc pourraient trouver une offre relative mais l'action officielle pourrait l'enrayer
  • L'aussie et le kiwi risquent toujours de mauvaises performances majeures

L'euro a maintenant rallié environ 5% de ses plus bas de début 2012 et à ce niveau, il pourrait être intéressant de commencer à considérer la possibilité d'une reprise baissière dans les jours à venir. Alors que nous ne serions pas du tout surpris par un peu plus de correction vers 1.3500, finalement, ce marché est bloqué dans une tendance à la baisse bien plus significative à partir des records de plus hauts de 2008, qui prévoit une baisse continue vers la zone des 1.2000 au cours des prochains mois. En règle générale, le fait qu'il y ait réellement ou non une résolution officielle concernant la Grèce (les dernières nouvelles signalent un accord aujourd'hui ou dans le week-end) semble être de moins en moins pertinent au fil des jours, avec la zone euro toujours rongée par des déficiences structurelles profondes, créant un risque systémique important pour la macroéconomie mondiale. Le niveau de stress élevé au Portugal ces derniers jours ne devraient pas passer inaperçu puisqu'il reflète clairement la fragilité de l'ensemble de la zone euro et un effet de domino pourrait continuer à détériorer la situation.

Performance relative contre l'USD vendredi (à partir de 11h00GMT)

  1. JPY +0.56%
  2. EUR +0.34%
  3. CHF +0.24%
  4. AUD +0.21%
  5. NZD +0.19%
  6. CAD +0.15%
  7. GBP +0.14%

Bien que la Fed ait en effet signalé qu'elle maintiendrait les taux en suspens pour plus longtemps que certains partisans du statu quo avaient même pensé, nous voyons encore le dollar américain aux niveaux actuels malgré les écarts de rendement défavorables. En fait, nous voyons la valeur du dollar américain face à la plupart des grandes et petites monnaies, avec le billet vert semblant toujours tailler un creux matériel à long terme. Nous continuons d'affirmer que l'économie américaine était la première à entrer dans la crise mondiale et sera la première à sortir des profondeurs des difficultés économiques. Ceci devrait présenter des options d'investissement intéressantes aux États-Unis malgré la portée négative. Nous voyons encore le dollar américain bénéficier du fait que les autres économies continuent d'ajuster leur politique monétaire au plus accommodant, ce qui en retour réduit les écarts de rendement en faveur du dollar.

Techniquement, sur un horizon de court terme, l'euro vient juste de présenter une formation en pierre tombale très baissière après que le marché a calé ce jeudi et a clôturé avec les niveaux d'ouverture. Encore une fois, nous ne demandons pas le sommet à ce moment précis, mais nous pourrions voir ceci comme le début de la fin pour le rallye euro, qui pourrait stagner la semaine prochaine, même s'il réussit à retracer un peu plus. Les marchés actions américains offrent également plus de clarté aux niveaux actuels, et ici aussi nous voyons le marché au bord d'une inversion baissière importante. Nous ne croyons pas que les marchés actions escomptent judicieusement les fondamentaux plus larges et voyons les niveaux actuels bien trop proches des niveaux des marchés actions records que nous avions observé en 2007. À notre avis, étant donné l'état de l'économie mondiale, les marchés actions devraient être bien inférieurs aux niveaux actuels. Ainsi, soyez à l’affût d’une inversion des marchés actions dans les jours à venir, ce qui devrait également aider à inspirer des offres supplémentaires de dollar américain puisque les éléments sont en corrélation.

Le yen, qui a également une forte tendance à rallier dans des environnements à risque de liquidation pourrait être exposé à un recul vers ses records de plus bas d'octobre, mais nous voyons toujours une appréciation supplémentaire du yen comme limitée, même avec le regain de l'aversion au risque, étant donné la répugnance du gouvernement japonais pour un yen si fort. De toute évidence, il y a eu un impact négatif sur l'économie locale, avec des exportations en difficulté comme résultat, et l'idée que le yen devrait bénéficier des flux de refuges externes plus importants s'avérerait être une tâche difficile avec le MoF et la Banque Centrale du Japon, enclins à agir à tout moment. Un autre marché intéressant à observer, qui devrait risquer le retour des thèmes de liquidation est l'EUR/CHF, avec son cross dangereusement proche de tester le plancher à 1.2000 que la BNS protège fermement. Ce serait, certes, intéressant de voir s'il y aura une autre série agressive d'interventions de la BNS ou si le marché peut défier la crédibilité de la banque centrale.

Finalement, nous avons été agressivement baissiers sur les devises liées aux matières premières depuis un certain temps, et nous maintiendrons ces convictions au cours des prochains mois alors que nous assistons à un changement d'attitude dramatique envers ces monnaies. Bien qu'en ce moment, elles continuent de proposer un rendement intéressant et sont des alternatives à la crise des économies américaines et de la zone euro, nous sommes absolument certains que ces économies vont bientôt ressentir l'impact de la crise mondiale aussi durement que ce que nous avons observé aux États-Unis et dans la zone euro. La Chine est une énorme variable, ici, et nous sentons qu’elle va entraîner une troisième vague de la crise mondiale, ce qui va finalement peser lourdement sur le bloc matières premières fortement corrélé aux économies des marchés émergents. Nous voyons la Chine ralentir plus radicalement dans les mois à venir et ceci devrait repousser les énormes flux de capitaux des devises liées aux matières premières et faire rentrer dans les principaux marchés FX plus liquides. Les marchés ont toujours un bon moyen de tester nos convictions, nous priant de douter de ce que nous pensons être vrai, et essayant de nous convaincre du contraire. Mais nous n'allons pas hésiter sur notre prévision, et resterons des acheteurs agressifs de dollar américain dans les mois à venir, ainsi que des vendeurs acharnés de monnaies liées aux matières premières (en particulier l'aussie et le kiwi).

CALENDRIER ÉCONOMIQUE

Currencies_Only_Have_A_Little_More_Room_to_Run_Before_USD_Comeback__body_Picture_5.png, Les devises n'ont que peu de marge de progrès avant le retour de l'USD

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.