Le dollar atteint sa clôture la plus élevée depuis janvier 2011, attachez vos ceintures

par , Stratégiste en chef sur devises
16 mai 2012 05:12 CEST
  • Le dollar atteint sa clôture la plus élevée depuis janvier 2011, attachez vos ceintures
  • Euro : les chiffres du PIB dépassent les prévisions, mais les perspectives restent douloureuses
  • La livre attend un retour de la liquidité avec le rapport de la BoE
  • Le yen évalue l'impact potentiel du PIB T1
  • Rallye sur le dollar australien contre toutes les monnaies sauf le billet vert
  • La Nouvelle-Zélande est durement touchée sur l'ensemble du marché
  • L'or : ça passe ou ça casse, au niveau d'un support important

Le dollar atteint sa clôture la plus élevée depuis janvier 2011, attachez vos ceintures

Sachant que les paires de référence telles que l'EURUSD et l'AUDUSD forgeaient déjà des progressions sérieuses dans leurs tendances haussières au niveau du dollar, l'arrivée de véritables progrès dans le Dollar Index Dow Jones FXCM n'était qu'une question de temps. C'est chose faite avec la clôture de mardi, pour laquelle le Dollar Index a pointé à 10093 : le niveau de clôture le plus élevé de la monnaie de référence depuis le 12 janvier 2011. En nous basant sur ce simple fait, il semble bien que nous ayons franchi un seuil significatif de sentiment, avec lequel les intérêts haussiers peuvent enfin développer un momentum. Toutefois, les traders techniques comme fondamentaux comprennent sans doute qu'une certaine prudence est nécessaire, et qu'un mouvement trop hâtif sur le dollar serait peu indiqué.

Pour les traders techniques, une clôture à un tel niveau est sans aucun doute significative ; mais l'arrivée dans une zone proche de la solide résistance des 10,100 ne garantit pas un développement. Les acheteurs ont appris cette leçon en mars, lorsque le billet vert a enregistré le 14 sa clôture la plus élevée depuis octobre de l'année dernière... pour finir par échouer à capitaliser sur ce mouvement. Cette transition critique de simple cassure à un vrai développement (qui semble si proche) constituerait un vrai encouragement fondamental. Il ne fait aucun doute que le dollar a gagné du terrain du fait de sa propre force, mais il a également profité de la faiblesse de ses homologues pour en arriver là où il est. Après l'élan d'ores et déjà exceptionnel qui a été observé (l'indice USDollar est en hausse de plus de 280 points depuis le plus bas du swing du début de mois), le dollar doit désormais générer sa propre propulsion.

Pour développer une véritable tendance haussière, le billet vert doit choisir entre deux options : devenir plus compétitif au niveau des rendements (peu probable compte tenu de la position de la Fed à propos des taux) ou jouer la carte de la valeur refuge, qui reste le statut de la monnaie de référence. Pour cela, je passe sans cesse du graphique du Dollar Index à celui du S&P 500. L'un bénéficie de la demande de liquidité absolue, tandis que l'autre est la représentation soutenue par les mesures de relance de l'investissement à croissance passive. Il nous faut faire pencher la balance avec l'aide du sentiment sous-jacent. Ceci dit, notre catalyseur numéro un d'aversion au risque pourrait commencer à s'essouffler. La crise européenne, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, continue à progresser, mais les signes de détérioration tangibles pourraient quelque peu s'effacer, alors que les prochaines grandes étapes de ce crash au ralenti sont encore éloignées (nous y reviendrons plus bas). Si le marché plisse les yeux, peut-être qu'un signal "pas de QE3" dans le procès-verbal pourrait faire l'affaire.

Euro : les chiffres du PIB dépassent les prévisions, mais les perspectives restent douloureuses

Nous en avons terminé avec la dernière vague en date d'annonces critiques pour l'euro. Si nous observons après coup les performances de la monnaie unique, la façon dont les données ont été interprétées devrait nous sembler claire ; mais certains sont peut-être encore dans le flou. En effet, un bon nombre des chiffres PIB T1 en zone euro n'ont-ils pas dépassé les prévisions ? Certes, c'est bien le cas. Si l'attitude générale des marchés de capitaux était optimiste, des résultats supérieurs aux attentes sur ces indicateurs économiques importants aurait pu propulser l'euro ; mais cela ne correspond clairement pas aux cartes que nous avons en main actuellement. La crainte règne en maître et les vendeurs sont à la barre. Même si les chiffres PIB de la zone euro, de l'Allemagne, de la France et du Portugal sont parvenus à atteindre ou à dépasser les prévisions, ils restent tous sur une trajectoire baissière ; et le T2 ne s'annonce pas particulièrement brillant. Quoi qu'il en soit, cette menace est désormais derrière nous, et nous n'aurons pas de nouvelles informations sur la croissance avant un petit moment. Qui plus est, les nouvelles élections en Grèce sont encore éloignées, et les soucis financiers de l'Espagne semblent être au point mort après une nationalisation et des fusions massives parmi les banques "cajas". L'euro traîne déjà la patte, et il suffirait d'une simple poussée pour l'entraîner à nouveau. Ceci dit, ladite poussée reste nécessaire.

La livre attend un retour de la liquidité avec le rapport de la BoE

La livre sterling a pu tenir bon face aux tempêtes lancées par de nombreuses vagues fondamentales différentes, grâce à sa séparation des ennuis immédiats de la zone euro et à son cap ambigu quant à la politique monétaire. Mais cette stabilité commence déjà à se décomposer. Au cours de la dernière séance, la livre a chuté face au dollar alors que les craintes liées à la région euro s'avançaient via l'UE. La livre sterling pourrait bien déterminer son avenir au cours de la prochaine séance. Il y a peu, le changement d'opinion de M.Posen, partisan de longue date du statu quo au sein de la BoE, a eu une influence suffisante pour maintenir la monnaie sur sa trajectoire haussière, et ce malgré la nouvelle d'une récession à double creux. Cette bonne volonté pourrait être en danger, avec le rapport trimestriel sur l'inflation, à venir. Attention aux prévisions favorables au statu quo.

Le yen évalue l'impact potentiel du PIB T1

Même si les benchmarks boursiers asiatiques développaient leurs tendances baissières au-delà d'un simple rattrapage des baisses des marchés américains, le yen a continué d'afficher des pertes face au dollar américain, à l'euro et même au dollar australien, tôt ce mercredi matin. Cette pause dans le dénouement du carry pourrait constituer un signe avant-coureur d'une stabilisation des tendances du risque ; mais quoi qu'il en soit, la timidité de ce mouvement ne durera pas. Tôt demain matin (heure de Tokyo), les traders positionnés sur le yen et les marchés actions devront surveiller l'impact du PIB T1 japonais. La troisième économie du monde tient-elle bon ?

Rallye sur le dollar australien contre toutes les monnaies sauf le billet vert

Il s'est agi d'un développement intéressant. Malgré la poussé d'aversion au risque notable jusqu'à la séance de mardi, le dollar australien est parvenu à progresser contre toutes les monnaies, sauf la valeur refuge la plus extrême (et peut-être toujours sous-évaluée), le dollar américain. Clairement, les tendances du risque ne s'étaient pas améliorées pour offrir à la monnaie un avantage au niveau des rendements. Peut-être s'agit-il d'un signe indiquant que le dollar aussie a trouvé un niveau qui reflète totalement les attentes négatives concernant les taux d'intérêt. Cela ne signifie pas que la baisse est terminée ; elle nécessiterait simplement un flux puissant d'aversion au risque.

La Nouvelle-Zélande est durement touchée sur l'ensemble du marché

A l'exact opposé de son homologue australien, le dollar néo-zélandais a chuté contre tous ses homologues liquides. Si nous nous fions aux mêmes informations d'arrière-plan que pour son camarade à haut rendement, nous savons que les tendances du risque poursuivaient leur retraite. Pourtant, là où le dollar aussie s'est désensibilisé pour en rester à des désendettements plus limités sur le carry, la monnaie néo-zélandaise reste exposée, alors que les prévisions concernant les taux d'intérêt tentent toujours de s'accrocher à leurs prévisions neutres/agressives. Gardez un oeil sur les prévisions à propos des taux, qui intègrent actuellement 42% de chances d'une baisse de 25 points de base lors de la prochaine réunion.

L'or : ça passe ou ça casse, au niveau d'un support important

Une troisième baisse consécutive (la neuvième parmi 11 séances de trading actives) a poussé l'or à atteindre un nouveau niveau critique. La ligne de tendance qui maintenait le métal précieux dans une tendance haussière confortable depuis trois ans ayant fait l'objet d'une cassure la semaine dernière, nous voilà désormais à la zone de support 1550/25, remontant à juillet. La cassure d'un niveau d'une telle magnitude nécessiterait des intérêts très sérieux au niveau du dollar ou de la liquidité, qui dépasseraient le statut de valeur refuge du métal précieux.

Pour des Nouvelles Forex en Temps Réel, visitez:. http://www.dailyfx.com/real_time_news/

**Pour une liste complète des évènements risqués à venir et des versions précédentes, allez à www. dailyfx .com / calendar

DONNÉES ÉCONOMIQUES

Prochaines24 Heures

GMT

Devises

Parution

Enquête

Précédent

Commentaires

0:30

AUD

Confiance des consommateurs Westpac avec CVS (glissement mensuel) (MAI)

--

-1.6%

Il est peu probable que le chômage en Australie se maintienne au niveau actuel de 4.9%, alors que le ralentissement des secteurs non-miniers de l'économie pèse sur les salaires et l'activité des consommateurs

0:30

AUD

Indice de confiance des consommateurs Westpac (MAI)

--

94.5

1:30

AUD

Indice des coûts salariaux (glissement trimestriel) (T1)

0.8%

1.0%

1:30

AUD

Indice des coûts salariaux (glissement annuel) (T1)

3.5%

3.6%

8:00

EUR

Balance commerciale italienne (total) (euros) (MAR)

--

-1113 Mio

Les exportations ne devraient pas fournir un soutien significatif à l'économie, dans la 4e récession depuis 2001

8:00

EUR

Balance commerciale italienne, UE (euros) (MAR)

--

439 Mio

8h30

GBP

Modification des inscriptions au chômage (Avr)

5.0K

3.6 k

Le marché de l'emploi au Royaume-uni devrait continuer d’être morose du fait du gouvernement toujours pro-austérité et de la récession à double creux

8h30

GBP

Rémunération hebdo. moyenne 3M/glissement annuel (Mar)

1.0%

1.1%

8h30

GBP

Taux de chômage OIT (3 mois) (Mar)

8.4%

8.3%

9h00

EUR

IPC zone euro - de base (glissement annuel) (Avr)

1.5%

1.6%

De manière générale, la BCE voit l'inflation de la zone euro converger vers l'objectif de 2 p.c.

9h00

EUR

IPC zone euro (glissement annuel) (Avr)

2.6%

2.7%

9h00

CHF

Enquête ZEW (Prévisions) (Mai)

--

2.1

9h00

EUR

Balance commerciale zone euro, ajustement saisonnier (Mar)

3.8Md

3.7 Mds

Le ralentissement économique mondial, notamment en Chine, pourrait avoir une incidence sur les exportations au moyen terme

9h00

EUR

Balance commerciale zone euro (Mar)

4.0 Mds

2.8 Mds

9:30

GBP

Rapport sur l'Inflation de la Banque d'Angleterre

Les marchés vont examiner de près le virage 'agressif' du MPC pour en mesurer l’ampleur.

12h30

USD

Chantiers immobiliers (Avr)

685 k

654K

Les données récentes sur le marché immobilier sont mitigées : les ventes de logements neufs et en suspens sont meilleures que prévues mais les ventes de logements existants sont décevantes

12h30

USD

Chantiers immobiliers - glissement mensuel en % (Avr)

4.7%

-5.8%

12h30

USD

Permis de construire (Avr)

730K

764K

12h30

USD

Permis de construire - glissement mensuel en % (Avr)

-4.5%

4.5%

13h15

USD

Production industrielle (Avr)

0.6%

0.0%

Le secteur US de la fabrication est en général robuste, mais les mesures de l'activité régionale montrent de plus en plus de tensions

13h15

USD

Production manufacturière (SIC) (Avr)

--

-0.2%

14:00

USD

Défauts de paiement hypothécaires (1T)

--

7.6%

14:00

USD

Saisies immobilières MBA (1T)

--

4.4%

18h00

USD

Procès-verbal de réunion du FOMC

Le FOMC pourrait mettre l'accent sur une politique souple après des données en baisse

22:45

.

NZD

Prix à la production - Entrées (glissement trimestriel) (1T)

0.0%

0.5%

Avec une inflation faible et une croissance modeste, une hausse de taux en 2012 par la RBNZ parait de plus en plus improbable

22:45

.

NZD

Prix à la production - Sorties (glissement trimestriel) (1T)

0.0%

0.1%

23:50

JPY

Prêts immobiliers - en glissement annuel (1T)

--

2.2%

Un retour à la croissance est prévu au 1er trimestre, mais une très faible inflation pourrait entraîner de nouveaux achats d'actifs de la part de la BoJ

23:50

JPY

PIB annualisé (1T P)

3.5%

-0.7%

23:50

JPY

Produit intérieur brut (glissement trimestriel) (1T P)

0.9%

-0.2%

23:50

JPY

PIB nominal (glissement trimestriel) (1T P)

1.0%

-0.5%

23:50

JPY

Déflateur du PIB - en glissement annuel (1T P)

-1.5%

-1.8%

GMT

Devises

Prochains Événements & Discours

16h30

USD

James Bullard de la Fed s’exprime sur l'économie US à Louisville, Kentucky

SUPPORT ET RESISTANCE LEVELS

Pour voir les LEVELS (Niveaux) de SUPPORT ET RÉSISTANCE à jour pour les majeures, consultez le portail d'analyse technique

Pour voir des LEVELS de POINT DE PIVOT mis-à-jour pour les majeures et les cross, consultez notre Table de Point de Pivot

SUPPORT ET RESISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS & DEVISES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devises

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devises

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

16.5000

2.0000

9.2080

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.6625

6.1150

Résist 1

14.3200

1.9000

8.5800

7.8075

1.3250

Résist 1

6.5175

5.3100

5.7075

Point

13.8498

1.8214

8.3420

7.7682

1.2630

Point

7.1865

5.8390

6.0024

Support 1

12.5000

1.6500

6.5575

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.1050

5.3040

Support 2

11.5200

1.5725

6.4295

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

4.9115

4.9410

BANDES DE PROBABILITÉ INTRA-JOURNALIERES18h00 GMT

\Devises

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

GBP/JPY

Résist. 3

1.2886

1.6125

81.13

0.9556

1.0169

1.0070

0.7790

103.73

130.07

Résist. 2

1.2846

1.6090

80.93

0.9526

1.0145

1.0037

0.7764

103.37

129.65

Résist. 1

1.2807

1.6054

80.74

0.9495

1.0120

1.0004

0.7737

103.00

129.24

Point

1.2729

1.5983

80.35

0.9435

1.0072

0.9937

0.7683

102.28

128.42

Support 1

1.2651

1.5912

79.96

0.9375

1.0024

0.9870

0.7629

101.56

127.60

Support 2

1.2612

1.5876

79.77

0.9344

0.9999

0.9837

0.7602

101.19

127.18

Support 3

1.2572

1.5841

79.57

0.9314

0.9975

0.9804

0.7576

100.83

126.77

v

DailyFX.fr fournit des analyses techniques et fondamentales sur le forex, les indices et matières premières.
Apprenez à trader le forex avec un compte de démo, des graphiques, et des signaux forex FXCM.

16 mai 2012 05:12 CEST

Ressources