Le dollar peine pour arracher sa première hausse en quatre jours, un range serait préférable à une tendance

par  , Stratégiste en chef sur devises
11 septembre 2012 06:31 CEST

  • Le dollar peine pour arracher sa première hausse en quatre jours, un range serait préférable à une tendance
  • Virage de l'euro face à 1.2800 contre le dollar, alors que les nouvelles minent les progrès liés à la BCE
  • Le dollar australien présente les moins bonnes performances de ce lundi alors que le risque et les données chinoises s'affaiblissent
  • Le franc suisse reprend du poil de la bête dans l'EURCHF, le rallye est-il terminé ?
  • Le yen progresse grâce au risque et ignore la baisse de la croissance
  • La Nouvelle-Zélande piétine avant la décision de la RBNZ à propos des taux
  • Or : malgré une avancée modeste, la volatilité et le positionnement progressent

Le dollar peine pour arracher sa première hausse en quatre jours, un range serait préférable à une tendance

Le dollar est parvenu ce lundi à atteindre sa première hausse contre l'euro et le dollar australien depuis quatre et trois jours respectivement. Cependant, nous ne devons pas nous tromper à propos de cette modeste correction, et penser que le dollar est parti pour rejoindre 1.2650 sur l'EURUSD et 1.0200 sur l'AUDUSD avant l'évènement de première envergure attendu jeudi : la décision de la Fed à propos de ses taux. En effet, bien que le billet vert soit parvenu à arracher une progression contre tous ses concurrents sauf le loonie lors de la séance d'ouverture de la semaine, nous devons souligner l'absence de poussée sous-tendant ce mouvement. En fait, le range de l'EURUSD au cours de cette séance n'a pas dépassé les 60 pips, et celui de l'AUDUSD n'a atteint que 53 pips. Même si ces chiffres ne dépassent pas les plus bas record de l'année passée, ils en sont exceptionnellement proches. Voilà qui est surprenant, sachant que nous aurions dû quitter le marasme estival la semaine dernière. Mais les niveaux d'activité et de participation n'ont toujours pas montré un retour de la participation des investisseurs, que les traders et analystes nerveux (dont je fais partie) attendent depuis longtemps déjà. Toutefois, cette réticence correspond bel et bien au retrait à long terme des capitaux du marché et à la prudence qui domine les jours menant à la décision de la Fed à propos des taux.

Lorsque se présente une "période d'inactivité forcée" (comme dans les jours qui précèdent les grandes annonces), il y a une tendance qui consiste à déboucler les positions spéculatives à court terme qui auraient pu être liées à des marchés plus enthousiasmés. Compte tenu du vif rallye de l'euro et des tendances du risque lors de la seconde partie de la semaine dernière, grâce à l' annonce de mesures de relance européennes (le nouveau programme de la BCE pour les obligations), cette correction profite au dollar US. Il doit cependant être tout à fait clair que le retrait de positions à court terme ne constitue pas la genèse d'une nouvelle tendance. Il s'agit d'un mouvement d'équilibrage, plutôt que d'un nouvel effort spéculatif. Pour libérer le momentum, il nous faudra voir un alignement des appétits spéculatifs, avec un moteur fondamental puissant. Très probablement, ce catalyseur sera la décision de la Fed jeudi, pour laquelle le marché prévoit une probabilité de 100% d'annonce d'un programme QE3 significatif (selon un indicateur composite de Citigroup). La création d'un mouvement durable du marché avant cette annonce très médiatisée nécessiterait un évènement remarquable. D'un point de vue probabilités, cela se traduirait par de meilleures conditions de trading pour les stratégies de range et de cassure à court terme, plutôt que de tendance.

Virage de l'euro face à 1.2800 contre le dollar, alors que les nouvelles minent les progrès liés à la BCE

Malgré les conditions de trading exceptionnellement calmes des premières 24 heures de cette semaine de trading, l'euro a affiché des performances homogènes et baissières tout au long de la séance. Le calme des conditions du marché a en fait sans doute été une bénédiction pour la monnaie unique, tant il est vrai que les nouvelles fondamentales qui sont arrivées tout au long de la journée étaient particulièrement décourageantes. Le rallye de l'EURUSD au-delà de 1.2650 et presque jusqu'à 1.2800 la semaine dernière avait été déclenché par l'annonce par la BCE d'une énième série de mesures de soutien à la relance dans la région : des achats semble-t-il illimités d'obligations, dans le cadre d'un programme dit "de transactions monétaires directes" (OMT). Mais les nouvelles de lundi font planer des doutes considérables sur l'efficacité de ce programme OMT.

Alors que le marché continue de méditer à propos de la confiance qu'il accorde à un énième programme, manquant de détails et passant encore une fois à côté du coeur du problème régional, il est clair que les nouvelles indiquant qu'il pourrait être ignoré par ceux-là même qui en ont besoin et/ou qu'un nouveau centre de remous financiers dans la région est en pleine détérioration n'arrivent pas au bon moment. Le Premier ministre espagnol M.Rajoy a rejoint l'Italie, en déclarant qu'il ne comptait pas profiter de ce nouveau programme (ce qui nécessiterait une demande de sauvetage total auprès du MES, avec des conditions clairement définies). Mais la menace la plus importante vis-à-vis de l'optimisme pour l'euro est le retour de la Grèce sur le devant de la scène, supplantant l'Espagne. On a appris que la troïka avait rejeté certaines des mesures de réduction des dépenses publiques proposées par ce pays (et exigé au lieu de cela des réductions au niveau des emplois publics). Qui plus est, le Tribunal consitutionnel allemand devrait voter mardi pour décider s'il doit ou non reporter son vote à propos du MES.

Le dollar australien présente les moins bonnes performances de ce lundi alors que le risque et les données chinoises s'affaiblissent

Il est apparu clairement que le débouclement de positions risquées prises la semaine dernière a constitué un catalyseur de premier ordre lundi, le dollar australien présentant une chute sur l'ensemble du marché. Dans des conditions normales, une certaine partie de la responsabilité aurait pu être attribuée à la détérioration des prévisions concernant les taux ; mais les 95 points de base de baisses cumulées prévus actuellement semblent indiquer une stabilisation. À leur place, les données chinoises qui ont ouvert la semaine ont largement suffi à fournir une pression vendeuse. La production industrielle a en effet ralenti jusqu'à son rythme d'expansion le plus faible depuis trois ans (8.9%), tandis que les importations pour le mois d'août chutaient de 2.6%. Sachant que la Chine est le partenaire commercial le plus important de l'Australie, il n'y a là rien d'encourageant.

Le franc suisse reprend du poil de la bête dans l'EURCHF, le rallye est-il terminé ?

L'EURCHF a affiché ce lundi une clôture baissière pour la première fois en cinq séances. Compte tenu du mouvement précédent (à l'encontre duquel elle se place) et des mois d'oscillations interminables avant la poussée de la semaine dernière, il se trouve que cette chute de 0.2% est la plus importante depuis le 15 mars. Cette paire spécifique est particulièrement importante dans une optique d'évaluation de la santé du franc suisse comme de l'euro. Elle est en effet représentative des flux réels de capitaux, plutôt que des appétits spéculatifs (trait unique de ce marché). Sil existe des doutes concernant les progrès des efforts de la BCE et de l'UE, l'EURCHF chutera à nouveau à 1.20.

Le yen progresse grâce au risque et ignore la baisse de la croissance

Profitant lui aussi de l'aversion au risque, le yen a dans les faits ignoré l'influence des enquêtes de confiance décevantes au niveau des entreprises, des consommateurs et des "Japonais moyens". Autre résultat ignoré : le chiffre du PIB T2, 0.7%, soit moitié moins que le résultat prévu par la publication initiale. Les crosses du yen continueront à suivre la route tracée par le risque cette semaine, mais nous devrons être particulièrement prudent quant à l'USDJPY. La BoJ s'opposerait-elle à la Fed ?

La Nouvelle-Zélande piétine avant la décision de la RBNZ à propos des taux

L'agenda économique néo-zélandais génère bien peu d'intérêt dans les rangs des traders. La contraction de l'activité manufacturière au T2 et les dépenses de détail ne pèseront pas lourd pour changer la position du kiwi, celle d'une monnaie de carry à haut rendement, et les traders les ignorent donc. La décision de la RBNZ ce mercredi est l'un des rares évènements susceptibles de modifier cette position. Et dans ce sens, nous pouvons noter que le ministre des Finances M.Kew a déclaré qu'il serait "irresponsable" de dévaluer le kiwi. Qu'il poursuive sa course…

Or : malgré une avancée modeste, la volatilité et le positionnement progressent

Même s'il ne s'agit pas encore d'un renversement, l'or s'est clairement engagé dans une correction de seconde phase de sa poussée haussière remontant au 15 août. Le recul de 0.5% affiché lundi a été le plus important depuis le 29 août. Cela dit, l'or est clairement un actif pour lequel le cours ne correspond pas à la participation. Si nous examinons les chiffres COT (positionnement sur les futures), nous observons que les positions spéculatives importantes nettes sont à leur plus haut niveau depuis six mois, tandis que la volatilité sur l'or a augmenté pour atteindre son plus haut niveau en six mois.

**Pour une liste complète des annonces importantes à venir et les précédentes publications, allez àwww.dailyfx.com/calendar

DONNÉES ÉCONOMIQUES

Prochaines 24 heures

GMT

Devises

Parution

Enquête

Précédent

Commentaires

0h40

NZD

QV Prix des logements (glissement annuel) (AOUT)

-

4.6%

Les cours, toujours en hausse, pourraient conduire à une action de la RBNZ, visant à une déflation de la bulle

1h30

AUD

Conjoncture économique de la NAB (AOUT)

-

-3

On estime que cette détérioration vient de la chute de la demande chinoise, qui met à mal la confiance du secteur minier

1h30

AUD

Indice de confiance du milieu des affaires de la NAB (AOUT)

-

4

6h00

JPY

Commandes de machines-outils (en glissement annuel) (AOÛT P)

-

-6.7%

Les commandes continuent leur chute, parallèlement aux exportations

8h30

GBP

Balance commerciale hors UE (JUIL)

-4500 Mio £

-5176 Mio £

Le déficit commercial britannique devrait s'améliorer, même si l'on ne s'attend pas à ce que ces données poussent les futures décisions politiques

8h30

GBP

Balance commerciale totale (JUIL)

-3200 Mio £

-4308 Mio £

8h30

GBP

Balance commerciale visible (JUIL)

-9000 Mio £

-10119 Mio £

11h30

USD

Indice NFIB sur l'Optimisme des PME (AOUT)

91.3

91.2

Une croissance stable, qui pourrait montrer des signes de reprise d'ensemble

12h15

CAD

Mise en Chantiers Logements (AOÛT)

.

201.0 k

208.5 k

Cette solidité pourrait être le fait de la demande étrangère

12h30

CAD

Commerce international de marchandises (JUIL)

-1.45 Mds

-1.81 Mds

Le commerce de marchandises au Canada devrait chuter du fait de la force du CAD en juillet

12h30

USD

Balance commerciale (juill.)

-44.2 Mds $

-42.9 Mds $

Le déficit américain pour juillet devrait s'aggraver

14h00

USD

indice IBD/TIPP sur l'Optimisme économique (SEP)

-

45.6

Pourrait suivre les données NFIB

14h00

USD

JOLTs Offres d'emploi (JUIL)

-

3762

Les données de juillet ne devraient pas faire bouger les marchés après le rapport NFP de la semaine dernière

23h50

JPY

Commande de machines (Glissement annuel) (JUILLET)

-3.6%

-9.9%

Les commandes de machines devraient toujours s'affaiblir à long terme, et le secteur de la fabrication reste limité par la faiblesse des exportations

23h50

JPY

Commandes de machines (Glissement mensuel) (JUILLET)

2.0%

5.6%

23h50

JPY

Indice du secteur tertiaire (glissement mensuel) (JUIL)

-0.5%

0.1%

Le secteur des services pourrait s'affaiblir

23h50

JPY

IPV des entreprises nationales (glissement annuel) (JUIL)

-1.9%

-2.1%

Les prix d'entrée des entreprises devraient chuter dans le rapport de juillet, la déflation pourrait se poursuivre

23h50

JPY

IPV des entreprises nationales (glissement mensuel) (JUIL)

0.1%

-0.4%

-h-

EUR

Indice allemand du prix de gros (en glissement annuel) (AOÛT)

-

2.0%

La chute des prix de gros et à la consommation pourrait ouvrir des possibilités d'assouplissements lors de la prochaine réunion

-h-

EUR

Indice allemand des prix de gros (glissement mensuel) (AOU)

-

0.3%

GMT

Devises

Prochains Événements & Discours

-h-

EUR

Le Tribunal constitutionnel allemand doit décider s'il reportera ou non le vote sur le MES

-h-

EUR

M.Samaras, Premier ministre grec, rencontrera M.Draghi, président de la BCE

9h00

EUR

La Grèce met en vente des obligations

SUPPORT ET RESISTANCE LEVELS

Pour voir les LEVELS de SUPPORT ET RÉSISTANCE mis à jour pour les majeures, rendez-vous auportail d'Analyse Technique

Pour les NIVEAUX (LEVELS) DE POINTS PIVOTS mis à jour des majeures et des cross, consultez notreTableau des points pivots

SUPPORT ET RESISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devises

USDMXN

USDTRY

USDZAR

USDHKD

USDSGD

Devises

USDSEK

USDDKK

USDNOK

Résist 2

15.5900

2.0000

9.2080

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.6625

6.1150

Résist 1

15.0000

1.9000

8.5800

7.8075

1.3250

Résist 1

6.5175

5.3100

5.7075

Point

13.0711

1.8019

8.1875

7.7551

1.2363

Point

6.6325

5.8381

5.7974

Support 1

12.5000

1.6500

6.5575

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.1050

5.3040

Support 2

11.5200

1.5725

6.4295

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

4.9115

4.9410

BANDES DE PROBABILITÉ INTRA-DAY 18h00 GMT

Devises

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

Résist. 3

1.2883

1.6105

78.78

0.9549

0.9841

1.0429

0.8171

100.98

126.26

Résist. 2

1.2853

1.6077

78.64

0.9527

0.9824

1.0403

0.8151

100.69

125.97

Résist. 1

1.2824

1.6050

78.50

0.9504

0.9807

1.0378

0.8131

100.41

125.68

Point

1.2765

1.5994

78.21

0.9459

0.9773

1.0328

0.8090

99.84

125.10

Support 1

1.2706

1.5938

77.92

0.9414

0.9739

1.0278

0.8049

99.27

124.52

Support 2

1.2677

1.5911

77.78

0.9391

0.9722

1.0253

0.8029

98.99

124.22

Support 3

1.2647

1.5883

77.64

0.9369

0.9705

1.0227

0.8009

98.70

123.93

v

DailyFX.fr fournit des analyses techniques et fondamentales sur le forex, les indices et matières premières.
Apprenez à trader le forex avec un compte de démo, des graphiques, et des signaux forex FXCM.

11 septembre 2012 06:31 CEST
Ces articles vont aussi vous intéresser:
 

Ressources