Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

par , Stratégiste Devises
03 avril 2012 14:00 CEST

Les devises majeures contre le dollar américain (variation en %)

(26 mar 2012 – 30 mar 2012)

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_5.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Points de Discussion

  • La prévision pour l'Euro est prudemment baissière alors que les prévisions de politique de la BCE arrivent sur le devant de la scène
  • La Livre Sterling et les dollars matières premières sont en baisse alors que le calendrier américain alimente l'aversion au risque
  • Le Yen japonais a de la place pour une reprise plus importante alors que le recul des marchés actions pèse sur les rendements

Les marchés ont passé les trois premiers mois de l'année en face de la menace d'une crise du crédit à court terme à cause à la crise de la dette de la zone euro. Alors que nous commençons le second trimestre, les prévisions pour la croissance économique mondiale reprennent leur position comme moteur dominant des marchés financiers, et la situation est loin d'être positive. Selon la plupart des estimations, la zone euro - qui est collectivement la plus grande économie au monde - est déjà en récession. Cela fait écho aux prévisions sur un ralentissement en Chine, le troisième moteur de croissance le plus important au monde, pour qui le bloc régional est le principal marché d'exportations. La seule bonne nouvelle est les Etats-Unis, où une reprise prudente semble gagner un certain momentum, avec la question principale étant maintenant la mesure dans laquelle une Amérique du Nord en meilleure santé peut contrebalancer le malaise ailleurs.

Jusqu'ici, la série de rapports de PMI de fabricationdévoilée au cours des premières 24 heures de la semaine de trading semble favorable. Alors que les données de la zone euro montrent que le secteur des usines s'est contracté pour le huitième mois consécutif et qu'une augmentation de la croissance de fabrication chinoise semblait au mieux suspecte, un bon chiffre de la jauge d'activité du secteur des usines ISM américain a fait que l'appétit du risque est toujours fort et que le Dollar UScomme valeur refuge est sur la défensive. Cependant, à venir, on peut suspecter que le sentiment pourrait se défaire pour offrir une bouée de sauvetage au billet vert.

Premièrement, le compte-rendu de la réunion du FOMC de marssera sans doute interprété en termes de ses implications de QE3 si l'on considère que l'amélioration marginale de l'évaluation de la reprise par la Fed a déjà eu trois semaines pour être largement prise en compte dans les prix. Cela veut que l'inquiétude principale des traders sera la probabilité d'une relance supplémentaire et une idée de quel type d'environnement nous avons besoin pour le produire. Le commentaire récent des officiels de la Fed suggère que la barre pour une autre expansion du bilan a été placée relativement haut. Si l'on regarde encore plus à l'avenir, le composant ISM non-fabricationdevrait montrer que la croissance du secteur des services américain a ralenti en mars alors que le rapport sur l'emploi de vendredi qui est surveillé de près montre que les emplois non-agricolesont augmenté de seulement 205k sur la même période, ce qui constitue la plus faible croissance des emplois en quatre mois.

De manière générale, cela ouvre la porte au retour de l'aversion au risque, ce qui indique une pression baissière pour les dollars australiens, canadiens, et néo-zélandais qui sont sensibles au cycle là où les prix continuent de suivre de près l'Indice MSCI Marchés Actions mondiaux (un substitut pour les tendances de sentiment mondiales). Cela ne signifie rien de bon pour la livre sterling, pour laquelle les tendances de risque devraient continuer à contrôler les choses alors que la décision sur le taux de la Banque d'Angleterre se révèle être un autre non-événement. En effet, le Gouverneur Mervyn King et ses acolytes vont sans doute rester à l'écart jusqu'à ce que le remplissage du QE de février soit complètement réalisé et jusqu'à un rapport mis-à-jour de l'inflation produit en mai. Pour le yen japonais - pour lequel les prix continuent de suivre les Bons du Trésor public américains - l'environnement que nous envisageons fournit de l'espace pour un repli plus important alors que les prix des obligations augmentent et que les rendements reculent (même si cela pourrait se révéler assez limité par rapport aux paris qui disparaissent sur le QE3).

Si on se tourne vers l'euro, les choses sont moins claires. Les cours de l'EURUSD sont neutres sur la semaine passée et les analyses de corrélation ne révèlent pas une position clairement dominante sur les prévisions de taux ou les tendances de sentiment (voir le graphique ci-dessous). Cependant, en ce qui concerne les tendances, l'influence de l'appétit du risque semble disparaître et celle des prévisions de politique devient plus ferme. Cela suggère de manière prudente un biais baissier alors que les données finales du PMI composite de mars indiquent une contraction continue sur tout le secteur alors que la Banque Centrale européenne est en position d'attente à causes des chiffres élevés de l'inflation, ce qui veut dire que les baisses de taux devront être plus agressives plus tard cette année. En effet, la décision sur les taux de jeudi ne devrait pas produire grand chose sauf la rhétorique habituelle qui souligne les améliorations sur le front de la crise de la dette, qui devrait se révéler être positif pour les investisseurs.

EURO

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_6.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Source: Bloomberg

LIVRE STERLING

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_7.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Source: Bloomberg

YEN JAPONAIS

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_8.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Source: Bloomberg

DOLLARCANADIEN

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_9.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Source: Bloomberg

DOLLARAUSTRALIEN

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_10.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Source: Bloomberg

DOLLAR NEO-ZELANDAIS

US_Dollar_The_Case_Near-Term_Recovery_vs_Most_Major_Currencies_body_Picture_11.png, Dollar US : Arguments pour une reprise à court terme contre la plupart des devises majeures

Source: Bloomberg

DailyFX.fr fournit des analyses techniques et fondamentales sur le forex, les indices et matières premières.
Apprenez à trader le forex avec un compte de démo, des graphiques, et des signaux forex FXCM.

03 avril 2012 14:00 CEST

Ressources