Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

2011-06-16 11:17:00
Joel Kruger, Stratégiste Technique
Share:

Les marchés mondiaux continuent à s'écrouler face à un tir de barrage de risques d'incidents négatifs qui ont lourdement pesé sur toutes les classes majeures d'actifs. Devises, marchés actions, matières premières et marchés de crédit sont tous à des niveaux nettement bas lors des échanges de ce jeudi, et nous ne voyons pour l'instant aucun signe d'accalmie. En fait, alors que les dégagements passés de ces dernières semaines étaient attribués à des prises de gains, les mouvements actuels présentent des signes de glissements dans les portefeuilles, et d'établissement de nouvelles positions short risk. Les marchés actions américains ont affiché une chute de près de 2% mercredi, tandis que le pétrole s'est posé à environ 5% à la baisse, pour s'échanger sous les $95.

Performances relatives face au USD jeudi (à l'heure de 11:05GMT)

  1. CHF +0.51%
  2. JPY +0.28%
  3. GBP -0.38%
  4. AUD -0.43%
  5. EUR -0.43%
  6. CAD -0.64%
  7. NZD -0.73%

Les marchés étaient déjà en terrain glissant tôt ce mercredi, suite à l'incapacité des ministres des finances de l'UE à tomber d'accord sur un plan de sauvetage de la Grèce, et à la menace de Moody’s de dégrader la note des banques françaises, mais ont vu une accélération rapide des ventes de risque dans les échanges nord-américains, tandis que la volatilité était alimentée par des données manufacturières américaines très décourageantes et de violentes protestations anti-austérité à Athènes. La proposition de démission du premier ministre grec n'a fait qu'ajouter à l'immense incertitude autour de la situation dans ce pays, et a encore une fois alimenté une série de ventes-panique qui a débordé jusque dans les échanges de ce jeudi.

Pour aggraver les choses, le UK Telegraph a publié un rapport de la liste des pays qui pourraient être perdants dans l'éventualité d'un défaut de la Grèce et la liste comprenait l'Autriche, la Belgique, la Finlande, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Irelande, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l'Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie, et le Royaume-Uni en Europe, tandis que dans le reste du monde, elle s'étendait à l'Australie, au Canada, au Chili, à l'Inde, au Japon, aux États-unis, à la Chine et à Singapour. Pendant ce temps, l'IMF a déclaré que la situation avait changé dramatiquement au cours des 24 dernières heures et que les craintes se sont encore accentuées après que des sources aient déclaré que l'Allemagne chercherait certainement à repousser un second plan de sauvetage de la Grèce jusqu'en septembre. Des dépêches venant du Portugal n'ont fait qu'exacerber la situation après que le nouveau Premier Ministre élu déclare que son pays allait être confronté à deux années de profonde récession et de taux de chômage record avant de pouvoir retourner à la croissance. Sur le front des données, les chiffres des ventes au détail de la G-B dont l'interprétation est ressortie bien pire que prévue n'ont pas aidé le sentiment. Les publications du CPI de la Zone Euro et les chiffres du chômage n'ont pas réussi à sensiblement influencer les échanges.

Du côté des devises, le Dollar US devrait continuer sa course à la hausse dans le contexte actuel du marché et nous attendons des reculs de toutes les devises majeures face au dollar au cours des prochains jours. Bien que l'Euro ait clairement été exposé sur fond de crise locale, le bloc de devises matières premières devrait également être hautement exposé dans le contexte de risque actuel, avec les marchés à rendement plus élevés vulnérables au "carry liquidation". Les économies qui ont adopté des politiques monétaires plus autères dans les recents mois auront sans doute plus de mal à respirer, et la combinaison des taux supérieurs et de la détérioration de l'économie globale devrait peser fortement sur des devises telles que les Dollars australiens et néo-zelandais. Les économies des pays BRIC seront probablement exposées aussi à l'avenir, le Brésil, l'Inde et la Chine étant tous sur le chemin de resserrements de leur politique monétaire, qui s'accordent mal avec l'incertitude élevée et le sentiment négatif des marchés.

Bien que les refuges yen et franc suisse devraient en théorie être moins exposés que certaines autres devises majeures, nous voyons là également des risques de faiblesse à venir. Le USD/JPY a bénéficié d'un très bon support depuis qu'il a atteint de nouveaux bas records sous les 80.00 il y a quelques semaines, tandis que le franc suisse semble techniquement plutôt épuisé, et prêt à un repli à moyen et long terme. Bien que ce même franc suisse s'échange à proximité des hauts records face à l'euro comme au dollar américain, nous anticipons qu'un glissement de tendance est à l'horizon, les effets de la tension créée par l'appréciation rapide de la devise locale commençant à se faire sentir.

Le gouvernement suisse a déjà exprimé de façon officielle son inquiétude face à la force du franc, alors que les jauges récentes de l'inflation ont été moins favorables à la devise, après avoir présenté un confinement dans les chiffres. On peut également souligner que le franc a vu des rallyes significatifs ces derniers mois, sur ses mérites propres face au risque (et non en tant que refuge), et nous pensons ainsi qu'il y a un fort risque de repli de la devise suisse, alors que les développements positifs du risque sont chassés du marché dans un environnement macro global risque négatif. La BNS s'est exprimée jeudi, maintenant les taux à leur niveau actuel comme cela étant largement attendu, et n'a surpris pour ainsi dire personne, avec sa nouvelle affirmation qu'elle ferait tout pour remplir sa mission de maintien de la stabilité des prix.

A l'avenir, la saga sans fin de la Grèce devrait continuer à dicter la direction des cours, tandis que la publication d'autres données économiques lâches pèserait probablement aussi sur le risque. Dans les échanges nord-américains, le compte courant, les permis de construire, mises en chantier, indemnités chômage et la Philly Fed sont les publications clés, tandis que certains investisseurs se concentreront sur les transactions de valeurs internationales du Canada. Les marchés à terme actions américains sont légèrement bas, alors que l'or est également un brin faible et que le pétrole a consolidé ses récentes baisses.

CALENDRIER ÉCONOMIQUE

Currencies_Continue_Downward_Path_Long_Position_Taken_in_EURCHF_body_Picture_5.png, Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

PRÉVISIONS TECHNIQUES

Currencies_Continue_Downward_Path_Long_Position_Taken_in_EURCHF_body_eur.png, Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

EUR/USD : les replis se sont accélérés ces derniers jours, et le marché semble prêt à une chute plus profonde, de retour vers les récents bas de tendance de mi-mai à 1.3970. A partir de là, on s'attend à ce que tout rallye intraday soit fortement couvert, avant 1.4350, un break de retour sous 1.3970 ouvrant probablement la voie à une nouvelle extension downside exposant un mouvement vers 1.3500, à la baisse.

Currencies_Continue_Downward_Path_Long_Position_Taken_in_EURCHF_body_jpy2.png, Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

USD/JPY : après avoir subi une chute assez intense à partir de la zone des 85.50 il y a quelques jours, le marché semble avoir finalement trouvé un support dans la zone des 80.00, et pourrait être en train de former une sorte de base. Attendez-vous à une poursuite des replis pour bénéficier d'un bon support aux alentours de 80.00, avec uniquement une clôture de retour sous 79.50 nous donnant des raisons de nous inquiéter. A partir de là, nous voyons les risques d'une nouvelle extension upside de retour vers les récents hauts de range à 85.50 sur les semaines à venir, ce qu'une clôture de séance au-dessus de 81.00 contribuerait à confirmer.

Currencies_Continue_Downward_Path_Long_Position_Taken_in_EURCHF_body_gbp2.png, Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

GBP/USD : les rallyes ont été très bien couverts dans les 1.6500, le marché paraissant vouloir former un nouveau lower top vers 1.6550 avant la prochaine extension downside sous 1.6060. A partir de là, attendez-vous à ce que les rallyes intraday soient bien couverts, avant 1.6300, un break de retour sous 1.6060 confirmant le biais baissier et accélérant les baisses vers le prochain support majeur, vers 1.5750.

Currencies_Continue_Downward_Path_Long_Position_Taken_in_EURCHF_body_swiss1.png, Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

USD/CHF : malgré la forte tendance à la baisse qui a conduit aux niveaux bas records établis récemment vers 0.8325, les études techniques à court, moyen et long terme nous semblent assez tendues, et nous continuons à être séduits par l'idée d'essais d'achats en anticipation d'une base majeure. La clôture de mercredi, de retour au-dessus de 0.8470 encourage officiellement les perspectives de renversement haussier, et ouvre la voie à une nouvelle extension de reprise vers 0.9000. Les replis intraday devraient bénéficier d'un bon support avant 8400, seul un retour sous 0.8300 étant cause d'annulation.

FLUX

une longue liste de vendeurs sur Eur/Usd aujourd'hui ; des noms du Moyen-Orient, des entreprises, des fonds macro, de la monnaie réele, un nom majeur américain et d'autres encore. Bonne action bidirectionnelle sur le Eur/Chf avec des semi-officiels sur l'offre, ainsi qu'un compte d'Extrême-Orient. Des contacts font état d'une sortie des positions d'achat sur Nzd/Usd de la part de banques européennes, avec un ACB vu sur les offres à proximité des bas.

TRADE DU JOUR

Currencies_Continue_Downward_Path_Long_Position_Taken_in_EURCHF_body_tradeofday.png, Le devises continuent à baisser ; prise d'une position à l'achat pour EUR/CHF

EUR/CHF : Nouvel achat en jeu aujourd'hui, près de 1.1980, après l'atteinte par le marché d'un nouveau bas record, sous la barrière psychologique cruciale de 1.2000. Les études horaires paraissent assez tendues, et celles à plus long terme demandent clairement une forme d'action corrective des cours. D'un point de vue fondamental, le franc s'est bien débrouillé en bénéficiant ces derniers mois de plus que sa seule valeur de refuge, et nous soutenons que tous les flux du franc basés sur des prévisions positives concernant l'économie suisse sont exposés au risque d'être chassés du marché, au point de compenser toute nouvelle attraction pour la devisepar rapport à la liquidation du risque. De plus, la BNS est certainement mal à l'aise avec le cours actuel du franc et pourrait très bien envisager de chercher à nouveau à intervenir si les choses s'emballent. D'un autre côté, bien qu'on ne pense pas que ce soit une possibilité pour le moment, tout renouveau de l'achat de risque serait un très bon présage ici. POSITION: ACHAT @1.1980 POUR UN OBJECTIF OUVERT ; STOP SEULEMENT AVEC UNE CL$ÔTURE JOURNLIÈRE SOUS 1.1880.

Écrit par Joel Kruger, Stratège technique de devises

Si vous voulez recevoir les rapports de Joel en temps réel, envoyez un message à jskruger@dailyfx.com et vous serez ajouté à la liste de diffusion

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.