Page Principale DailyFX / Formation Trading

Tout ce que vous devez savoir à propos du concept de "surachetée" et de "survendue"

par Richard Krivo, Instructeur de trading
04 mai 2012 05:00 CEST

Si vous cuisinez quelque chose, que vous vérifiez la cuisson, et que vous constatez que c'est trop cuit, quelle est votre réaction immédiate? Exactement... vous retirez le plat du four. Vous le retirez de ce qui est la cause du fait qu'il soit trop cuit, et le plus tôt est le mieux.

Et si votre moteur de voiture surchauffe? La même chose... vous faites ce qui doit être fait pour que le moteur refroidisse. Vous arrêtez immédiatement ce qui a fait que le moteur est devenu en surchauffe.

Étant données ces réactions naturelles, il est facile de voir pourquoi la première et presque immédiate réaction de beaucoup de nouveaux traders en cas de surachat ou de survente est d'avoir là encore une réaction inverse.

Ils pensent que comme beaucoup d'ordres d'achat font monter les prix et poussent l'indicateur dans le territoire de surachat, nous devons faire l'inverse et prendre une position vendeuse. Pareillement, si beaucoup d'ordres de vente poussent le cours à la baisse et que l'indicateur finit par se trouver dans la zone de survente, nous devons commencer à prendre des positions acheteuses. C'est presque comme si ils s'attendaient à ce que le cours rebondissent comme une balle en caoutchouc quand il atteint ses zones de survente ou de surachat.

Bon... Ce qui est la bonne réaction pour une casserole ou une voiture n'est pas nécessairement la bonne réaction quand on fait du trading.

Quand un indicateur va en zone de surachat/survente, souvenez-vous qu'il peut y rester pour un petit bout de temps. Ce n'est pas parce que l'indicateur RSI ou de stochastique lente indique suracheté par exemple, que le cours, telle une balle de caoutchouc sous pression, va immédiatement retourner en direction de la zone de survente.

Jetons un œil sur le graphique journalier du NZDJPY pour voir un exemple...

Heres_What_You_Need_to_Know_about_Overbought_and_Oversold_body_overbought_5_3.png,  Tout ce que vous devez savoir à propos du concept de "surachetée" et de "survendue"

Sur ce graphique, notez que la première fois que la stochastique lente s'est aventurée dans la zone de surachat, au-dessus de 80, le cours a continué à monter, gagnant plus de 780 pips et la stochastique est restée en territoire de surachat toute cette période. Clairement, un trader qui serait passé vendeur dès que le territoire de surachat avait été atteint, serait passé à côté d'un grand mouvement. Sa position vendeuse aurait par ailleurs rapidement déclenché son stop.

Pour voir un exemple de quand le cours se replie alors que la stochastique lente va en territoire de surachat, nous n'avons pas à chercher plus loin que la zone du graphique nommée "A". Dans ce cas, les bougies autour de "A" -dojis, toupies à ombre longue, étoile filante, et marteau- indiquent la possibilité d'un repli.

La conclusion que l'on pourrait faire est que chacun des scénarios peut se dérouler, donc n'ayez pas une réaction réflexe quand un indicateur s'aventure en territoire de surachat ou de survente.

Souvenez-vous…

Ne prenez les signaux d'entrée d'un indicateur que si il est dans la direction de la tendance long-terme.

Par exemple, si il y a une forte et longue tendance à la hausse, il est logique que l'indicateur soit en territoire de surachat, cela reflétant le mouvement haussier du cours. Prendre une position vendeuse serait prendre position contre la tendance et cela rendrait le trade plus risqué.

DailyFX.fr fournit des analyses techniques et fondamentales sur le forex, les indices et matières premières.
Apprenez à trader le forex avec un compte de démo, des graphiques, et des signaux forex FXCM.

04 mai 2012 05:00 CEST

Ressources